Immigration. Hausse record du nombre d’étudiants étrangers en France : Maroc et Algérie en tête

étudiants

Avec 400 000 étudiants étrangers supplémentaires au cours de l’année scolaire 2021-2022, l’enseignement supérieur français s’est montré plus attractif que jamais. Tout particulièrement pour le continent africain puisque six pays de ce dernier figurent parmi les 10 premiers pourvoyeurs d’étudiants.

Des étudiants étrangers toujours plus nombreux en France

Malgré la dégradation générale du système éducatif français déploré depuis de nombreuses années, l’Hexagone continue d’attirer les étudiants internationaux. Une tendance qui a été confirmée lors de l’année scolaire 2021-2022 selon une récente publication de Campus France.

Dans un communiqué publié le 12 septembre, cet organisme public créé en 2010 dans le but de promouvoir à l’étranger le système d’enseignement supérieur et de formation professionnelle français a indiqué que, durant la période en question, « le nombre d’étudiants étrangers inscrits en France a augmenté de 8%, et s’élève désormais à plus de 400 000 ».

Une évolution qui n’est pas anodine puisqu’il s’agit de « la plus importante depuis plus de 15 ans ». Cette augmentation devrait se poursuivre pour l’année scolaire 2022-2023 avec des demandes déjà en hausse de 18 % (avec plus de 140 000 étudiants de 70 pays ayant déposé un dossier de candidature) par rapport à la période précédant la crise sanitaire du Covid-19. Une crise au cours de laquelle une stagnation du nombre d’étudiants étrangers avait été observée pour l’année 2020-2021 (-1%).

Six pays africains parmi les 10 premiers pourvoyeurs d’étudiants

Quant à l’origine de ces étudiants étrangers, ce sont le Maroc et l’Algérie qui sont les deux principaux pourvoyeurs avec respectivement 46 371 et 31 032 étudiants inscrits lors de l’année scolaire 2021-2022.

Plus généralement, le continent africain figure en bonne place dans ce top 10 puisqu’outre les deux premiers nommés, on retrouve également le Sénégal, la Tunisie, la Côte d’Ivoire et le Cameroun.

Étudiants
Évolution du nombre d’étudiants étrangers en France en 2021-2022 par pays d’origine. Source : Campus France

En termes d’évolution, le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, qui, selon Campus France, « envoient plus d’étudiants étrangers en France que toute autre région », ont connu une augmentation de 10 % l’année dernière et de 32 % au cours des cinq dernières années. Une hausse d’autant plus forte pour les étudiants en provenance du Moyen-Orient (+17%).

Quant à l’Afrique subsaharienne, le nombre d’étudiants a augmenté de 5 % au titre de l’année scolaire 2021-2022, confirmant la hausse observée l’année précédente (+6 %).

Enfin, selon le quotidien Le Monde, d’autres projections de Campus France sur les cinq prochaines années feraient état d’une hausse de 41 % du nombre d’étudiants en provenance d’Afrique subsaharienne. Ce qui représenterait « la plus forte hausse » par zone géographique sur cette période à venir.

Étudiants
Évolution du nombre d’étudiants par région d’origine sur deux années scolaires. Source : Campus France

Au sujet d’étudiants africains venus en France :

Immigration. Leur visa expiré, 13 étudiants sénégalais en voyage d’études en France introuvables

Crédit photo : Capture YouTube (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

3 réponses

  1. Pour rappel le coût des études d’un étudiant pour la face est officiellement selon les spécialités de 15.000€ à 25.000€ par an et par étudiant. Faites le calcul
    A cela s’ajoutent l’exception mondiale Française aide médicale d’état sécu à 100%, allocations logement etc…

    Mais si vous aimez vérifier des vérités il vous suffit de regarder ce que coûte officiellement un étudiant dans n’importe quel pays de même niveau économique, et là vous découvrirez qu’encore une fois le chiffre de 15.000 à 20.000€ sert encore à vous prendre pour des imbéciles.
    Par exemple à l’autre extrême nous avons les USA qui pour un an d’études donnent un coût compris entre 100.000 et 200.000€ par étudiant.

    Payez pour être remplacés chers amis, payez et repentez-vous, car « les Français n’existent pas » selon votre président…

  2.  »La France » est plus généreuse envers les étudiants  »étrangers » qu’avec les étudiants français! Ainsi: les étudiants étrangers ont 2 bourses, une de leur pays (c’est normal) et une de la France…quand beaucoup d’étudiants français ne peuvent avoir qu’une seule bourse!…Le concours d’entrée dans les écoles françaises est plus facile pour les étrangers que pour les Français! Les étudiants étrangers obtiennent des chambres dans leur école ou à la Cité U quand les étudiants français (tel mon petit-fils) ne peuvent en avoir…Déjà à mon époque (1957-1959) je n’ai pu obtenir une chambre à la Cité U bien que j’étais orpheline, fille de famille nombreuse et  »Française »!…Il ne faut pas s’étonner si les musulmans nous envahissent: ils sont si bien reçus dans notre pays!….

  3. accueillir des étudiants oui, les former, oui, leur permettre d’acquérir des codes de vie en société et des études qu’ils n’ont pas chez eux, oui ! mais ensuite qu’ils retournent développer leurs pays ! évidemment le laxisme du gouvernement français en fait des migrants futurs abonnés à la CAF

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !