Identité et Démocratie. Retour sur le Sommet patriotique européen à Anvers.

Ce jeudi 23 juin 2022, Identité et Démocratie, le parti politique européen auquel appartient, aux côtés d’autres formations politiques de différents pays, le Rassemblement national, a organisé, à Anvers (Antwerpen), en Belgique, une conférence intitulée « Notre Europe ».

Le dirigeant d’Identité et Démocratie et député européen du parti nationaliste flamand de Belgique Vlaams Belang Gerolf Annemans a reçu les invités, parmi lesquels figuraient le ministre hongrois de la Justice Judit Varga, l’ancien ministre des Finances d’Estonie et président de l’EKRE Martin Helme, le président du PVV néerlandais Geert Wilders, le dirigeant du parti portugais Chega André Ventura, Harald Vilimsky du FPÖ autrichien et l’Italien Marco Campomenosi de la Ligue. Le président du Vlaams Belang Tom Van Grieken a tenu le discours de clôture.

Marine Le Pen, retenue en France par les conséquences de la progression électorale de son parti lors du deuxième tour des élections législatives, est intervenue via un message vidéo. Elle a précisé, à propos du président de la République française : « Quelques jours après cette défaite cinglante, Emmanuel Macron a accouru à Bruxelles pour promouvoir son idée de refonte des traités, qui comprendrait la fin de la règle de l’unanimité, comme il l’avait formulé début mai lors de la clôture de la Conférence [sur l’avenir] de l’Europe. Son bilan français est calamiteux, le bilan de sa présidence du Conseil de l’Union européenne qui s’achève dans quelques jours l’est tout autant. » Elle a ajouté : « Je l’ai annoncé cette semaine, je ne reprendrai pas la présidence du Rassemblement National que j’avais quittée lors du lancement de la campagne présidentielle. Je compte me consacrer pleinement à la présidence de ce groupe puissant à l’Assemblée nationale pour mener de front, au sein du Parlement, l’opposition à Emmanuel Macron. Un congrès du Rassemblement National se tiendra dans les prochains mois et désignera mon successeur, mais vous pourrez, bien entendu, compter sur mon amitié indéfectible et ma participation active, à vos côtés, à la poursuite de notre travail commun. » 

Au cours de ce « Sommet d’Anvers », la « Déclaration d’Anvers » a été émise. Au sein de cette dernière, Identité et Démocratie affirme la valeur ajoutée et la supériorité du concept de souveraineté nationale et dénonce le fait que, depuis le Brexit, paradoxalement, la centralisation au sein de l’Union Européenne s’est accélérée. Chaque crise est utilisée à cet effet : le coronavirus et, désormais, la guerre en Ukraine. De plus, l’Union Européenne attaque ses propres membres lorsque ceux-ci sont considérés comme déviant de ce mécanisme de centralisation. Des tentatives d’imposer les prises de décision à la « majorité qualifiée », plutôt qu’à l’unanimité, ont lieu. Les frontières de l’Union Européenne restent également, selon Identité et Démocratie, trop ouvertes, alors que des clandestins séjournent au sein de l’Union Européenne. Cette dernière est suspectée de vouloir utiliser la guerre en Ukraine en vue de créer une armée européenne.

En conséquence, Identité et Démocratie appelle à une coopération intense des différences forces patriotiques et conservatrices d’Europe en vue des élections européennes de 2024.

Lionel Baland 

Crédit photo : Breizh-info.com

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

  1. quoi? des gens qui veulent ne pas faire table rase de leurs passé, de leurs valeurs, de leur pensées! des ringards antimondialistes! des repliés sur eux mêmes qui devraient bosser, sans rien dire, et obéir aux wokistes qui eux ont la vérité révélée

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !