Nantes : aux Dervallières un camé séquestre une habitante et pille son appartement

Un nouveau palier a été franchi ce 30 juillet rue Watteau, où à 9h45, un inconnu s’est engouffré derrière une habitante sexagénaire, puis chez elle, avant de la menacer chez elle, la ligoter sur une chaise avec du scotch et de fouiller son appartement pendant une heure, armé d’un cutter. Un quart d’heure avant, le point de deal était déjà en place, dans cette juteuse cage d’escalier dont le « roi » du deal a pourtant été arrêté il y a un mois à peine, mais n’a pas tardé à être remplacé.

Il est reparti avec 10 euros en liquide, sa carte bancaire, ses clés, un téléphone, une tablette… affirmant à sa victime, pour le moins choquée, pour se justifier : « je prends de la drogue et j’ai besoin d’argent. Si je ne rembourse pas ce soir, je vais me faire tuer ».

Une situation qui n’étonne pas ce policier chevronné nantais : « ça devait arriver un jour ou l’autre. Il est même probable que l’intrus est un client de ce point de deal, ou d’un petit commerce semblable dans les parages immédiats, et qu’il a repéré sa victime lors de ses allers-retours pour faire des courses, voire que sa dette est dans la même cage d’escalier. On peut juste remarquer qu’il s’est bien gardé d’aller faire ça chez un proche des dealers, ou des appartements de la tour qui sont proches du trafic ou qui abritent les charbonneurs [dealers] quand on arrive. Pas fute-fute, mais pas suicidaire non plus ».

Il poursuit : « c’est comme le chat qui a pris une balle [à Vertou] Personne n’est à l’abri, nulle part, et on ne peut pas mettre un policier derrière chaque camé ou chaque dealer qui pense que Narcos c’est la vie réelle – déjà on en manque pour tout simplement traiter la délinquance du quotidien… ou tout simplement pour empêcher les gros bonnets de la drogue de menacer nos collègues dans les locaux de l’hôtel de police.

Il faut être sérieux deux minutes : le vrai pouvoir à Nantes, ce n’est pas Johanna Rolland qui l’exerce, et de loin. Ceci explique qu’on ligote les grands-mères et que les chats se font plomber, et que l’intéressée se taise, tout comme nos chefs. Ils balisent ».

Emilie Lambert

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

8 réponses

  1. Je n’ai jamais vu ça dans mon village. Mais que font nos policiers, nos Juges, notre Président, pour arrêter ce genre de comportement ? Rien d’efficace. Il faudrait renvoyer dans leur pays d’origine tous ces délinquants, et s’ils sont de vrais français, faire comme durant la Révolution, rouvrir notre vieille guillotine. Ce serait bien pour régler la surpopulation de nos prisons.

  2. La solution sud américaine :
    Escadrons de la mort, flics le jour, justiciers la nuit. Sans bruit, sans traces. Pas de corps, pas de témoins, pas d’enquête.
    Mais il faut changer le recrutement: fini les « Marcel Patulacci, a fortiori gardiens de la paix avant tout. »

  3. Toute cette délinquance criminelle n’est elle pas favorisée par l’humanisme suicidaire de beaucoup de nantais imprégnés d’un catholicisme d’une naïveté déconcertante et coupable ? Le « vivre ensemble » est un leurre qui tue.. notre pays est en voie de tiers mondisation, et ce n’est pas avec E. Macron qu’il faut espérer un changement ! …

    1. Je ne crois pas que les Nantais soient imprégnés de catholicisme débonnaire, c’est bien plutôt l’islamo gauchisme qui les guide etc

  4. armé d’un cutter ! mais dupontmoretti va dire que ça n’est pas une arme !
    cette vieille dame a eu le « sentiment » d’être en danger
    quant à l’autre, il a la certitude d’être impuni, voilà où noue en sommes en 2022, honteux!

  5. johanna rolland…ralliés aux islamo-gauchistes de la NUPES !!
    Donc …sans surprise qu’elle cautionne par son silence ces agressions à répétitions !

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !