Côtes d’Armor. Sécheresse : de nouvelles restrictions d’eau et l’accès aux forêts interdit

sécheresse

Face à l’aggravation de la sécheresse dans les Côtes d’Armor, la préfecture a imposé de nouvelles restrictions d’usage de l’eau. Par ailleurs, l’accès aux bois et aux forêts de plusieurs communes est temporairement interdit en raison du risque d’incendie.

Les Côtes d’Armor passent en « crise sécheresse »

Si les Côtes d’Armor semblaient être le département breton le moins impacté par la sécheresse il y a encore quelques jours, ce temps est désormais révolu. Un arrêté préfectoral en date du 10 août vient en effet de placer le territoire en « alerte crise sécheresse », qui n’est autre que le niveau d’alerte le plus élevé.

Aussi, la préfecture indique que « le département des Côtes d’Armor connaît une période de sécheresse et des températures supérieures aux normales saisonnières qui conduisent à une dégradation importante du débit des cours d’eau, associée à une augmentation significative des besoins en eau potable, sans possibilité de reconstituer les réserves rapidement. »

Face à ce constat, « les mesures de restriction de l’usage de l’eau, déjà mises en œuvre avec les arrêtés préfectoraux du 21 juillet puis du 28 juillet 2022, s’avèrent insuffisantes pour garantir que la distribution d’eau potable et que la disponibilité de l’eau pour les activités économiques de production seront assurées à moyen terme. »

Quelles nouvelles interdictions suite à l’arrêté préfectoral ?

Inéluctablement, les services de l’État ont donc décidé de renforcer ces mesures de restriction dans le département. À noter que si ces restrictions concernent les prélèvements sur le réseau public d’eau potable et dans le milieu naturel (forages, puits, prélèvements en rivière ou retenues…), elles ne s’appliquent toutefois pas aux réserves existantes d’eau de pluie.

Parmi les nouvelles interdictions qu’implique cette « alerte crise sécheresse », les prélèvements d’eau afin d’arroser les potagers sont désormais proscrits. À l’exception des cultures fragiles (légumes de plein champ, maraîchages, vergers…), dont l’irrigation est autorisée entre 20 h et 8 h. Attention toutefois : cette latence ne concerne que les professionnels du monde agricole, les potagers des particuliers ne figurant pas dans les exceptions.

Plus généralement, les usages non essentiels de l’eau sont dorénavant interdits dans les Côtes d’Armor. Concernant les piscines du département, seuls les pédiluves des bassins publics peuvent être remplis. Pour les bassins publics comme privés, il n’est donc plus autorisé d’ajouter de l’eau.

L’interdiction concerne aussi le lavage des véhicules, particuliers et professionnels. Et ce, y compris dans les stations de lavage.

De plus, l’arrosage des terrains de sport, des golfs et des hippodromes est désormais interdit. À savoir qu’un contrevenant s’expose à une contravention de 5ème classe (pouvant aller jusqu’à 1 500 € d’amende).

Enfin, les services de l’État mettent également à la disposition des habitants des Côtes d’Armor une carte interactive listant les mesures de restriction commune par commune.

L’accès à des bois et forêts des Côtes d’Armor interdit

Par ailleurs, en raison du risque d’incendie, conséquence de cette sécheresse et de températures élevées, la préfecture a également interdit le 10 août l’accès et la circulation dans plusieurs bois et forêts des Côtes d’Armor.

Ainsi, un communiqué des services de l’État indique que « l’accès, le stationnement, la circulation, et la présence de personnes dans les bois et forêts » sont proscrits du jeudi 11 août au dimanche 14 août afin de limiter les risques d’incendie d’origine humaine. Quant aux communes costarmoricaines concernées, il s’agit de Boquého, Coëtlogon, Kergrist-Moëlou, Kerpert, Plœuc-L’Hermitage, La Motte, Lanrodec, Loudéac, Merdrignac, Plédéliac, Plédran, Plélauff, Pleudaniel, Ploumagoar, Plourivo, Saint-Jean-Kerdaniel, Saint-Launeuc et Saint-Péver.

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC/Moktarama) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

  1. Bonjour, la dernière vidéo intéressante du 11 août à partir de la minute 26’13 de Salim Laibi sur le libre penseur et odysee : tenez vous bien sur vos chaises ; « alors que l’eau manque, 1 litre sur cinq est perdu dans des fuites….Soit 20 % ; il n’invente rien car c’est une information de TF1 info ; de qui se moque t’on ? Ce préfet est vraiment aux ordres pendant que Macron fait du canoë !!!

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !