Mais pourquoi le Bitcoin chute-t-il ainsi ?

Certains petits investisseurs ont des sueurs froides. Le Bitcoin n’arrête pas de chuter depuis des semaines. Samedi 18 juin, il est descendu jusqu’à 18.740 dollars, soit une chute de 9% par rapport à la veille,  son plus bas niveau depuis le 13 décembre 2020. Il est loin  le temps du sommet historique de novembre 2021 lorsqu’il était à 68.991 dollars.

Depuis, il a perdu plus de 72% de sa valeur. Certains disent que c’est au contraire le moment, vu qu’il est très bas, pour acheter bitcoin. Le pari est tout de même risqué, car cette cryptomonnaie, tout comme d’autres d’ailleurs semble ne pas avoir une grande visibilité à court ou à moyen terme.

D’autres cryptomonnaies chutent également, comme l’ether qui a perdu pas loin de 10% de sa valeur. Les cryptos suivent parallèlement, mais au prix fort, les plongées boursières, mais aussi la crise économique mondiale et l’inflation. Certaines plateformes spéculatives, comme Celsius (qui proposait de placer de la crypto de référence sur d’autres cryptos, nouvelles) ou comme Babel Finance, ont tout simplement gelé les retraits et les transferts le week-end dernier. La plateforme Coinbase de son côté, annonce un plan de licenciement de 1100 personnes, c’est à dire 18% de ses effectifs.

Certains analystes y voient une récession pour la cryptomonnaie, et qui pourrait se prolonger. Mais d’autres cryptomonnaies, créées plus récemment, comme Shiba Inu (2020) semblent donner des signes de rebond. Cette monnaie est la seule crypto-monnaie du top 30 à afficher un gain à deux chiffres hier. « Ce rallye s’explique par le fait que le jeton de gouvernance BONE fait l’objet d’un vote au sein de la communauté. Il s’agit de savoir si le farming du BONE s’arrêtera à 230 millions de coins ou si le plafond sera fixé à 270 millions, tandis que 20 millions supplémentaires seront utilisés pour le développement du shibarium » peut-on lire ici

Ce qu’il faut retenir dans cette crise, c’est que tout investissement en cryptomonnaie, est une prise de risque, en matière de capital. Néanmoins, lorsque l’on voit l’inflation aujourd’hui, on se dit aussi que l’argent placé sur des comptes en banque traditionnel n’a pas un grand intérêt non plus, à la vitesse où l’argent perd de sa valeur. Un exemple tout bête : l’huile d’olive, d’une marque bien connue des Français, était à 6€50 le litre il y a quelques mois, elle est aujourd’hui à 9€50 le litre. Avec la même somme d’argent placée en banque il y a quelques mois et aujourd’hui, vous pourriez donc acheter moins d’huile d’olive aujourd’hui qu’il y a trois mois. Vous vous êtes donc appauvris.

D’autres ressources, comme l’or, l’argent, les vins, l’immobilier, pour ne citer qu’eux, sont sans doute des valeurs beaucoup plus sûres dans lesquelles, si on a un petit peu de capital, il est possible d’investir.

Cet article n’a pas été rédigé par la rédaction de breizh-info.com

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !