A La Baule, la pollution des Beaufs !

Tout Breton sait que La Baule est une verrue pour le sud-Bretagne ! La Baule, la ville des Beaufs ! Chancre architectural, temple du béton et exemple du gaullisme immobilier ainsi que verrue ethnique : seuls les riches parisiens au mauvais goût tapageur tsoin-tsoin ont un appartement à La Baule et éventuellement quelques notaires nantais et rennais. La Baule est une enclave du XVIè arrondissement en Bretagne qu’il faudra bien démolir un jour. Peut-être ne garderons nous que les villas les plus authentiques, souvenir d’un temps lointain où être riche était avant tout un subtil art de vivre.

Mais La Baule est désormais également une verrue écologique. En effet, depuis 2020, une société, Océan Aviation, exploite trois jets privés sur l’aérodrome de la ville et amène du riche à gomina en flot continu. Les riverains se plaignent, l’association Arabesc qui regroupe quelques uns d’entre eux, est même montée au créneau pour dénoncer les vols incessants et les nuisances qui vont avec : panache noir, odeur de kérosène brûlé, bruits incessants. Et l’association de faire remarquer quelques chiffres, repris par le site labaule-infos.net :

En 2022 : le principal jet privé de la société Ocean Aviation, le Cessna M-MEVA a réalisé :

– 114 vols dont plus de la moitié fait moins de 1h,

– 37 vols moins de 30 minutes

– et 8 faisait moins de 5 minutes

L’association émet donc l’hypothèse que certains utilisent ces jets privés ultra-polluants comme des taxis. Et à des heures parfois bien matinales !

Si cette activité de jets privés se pérennise, demain combien d’appareils constitueront la flotte d’Océan Aviation ? Un projet de bureaux serait également prévu sur le site de l’aérodrome. Les parasites sociaux qui constituent les ultra-privilégiés seront-ils amenés en jets privés matin et soir histoire de travailler au grand air breton ? Selon le réseau media-web, un hélicoptère devrait également être à demeure sur l’aérodrome pour la surveillance des éoliennes au large de Saint-Nazaire. De mieux en mieux !

Et pendant ce temps-là, Emmanuel Macron prévoit « la fin de l’abondance ». A quand la fin de l’abondance de kérosène pour les ultras-riches parisiens ou mondialistes déracinés qui polluent notre littoral breton ?

A-M Hamon

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

79 réponses

  1. Cet article partisan et agressif représente-t-il le point de vue de Breizh Info ?
    Car enfin on peut dire que cette pollution est commune à d’innombrables villes françaises et que ce n’est pas un péhé d’être un « parisien du 16ème ».

    1. Je vous trouve sympa. Je me permet une autre approche. Cela sent surtout la haine de classe. L’argumentation ne servant que de faire valoir.

  2. Bravo pour votre article ! De qui se moque-t-on ? Pas nous, qui savons, mais tous ceux qui ont cru à ce gouvernement inféodé au monde de la finance outre-Atlantique !
    Des crocodiles (pour l’allégorie) : grande gueule, petits bras ! «  Faites ce que je dis ! Ne faites pas ce que je fais ! » Incapables de respecter les règlements visant à réduire notre impact carbone ! Enfin, bravo à vous journalistes qui n’êtes pas sous le joug de ces dirigeants!

      1. La plus belle plage d Europe je crois… Je l’ai vue dépérir et devenir « Paris sur mer ».
        Et c’est d’une laideur sans nom. 2m2 pour poser une serviette… Le métro aux heures de pointe… Très bonne étude, tout est dit. L’avenue du Général de Gaulle… Franchement, on se fout de qui ? Aberration sur aberration à la Baule….

  3. Où peut-on aller en 5 minutes ? Comment un vol de 5 minutes pourrait-il être plus rapide que le même trajet en taxi compte tenu des procédures de décollage et d’atterrissage ? Je pense qu’il s’agit plutôt de vol d’essai après des travaux ou des opérations d’entretien. Ce qui n’enlève évidemment rien au dérangement pour les riverains !

    1. Il s’agit de passer la douane… la question se pose de l’intérêt pratique de la domiciliation sur l’aérodrome de la Baule, si ce n’est l’image… alors que la piste est limite en charge et en longueur se qui constitue un réel danger pour les riverains toujours plus nombreux à cause d’une politique urbanisation sans limite…

  4. Psttt… le cliché « gomina » vous renvoie dans une autre génération ! « Riche à gomina » a un côté Front populaire. Il y a bien longtemps que la gomina n’est plus utilisée, surtout par les riches ; le cheveu laqué gras brillant est plutôt pour le populo. Le riche mettra du gel capillaire, à la rigueur.

  5. Complètement d’accord, il y a également la grande bourgeoisie nantaise, qu’on appelait : les fils à papa, qui font toujours de temps en temps pétaradaient leurs matras ou porches aux couleurs vives sur la côte sauvage de la presqu’île,

  6. Ouahhh!
    A(nne) M(arie) Hamont…..votre article est top, malheureusement criant de vérité.
    La vieille, belle et noble architecture de la Baule est étouffée, parfois détruite, au profit de cages à lapin « luxueuses »et hideuses.
    L’humanité évolue dans un sens inquiétant…
    Merci de votre travail!

  7. Ont demandé des efforts au petits qui en font certainement plus que ses bobo qui font attention à rien pour eux l abondance continu des égoïstes

  8. Tout à d accord avec ce constat affligeant. Autrefois la Baule était une station où il faisait bon vivre. Aujourd’hui un ramassis de bobos et de gens mal élevé.

    1. On est d’accord …
      mais par pure charité chrétienne… de grâce laissons cette personne , manifestement inculte , s’exprimer …
      ( même sur un média déjà identifié comme extrémiste et donc sujet à caution …)
      sinon cette personne va nous faire un malaise de frustration … et elle va encore coûter plus cher à la secu …donc au x contribuables , en tranquillisants..et autres substances qui semblent lui servir de petit déjeuner…
      Je préconise de laisser cette personne continuer a vomir sa haine jusqu’a ce qu’elle s’endorme dans les lymbes de sa propre ignorance ..
      entre temps il est aussi possible de vérifier son habilitation de journaliste … ce dont je doute ..
      c’est tout .. bonsoir

    2. Ah oui ? Avez vous connu La Baule, il y a 70 ans ? L’époque où l’on grattait le sable pour ramasser les coques du diner, où les élêves du lycée dormaient à l’hôtel des Palmiers … avant que l’on détruise les belles villas du bord mer pour y construire un mur de cages à abrutis nauséabonbs.

    1. Le problème, c’est que De Gaulle a fait de Guichard un de ses barons.

      Guichard qui, en tant que dirigeant de la DATAR, a défiguré pas seulement la Baule (et je frémis rien qu’à l’idée de son projet de Marina dans les marais salants) mais toute la France.
      Et ne parlons pas des fausses factures…

      Il faut parler d’Olivier Guichard et de son travail d’aménagement du territoire. Avec le remblai de la Baule en illustration de son action désastreuse comme le temps le juge de nos jours.
      S’il avait été honnête, peut-être pourrions-nous seulement conclure à de la naïveté d’un homme de son temps (ce qui suffirait à supprimer les hommages en son nom) mais ceci n’était pas le cas, il mérite que sa mémoire soit durement évoquée.

    2. L’ancien maire de la Baule dans les années 70 – 80 était Olivier GUICHARD, gaulliste, ancien Ministre.
      Il fait partie des gens qui ont refuse la mise en place d’un référendum pour rattacher la Loire Atlantique a la BRETAGNE. Il était Président du Conseil Régional de la Région Pays de Loire, a laquelle la Loire Atlantique a été rattachée « artificiellement », puisque notre département faisait partie de la Bretagne (le château des Ducs de Bretagne est a Nantes).

  9. Bravo pour votre commentaire. Les articles précédents ne reflètent absolument pas la réalité du bien vivre à la Baule.Et ça va faire bientôt 35 que j’y vis..

  10. Je suis née à la Baule je suis très contente de voir des gens venir voir notre belle région tout c’est gens riches comme vous dîtes font vivre des gens et qui peuvent manger à leur faim n’étant pas d’un milieu aisé si vous n’êtes pas content de la région aller vivre ailleurs mais si vous habitez c’est que se n’est pas si mal

  11. Enfin un article qui ose aborder ce sujet au combien sensible de la colonisation francilienne qui détruit le rapport prix immobilier dans notre belle Bretagne et qui gangrène notre bien-être.

    1. Colonisation francilienne ? Et on en parle des milliers de « crèves la faim » qui sont venu de Bretagne s’échouer gare Montparnasse au 19e siècle ? Vos grands parents probablement…

  12. La Baule est une station balnéaire magnifique avec sa pinède, ses pins centenaires, ses villas d’époque, sa grande plage de sable fin et ses petits commerces. Je vous conseille de venir passer des vacances où un week-end, vous ne regretterez pas et à votre tour vous pourrez en faire l’éloge.

    1. La presqu’île guérandaise est une région magnifique.
      Depuis cette arrivée des marais sauvages de la Brière avec à l’horizon l’industrie de pointe nazaireenne, on découvre ces charmants (anciens malheureusement) ports de pêches du Croisic, la Turballe etc., les paysages et l’atmosphère unique des marais salants, la magnifique plage de Pen-Bron, la fier cité de Guérande.
      Magnifique.
      Malheureusement, une verrue: la Baule.

  13. On peut en effet regretter que les belles villas du remblai aient été remplacées par un nouveau « mur de l’Atlantique » mais pourquoi s’attaquer si méchamment à leurs résidants.
    La définition de « beauf » est :
    « Homme peu cultivé, vulgaire, étroit d’esprit et phallocrate. »
    Il ne semble pas qu’elle s’applique particulièrement aux baulois

    1. La caricature du Baulois, c’est polo rose, autocollant derby sur la plaque d’immatriculation.

      Cela fait un bon moment que les élites économiques ne s’accordent plus avec les élites intellectuelles.

      Que produit la Baule ? Que créé la Baule ? Quels artistes et intellectuels choisissent la Baule ? Quelles pensées sont marquées par la Baule ?

      En 100 ans, on a eu droit à un film de Diane Kurys et à la Fraiseraie.

      Les Baulois, c’est du vide pensant être l’élite.
      « Beauf » est encore généreux.

  14. Bonjour, ne vous inquiétez-pas, ces gens-là avec leur jet privé pourront toujours se payer leurs allers retours même en cas de mise en place du pass carbone pourvu qu’ils payent s’ils dépassent leur quota : quant aux plus pauvres d’entre nous dans ce cas ? devinez : article du parisien du 26 août 2022 évoqué par Florian PHILIPPOT dans sa nouvelle vidéo de ce jour « Incroyable : ils annoncent le Pass énergétique ! » .

  15. La plupart des gens qui se plaignent ici sont les premiers à aller chez Macdonald !!!!!!
    C’est pire au point de vue écologique

  16. C’est bien facile de critiquer les parisiens qui font vivre les stations balnéaires… car il ne faut pas l’oublier: sans vacanciers, pas de retombées économiques! Si le « riche parisien  » vous dérange, essayez les camping-cars et les beaufs vendéens!

    1. On préférerait de riches étrangers.
      Malheureusement de TOUTES les stations balnéaires atlantique, de Deauville à Biarritz en passant par Arcachon, l’architecture de la Baule est un véritable repoussoir.
      Il n’y a bien que la baie, magnifique, mais complètement écrasée par le remblai.

      1. Vous avez tout à fait raison, la région de la presqu’île guérandaise dispose d’un formidable pôle industriel… qui se résume plus ou moins aux industries pétri-chimiques de St-Nazaire et de Donges, aux chantiers de l’Atlantique et au site Airbus: des pôles d’avenir puisque très écologiques et donc amenés à subsister pour des années encore! Le secteur secondaire s’est de toutes façons effondré en France depuis les présidences de Mitterrand et de Chirac et les démoralisations à gogo. Affirmer que le pôle industriel de St-Nazaire porte économiquement et durablement la région me paraît une erreur! Et donc oui il faut se l’avouer dans le pays le plus touristique au monde, c’est bien le tourisme qui fait vivre la région bauloise! Et l’aérodrome ne fait que participer au rayonnement économique et à l’attractivité de la région!

    2. Voir une de mes réponses à Phil7713: le tourisme est une économie largement secondaire dans une des dernières région industrielle de France.
      C’est un vrai bonus. Mais loin de mériter de se mettre à genoux devant elle.

  17. Je tiens quand même à préciser que sans le tourisme des locations saisonnières, les bobos et les riches, l’économie de votre soi-disant
    Sud Bretagne se réduirait à pas grand chose et le chômage monterait en flèche.
    À vous de choisir
    De plus la Loire Atlantique n’est pas en Bretagne mais dans les Pays de la Loire, ne vous en déplaise

    1. Monsieur n’a pas l’air de connaître Saint-Nazaire.
      L’économie du sud-Bretagne tient par ses industries.
      Certainement pas par le tourisme, beaucoup plus secondaire que dans bien des communes sur la côte atlantique.

    2. Désolé : La Loire-Atlantique fait partie de la Bretagne sauf rêverie et bêtise d’un vieux maréchal sénile dont les idées nauséabondes ont été poursuivies dans le temps. Il appartient à chaque Breton connaissant l’histoire de son pays de ne jamais renoncer à retrouver l’intégralité de la Bretagne historique.
      Quant à La Baule….fasse le ciel que son exemple ne se diffuse pas au reste du littoral breton.

  18. La Baule n’est pas en Bretagne mais dans les Pays de la Loire, ne vous en déplaise et encore pour très longtemps

  19. Bonsoir
    A défaut de polémique et le fait que le transport aérien et la dernière cible des bobos Écolo, je peux vous assurer en qualité d’ancien Commandant de Bord, qu’un vol en jet d’une durée de 5 minutes est impossible . Pour décoller et se reposer sur le même terrain en jet, il est impossible de descendre en dessous de 8 voir 10 minutes.
    Je m’interroge sur les sources de votre journaliste.
    Pour les vols de 30 minutes, je ne vois que Nantes Vannes Lorient saint Nazaire voir La qRoche sur Yon comme destination techniquement possible vu le temps de 30 minutes …?
    Puisque le sujet est grave, il faudrait également faire le bilan carbone de toute l’activité nautique, jet ski, canot à moteur…
    Est-ce le procès dès jets (voir lignes ci dessus) ou une antipathie profonde des personnes nées riches ou ayant été capables de se créer une richesse.
    Arrêtons de stigmatiser selon l’air du temps une catégorie sociale ou une activité spécifique.
    J’aimerais tant que chacun balaye devant sa porte, moi le premier, plutôt que chercher la paille dans l’œil de « l’autre »
    Bien cordialement
    Denis

  20. ARTICle haineux, stupide car qui a vendu les terrains où a été édifié le mur de l’ATlantique, qui a délivré les permis de construire. A noter que les commerçants et les entreprises s’enrichissent sur le dos de ces « beaufs  » Un aperçu de la future dictature verte

    il y a des pays où réussir est signe de travail, ici c’est jalousie à tous les étages

  21. Les gens riches dépensent de l’argent ce qui permet à nombre de baulois de vivre
    Quelque part dépenser c’est partager épargner c’est priver les autres
    Quand au bruit des voitures de luxe etc…je constate que nombre de voitures de luxe semblent conduites plutôt par des individus que ressemblent plus aux narcotrafiquants qu’aux bourgeois classiques

  22. Article très pertinent, on pourrait évoquer également le maire de cette ville qui se pavane tous les 2 jours sur le plateau de BFM à Paris (tiens donc…) Décidément la baule-ESCOUBLAC n’a rien à faire en L.A. (la nature elle même a ensevelie cette ville, n’en déplaise à certains…). Cette verrue n’est pas le centre du monde et les ligériens vivent très bien sans ce tourisme malsain!

  23. Peux t’on aussi parler de sa bande de sable ARTIFICIELLE qui n’existerait plus sans le dépeçage hivernale des plages des communes voisines ! Là aussi l’impact écologique et économique du ballet des engins en saison basse pour satisfaire les bobos estivants peut poser question (n’en déplaise à d’autres)

  24. Peux t’on aussi parler de sa bande de sable ARTIFICIELLE qui n’existerait plus sans le dépeçage hivernale des plages des communes voisines ! Là aussi l’impact écologique et économique du ballet des engins en saison basse pour satisfaire les bobos estivants peut poser question (n’en déplaise à d’autres)

  25. Bonsoir
    Merci de dénoncer tous ces excès et futurs projets pour l’aérodrome .. Jusqu’à maintenant il avait la bonne taille mais là ça dépasse les bornes, native d’une ancienne famille d’Escoublac pour nous c’était un aérodrome de loisirs (p’tit tour en avion, saut en parachute) la nuisance sonore était raisonnable mais voilà notre La Baule est trop convoité, on vit quand même au Pays des Vacances comme dirait l’autre !! Et je voudrais quand même vous rappeler que suite à ce nouveau trafic une petite forêt de chênes va peut-être être rasée une aberration écologique de nos jours.

  26. Le pollueur c’est l’autre, le c. aussi, le parisien, le nantais, le non-breton,.le riche, le beauf
    C’est celui qui amené le COVID dans notre belle région ?
    De toute façon, la Baule n’est pas en Bretagne

  27. Je regrette cet article agressif et peu constructif. Je ne vois pas le vrai problème de fond dans ces lignes très orientées et dont la véracité doit être validée.

  28. Je regrette cet article agressif et peu constructif.
    Je ne vois pas le vrai problème de fond dans ces lignes très orientées et dont la véracité doit être validée. Ce sont les « riches » qui vous dérangent ???
    Grâce au pouvoir d’achat de certains vacanciers, la ville RAYONNE alors que des villes bretonnes profitent de l’été et vivotent le reste de l’année. Que faut-il choisir dans ce cas ?

  29. « Est-ce le procès dès jets (voir lignes ci dessus) ou une antipathie profonde des personnes nées riches ou ayant été capables de se créer une richesse. »
    La richesse n’est pas un problème.
    Mais la richesse pose des problèmes. D’une part, comment cette richesse est acquise et d’autre part, comment elle est utilisée.

    Pour en venir au jet, qui a réellement besoin, à l’ère du numérique, de se déplacer aussi rapidement d’un point A à un point B, en dehors de très rares exceptions (militaires ou médicales).

    Si, à la limite, c’était la recherche de l’adrénaline de la vitesse mais même pas…

    « Arrêtons de stigmatiser selon l’air du temps une catégorie sociale ou une activité spécifique.
    J’aimerais tant que chacun balaye devant sa porte, moi le premier, plutôt que chercher la paille dans l’œil de « l’autre » »
    Si je peux me permettre, continuez à balayer devant votre porte plutôt que chercher la poutre dans l’oeil de celui qui voit la paille.

    Vous ergotez sur les préjugés liés à la richesse et ceux sur le vol à réaction petit porteur.
    Il n’y a pas de remise en cause de l’existence de l’un ou de l’autre.
    Le pivot de la réflexion, c’est l’alliance des deux.

    Et pour en revenir à la Baule, il y a l’embarras du choix en terme de transport mais certainement pas d’individus dont l’activité nécessite de gagner quelquzs heures de transport au temps de la 5G.
    Elle est la l’absurdité. L’absurdité est généralement comique. Mais quand elle est maniée grâce à la richesse, et donc une forme de pouvoir, elle en devient inquiétante. Et il est donc sain de la dénoncer.

  30. Ce sont ces riches que vous détestez qui vous font vivre vous les haineux losers dont cet article est l’expression. Et puis la Baule n’est pas en Bretagne alors occupez vous de vos pollutions

  31. Manifestement il fort probable que vous allez avoir plus de chances de rencontrer A.M Hamon (l’auteur de cet infâme et lâche article contre La Baule) á la fête de l’Huma (St Nazaire et sa banlieue…) qu’au Pardon de La Baule / Journées culturelles Bretonnes, ou l’on célèbre l’Interceltisme depuis 75 ans !

    S’il est bien clair que la notion de « gaullisme immobilier » n’existe pas et est une pure invention de Hamon, l’architecture stalinienne est bien connue á St Nazaire, St Herblain, Lorient , la banlieue rennaise (Cleunay, Villejan…) …pour le plus grand confort urbain de la population. Rien a voir avec La Baule. A noter que Lorient est en train de se sortir du communisme et est promise a un grand avenir économique, social et culturel, grace au Tourisme, aux Ports, au Commerce, aux Universités, a la Jeunesse et aux Sports (nautiques surtout).

    Quant á ce qu’il appelle « une verrue écologique » pour un minuscule aéroport a Escoublac, comment appelle t il la pollution crée par les paquebots des Chantiers de Penhoet avec 7000 cabines, propulsion au fioul lourd qui rejettent (au large souvent) leurs eaux usées dans la mer ? on les suit a la trace en mer !

    Enfin ce Monsieur n’a absolument aucun raisonnement pour affirmer  » Tout breton sait que… » C’est de la pure dialectique de propagande marxiste ! De quel droit peut il insulter La Baule ? Je suis Breton et fier de l’être et d’habiter La Baule. Les gens habitent ou cela leur plait, et dans certains ou ils peuvent, car ils n’ont pas le choix. Il convient de respecter tous ces cas, et accepter la mobilité.
    Que dirait-il si un « parisien » écrivait : « on sait bien que la Bretagne est une catastrophe écologique avec ses algues vertes, ses épandages de fumier, ses fosses a lisier, ses vaches qui polluent au methane, ses excès d’engrais rejetés dans les cours d’eau, ses pêcheurs qui raclent les fonds marins…

    Si nous on est des beaufs (dans sa logique archi-demodée) de lutte des classes) ne serait-on pas en droit de se demander si lui meme ne serait pas un gros « plouc » qui fait plutôt honte aux Bretons ? pour utiliser son style de vocabulaire !

    Alain Le Guennec
    La Baule Les Pins

  32. je sais pas d’où vous sortez les gens qui commentent sur La Baule..
    ???
    Mais moi résident de Cap Atlantique, c’est la destination que je fuis en été !
    C’est bien simple je suis du coin (né à Guérande en 1976, études au collège St Jean Baptiste+ La Mennais+Nantes+Paris)

    -La Baule =Fake-Pardon pour touriste,
    -Patrouille de France qui crame du Kerosen,
    -une députée bientôt condamnée, la JOSSO…

    Vive, Asserac, Saint Molf et Herbignac,
    Vote FN? Breton sur..

  33. Tu sent la jalousie pire que la pollution, la Baule c’est une ville géniale j’ai 27 ans et j’ai hâtes que les couillons comme toi ne remettent plus les pieds ici pour venir encombrer les rues et chier sur nous en même temps

  34. Excellente analyse. En revanche je pense que vous aurez plus de chance de trouver ce « journaliste » non pas à la fête de l’Huma, mais plutôt à l’université d’été de LFI.

  35. Breizh-info, on est tous ici pour la totale liberté d’expression, aucun doute la dessus, on est assez mature pour faire la part des choses, mais sérieusement, faites gaffe quand un coco en furie (éventuellement en overdose de chouchen…) écrit un article qui apparait comme un editorial que vous endossez avec des menaces du genre : « La Baule est une enclave du XVIè arrondissement en Bretagne qu’il faudra bien démolir un jour.  » Démolir ? Il veut bien dire raser, démanteler ? C’est quand meme assez violent, dangereux et débile comme proposition ! Comment cela a t il pu vous échapper ?
    Les menaces de violence, meme dans une pseudo réthorique néo-révolutionnaire á la « nupaisse » n’ont pas lieu d’être formulées sur ce forum .
    Cordialement,
    Alain Le Guennec
    Gouelioū Breizh
    La Baule Les Pins, France.
    Gourin, N.Y & Florida USA.

  36. La Baule est en Loire Atlantique, qui, pour rappel, NE FAIT PAS PARTIE DE LA RÉGION BRETAGNE. Retournez taguer des panneaux de signalisation et laissez le journalisme à des gens capables d’un minimum d’objectivité.

  37. C’est dingue de voir un article pareil! Quel dénigrement de la Baule, certainement de la part d’un inculte qui n’y a jamais mis les pieds! Mais la Baule n’a absolument pas besoin de ce type de personnage qui apprécie sûrement plus l’élevage intensif effectué dans ses contrées et qui détruit et pollue les sols. Bref débat totalement stérile et absolument pas objectif. Jalousie quand tu nous tiens!

  38. Pour ma part je trouve bon nombre de ces commentaire inutiles, lamentables voire inquiétants. Que d’énergie destructrice perdue. Je ne distingue pas vraiment de force de propositions ! Resaisissez vous enfin !!

  39. Comment peut-on effectuer un vol de moins de 5 mn…? CQFD. Cet article est un fake du début jusqu’à la fin. Ne perdez pas de temps à vous écharper. -;)

  40. Eh bien, le sujet passionne.
    N’oubliez pas que les immeubles affreux du front de mer ont étés construits sur des anciens emplacement de villa, propriété privée , l’urbanisme a limité la hauteur des constructions ,c’est cette uniformité qui est pesante.
    Vivement la démolition et la libération des hauteurs de construction ,Vive les futures tours de verres, place à l’imagination.
    J’ai ce fond de mer en horreur.
    La région est magnifique ,il y fait bon vivre, mais chut…

Les commentaires sont fermés.

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS