Au Loroux-Bottereau (44) la révolte gronde contre les rodéos sauvages

rodeos urbains

Qui l’eût cru ? La petite commune (8 500 habitants) du Loroux-Bottereau au sud de Nantes est empoisonnée par les rodéos sauvages qui se multiplient dans le bourg comme en périphérie. Malgré la publication fin juin d’un communiqué par la mairie pour rappeler que cette pratique est illégale et punie par la loi, rien n’a changé, au contraire !

Le mois de juillet aura même été l’occasion pour des bandes de jeunes de s’adonner à des pratiques de plus en plus dangereuses avec leur scooter autant sur les routes que sur les trottoirs. Et selon le maire, le phénomène s’est amplifié durant l’été !

Et le maire de rappeler qu’une médiatrice jeune est sur le terrain pour sensibiliser les adolescents et jeunes adultes tentés par la chose. Mais que peut faire une éducatrice devant la « mode » des rodéos popularisée sur tous les réseaux sociaux, notamment par la bande ethnique des « Daltons » de Lyon ? Aucun mort n’est à déplorer pour l’instant sur la commune mais cela relève du miracle.

Dernière arme en possession de la municipalité pour tenter d’endiguer le phénomène : la pause de caméra de surveillance prévue pour fin 2022-début 2023. Budget : 200 000/250 000€ et le recrutement d’un deuxième policier municipal. D’où un budget supplémentaire.

Tout cela pour quelques morveux livrés à eux-mêmes et influencés par les banlieues !

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

23 réponses

    1. C’est un cauchemar , il n’y a plus de respect, de l’autorité, et de respect tout court, les parents sont responsables , c’est à eux qu’il faut s’adresser!!

  1. Pourquoi en France veut-on se protéger d’un problème au lieu de l’éliminer ? Peut-être un jour viendra où le PEUPLE remettra de l’ordre dans le Pays !

  2. Traiter de morveux des jeunes pleins d’énergie que la société ne sait occuper , traiter de morveux des jeunes que la société repousse, traiter de morveux des jeunes que la société ne sait ou refuse d’exploiter les capacités d’adresse d’initiative et d’autres encore,……
    Dangereux Ok, mais ils sont dangereux d’abord pour eux même uniquement. Pourquoi, parce que des gens sans humanité les critiquent, les repoussent plutôt que de chercher à comprendre des êtres pleins de moelle qui c’est vrai, perturbent la vie des moutons brailleurs.

    1. Le jour où ils buteront un de vos proches vous deviendrez aussi un « mouton brailleur ». Ce ne sont pas forcément des morveux, mais surtout des jeunes sans éducation, inconscients, et ne respectant pas les règles les plus élémentaires de la vie en société.

    2. Mais je rêve ! Vous vous croyez où ??? De toute évidence soit vous n’avez jamais eu de gamin(s) soit vous avez été incapable de vous en occuper et vous vous êtes, comme les parents des MORVEUX en question, défaussé de votre responsabilité sur la société…
      Le plus dur n’est pas de les faire les gamins mais de s’en occuper ! Quand on en est incapable, on met un bout de latex au bout de sa queue et on ferme sa g*****. Non mais !
      Quant à votre aveuglement quand vous écrivez « ils sont dangereux pour eux-mêmes UNIQUEMENT », il serait temps que vous quittiez le monde des Bisounours et atterrissiez dans le monde RÉEL.
      A moins bien sûr qu’il eût fallu lire votre message au sixième degré et comprendre que vous étiez dans le cynisme pur….
      Bien à vous

    3. C’est ça, on en reparlera quand ils auront créé un accident, ou renversé un piéton, ou même au enfant..morveux, oui..et irresponsables aussi..

  3. Ces rodéeo français n’inspirent personne dans d’autres pays! Simplement parce qu’ailleurs, ils finissent en tôle ou dans des camps de rééducation par le travail..ou en Sibérie. ça calme. C’est jsute la justice qui ne va pas.

    1. J’ai vu un reportage au usa sur les rodéo urbain, 40 a 60 bécane ça part dans tous les sens, crois moi c’est bien plus craignosse lla bas

  4. Nous, anciens jeunes, n’avons-nous pas commis moult imprudences en notre temps sur des vélos, des patins à roulettes, des planches à roulettes… ? Et souvent en bande, et au grand effroi du bon peuple qui allait s’en plaindre aux autorités.
    Les rodéos d’aujourd’hui ne sont qu’une nouvelle forme d’un « éternel jeune ». On ne peut pas condamner la jeunesse, ou plus exactement les condamnations ne suffisent pas à l’empêcher d’être jeune.
    Le problème est que les deux roues à moteur sont plus dangereux pour leur conducteur comme pour le public, et accessoirement plus bruyants que les engins d’autrefois. Sans doute faudrait-il chercher à les cantonner plutôt qu’à les interdire. Après tout, les rodéos des westerns était bruyants et dangereux… organisés dans des enceintes fermées, d’autant mieux respectées que ces confrontations étaient admises et même valorisées. Si l’enceinte existe (et elle ne doit pas coûter plus cher que les caméras de surveillance), il devient plus légitime d’interdire ailleurs.

    1. Avec nos planches à roulettes etc comme vous dites, et vous dites vrai, nous n’agressions personne, c’est cela la différence.
      Quant à l’idée de leur construire des espaces dédiés, quelle naïveté, le rodeo aux us est un sport et a donc ses enceintes, mais s’imaginer un seul instant que ces délinquants se contenteraient d’un espaces alloué ? Mais jamais, ces rodéos sont une forme de protestation, une forme de vouloir rejetter l’autorité et non pas de sport ou d’amusement.

  5. Comment des jeunes peuvent posséder une moto avec laquelle ils vont faire des rodéos car c’est la mode, et en plus c’est amusant ! s’il arrive un accident, tous résoudront le problème, en aidant le malchanceux !
    Et les parents ? que font-ils ? Savent-ils seulement que leurs ados risquent de se retrouver estropiés ? où pire? non bien sûr ! il y a longtemps qu’ils ont laissé tomber leurs responsabilités ! ils en sont à penser que c’est l’école qui doit faire tout ça à leur place ! bien sûr, ils ont tout faux ! Il faudrait des bons meneurs, agrées et tout ça pour changer les mentalités ! mais il semblerait que le gouvernement, laisse tomber également tous les problèmes et ne se sent pas concerné ! Dommage pour ceux qui doivent supporter tout ça !

  6. J’ai grandi dans cette commune qui était très calme dans les années 90 jusqu’à 2005 2010. Au lieu de dépenser de l’argent dans des caméras et un policier municipal ( qui ne serviront à rien), pourquoi ne pas tout simplement expulser les familles qui posent problème ? Car les personnes on les connait très bien, ses dans toutes les villes pareil. Au Loroux Bottereau les problèmes sont apparus en même temps que les logements HLM et la population qui vas avec, est ce un hasard ? Je ne pense pas

    1. Ce n’est pas parce que l’on vit en logement social que l’on ne sait pas se tenir, cela dépend grandement des parents.
      Je m’en rends compte aujourd’hui, les enfants sont rois, n’ont pas de limites mis à part la police. C’est dingue, plus un parent fait son boulot.

  7. il y a de bons citoyens et des mauvais! les bons sont systématiquement excusés, les mauvais doivent payer leurs pv de stationnement abusif ou de dépassement de la vitesse de quelques km/h, et surtout aller bosser pour payer des impots

  8. Attendez qu’un de vos gosses soit blessé par ces irresponsables et on en reparlera!! pour l’instant je propose qu’on touche leurs parents au portefeuille, il n’y a que ça qui marche!!!

  9. Pour faire écho à plusieurs commentaires, je partage avec vous les confidences reçues hier, d’une part d’un commissaire divisionnaire d’une grande ville de province, d’autre part d’un responsable d’une assez grande prison de province également. Ne nommant ni les personnes, ni les villes, je ne pense pas les mettre en danger.
    Le premier disait qu’il avait demandé à prendre sa retraite dans quelques mois alors qu’il pourrait faire 5 ans de plus et qu’il y était d’ailleurs fortement « invité ». Mais IL N’EN PEUT PLUS ! Il était encore avec son préfet la semaine dernière pour se faire rappeler que sa mission était de traquer les contribuables et les mettre à terre au moindre écart de stationnement ou dépassement de vitesse, et de laisser filer la racaille…. N’est-ce pas Alexandre Langlois qui dénonce ces ordres ineptes depuis plusieurs années et pour lesquels il a chèrement payé ?
    Le second, totalement écoeuré lui aussi, confiait que depuis le début de l’été, c’était la sinécure dans son établissement : les détenus choisissent désormais leurs menus du jour sur tablette parmi un choix conséquent de propositions. Il s’attend à ce que Dupont-Moretti lui impose également comme c’est le cas dans la prison de Fresnes depuis cette semaine, d’installer une piscine et une piste de karting dans son établissement – aux frais des contribuables bien sûr !
    Pourtant, cette même semaine sur France Info, la défenseur de je ne sais plus quoi dénonçait la dégradation déplorable des conditions de vie de nos détenus.
    Mais de qui se moque -t’on ???????????
    Et pendant ce temps, nos soignants, pompiers, gendarmes, etc. non vaxx crèvent la dalle sans parler du bas de la classe moyenne qui doit se priver de vacances et sauter des repas pour continuer à mettre du carburant dans son véhicule et aller bosser…
    Vivement que tous ces traitres à la patrie soient virés et qu’on rétablisse les bagnes !!!

  10. Bonjour je viens de lire ce qu’il se passe chez vous .comme d’habitude on retrouve une certaine population la où il y a des incivilités. Rien de plus à dire vive macron

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !