Tour de France, 4ème étape. Wout Van Aert, aigle de Calais

On s’est fait c… toute l’après-midi durant la 4ème étape du Tour de France 2022, reconnaissant aux seuls Perez et Cort Nielsen les tripes d’au moins tenter quelque chose. Pour le reste du peloton, c’était petits bras et gros calculs, et donc très long pour spectateurs comme pour commentateurs d’ailleurs. Mais les 15 derniers kilomètres ont réveillé tout le monde.

La marque du réveil ? Jumbo Visma. Une accélération conjointe avec la Ineos à l’approche de la dernière bosse, la Côte du Cap Blanc-Nez. Des équipiers qui font littéralement sauter le peloton à une vitesse folle, puis l’aigle de la route, Wout Van Aert, qui décolle, un peu à la manière d’un Evenepoel cette année sur Liège Bastogne Liège. Et le voici parti en solitaire pour un contre la montre à se faire sauter la caisse. 10 km contre une peloton assoiffé lancé à ses trousses…mais qui ne reviendra jamais sur les fesses du flamand, auteur d’un numéro de cyclisme, exceptionnel et vainqueur à Calais. Quatre étapes, trois fois deuxième et une victoire, quoi d’autre ?

Au final, il s’impose avec huit secondes d’avance sur une meute domptée par Jasper Philipsen (Alpecin-Fenix), deuxième, qui a levé les bras pensant remporter l’étape, et son coéquipier, le Français Christophe Laporte (Jumbo-Visma), troisième qui lui aussi, pourrait dans les prochaines années connaitre un destin d’exception tant il semble fort.

Au classement général, Van Aert consolide son maillot jaune et relègue Yves Lampaert (Quick-Step Alpha Vinyl) à 25 secondes et Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) à 32 secondes. Surtout, il a fait, pour le moment, totalement oublier son rival de toujours, Van der Poel, invisible (hormis sur le prologue) depuis le début de la compétition. Peut être que les choses vont changer sur les pavés, ce mercredi, pour une étape que l’on espère aussi folle qu’en 2014 quand Nibali avait fait un numéro.

Puisqu’il faut se laisser aller à un pronostic sur ce genre d’étape, allons-y : le vainqueur du jour se nommera Mohoric ou Van der Poel. A moins que Taco Van der Hoorn n’en décide autrement…

Illustrations  : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !