L’expo « pleine de bon goût » d’Osez le Féminisme au lycée catholique Saint-Félix La Salle

Poils sous les bras, poils pubiens apparents, vraiment cette exposition sur le corps des femmes est d’un goût certain ! Le lycée catholique Saint-Félix La Salle a donc prévu une exposition qui interroge sur la perception du corps de la femme à travers deux statues installée au CDI de l’établissement. Osez le féminisme 44 revendique, sur sa page Facebook, la « maternité » de ces oeuvres

Contrairement à la mention sur la page Facebook d’Osez le Féminisme 44, ces deux statues rentreront dans le cadre d’une exposition sur la femme qui commencera à la rentrée 2022-2023 (et non 2021-2022) et dont la majeure partie des « pièces » sera donnée par les Archives départementales de Loire-Atlantique.

Loin d’être la propriété d’Osez le Féminisme, ces deux statues sont l’oeuvre d’élèves du… collège Saint-Donatien, lié à Saint-Félix La Salle (!) oeuvres effectuées sous la direction d’une enseignante d’espagnol « fortement engagée dans la cause féministe », selon nos informations.

Les familles qui payent déjà des frais de scolarité élevés (et toutes ne sont pas d’origine bourgeoise) auront donc le bonheur de découvrir à quoi sert leur argent dès la rentrée.

Crédit photo : Copie d’écran page Facebook Osez le Féminisme 44

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

12 réponses

  1. L’amour du velu relève en général du machisme, mais il y a chez certaines féministes une fascination pour le pipicacapopo qui dénote un léger dérangement mental.

  2. Faut arrête avec ces histoires !
    Dans les années 50, les stars d’Hollywood ne se rasaient pas, on le constate très bien sûr les photos de l’epoque. On constate aussi qu’elles passeraient pour obeses par comparaison avec les filiformes d’aujourd’hui.
    Les critères ont changé, soit, et alors ?laissons les changer de nouveau.
    Y’a plus urgent dans le monde que la pilosité de ces dames !

    1. Prenez le métro à Paris et vous verrez le nombre de filles obèses ( et non rondes) qui s’exhibent dans des tenues moulantes.

    2. Non ,les Stars d’Hollywood ne passeraient pas pour obèse ,il ne faut quand même pas charger Citoyen .
      Pour s’en convaincre ,il suffit de regarder les nombreux films de cette époque .Une Lana Turner qui apparait dans « Le Facteur sonne toujours deux fois  » fait toujours son petit effet .
      Plus prés de nous ,géographiquement parlant ,une Martine Carol était tout simplement sublime .
      Je n’ai pas le souvenir qu’elles étaient poilues sous les bras .Pour le reste bien évidemment je n’ai jamais pu accéder à » l’Hotel du mystère « ou on officie en toute saisons !

  3. Ce texte est d’une médiocrité sans fond. Il se gausse de ses propres limites intellectuelles et évidemment ignore les paramètres de ce qu’un article journalistique devrait contenir. J’imagine qu’il vient d’un word qui par chance corrige une partie des fautes de grammaire et d’orthographe ( pas toutes, sic). En oubliant que ce n’est pas suffisant, car le corrector Windows 10 ne corrige pas un esprit borné.
    Paule Decrop.

  4. Le mieux pour ceux qui ne supporte pas la vue des poils c’est de se crever les yeux c’est hyper efficace et ça fonctionne pour tout ce qui est visuel…

  5. En tant que soudard je me souviens d’expressions entendues dans ma jeunesse et même : « elle a la frisée qui sort du cabas  » « poilu comme les dessous de bras d’une Portugaise  » …
    Mais je me demande quand en quoi ce genre de statue fait avancer le Schmilblic

  6. font ils la même chose à l’école alsacienne de Paris où le ministre pap n’diaye scolarise ses enfants ? les catholiques qui mettent les leurs dans cet établissement doivent se demander pourquoi le wokisme y est perpétré

  7. Non mais c est quoi votre article de [email protected]*#de plein de dénigrements envers tout le monde là…. Vous relevez une erreur de date de rentrée de la part de l asso mais renseignez vous un minimum vs sauriez que ce n est pas du tout des élèves qui ont réalisé les structures mais bien des membres de l asso qui, de base, les exposaient sur le site de Transfert à Rezé (un lieu sans doute trop alternatif à votre goût)
    Et traiter les familles de ces lycées privés de bourgeois av un ton aussi condéscendant à la fin de votre article? Bravo, honte à vous de pouvoir encore exercer ce métier avec si peu de prise de recul, avec cet article vous venez juste de vous mettre à dos une majorité grandissante de la population, je n ose même pas aller en regarder d autres, celui-ci relayé partout sur les réseaux pour sa haine malveillante me suffit.
    Allez tous vous raser, hommes compris, puisque ça vous debecte tant..

    1. Sale petit bourgeois gauchiste de merde !

      Les gauchistes sont tous des BOURGEOIS qui règlent leurs comptes avec popa, c’est à ça qu’on le reconnaît. Le prolétariat est identitaire, gamin. Et le prolétariat n’est pas un ramassis d’effeminés. Cache-toi, tu nous fais honte sale bourgeois fragile !

  8. Quelle poésie … on se croirait revenu dans une cour d’école. Bravo à St Félix vraiment vous êtes très doués pour semer la zizanie, de la part d’une école catho c’est édifiant …peut être serait il plus utile de vous cantonner à votre rôle, c’est à dire instruire du mieux que vous pouvez les jeunes dans des matières qui pourraient être utiles pour un métier futur ? Poils ou non poils finalement c’est un hors sujet total. Le sujet suivant sera t’il cheveux or not cheveux ? Ou bien rasons nous les poils du nez ? Ou d’autres sujets qui n’en sont pas et qui ne valent pas un tel débat hostile … et totalement inutile

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !