Nantes. Pas d’amalgame ! La femme violée par des Soudanais refuse de faire le lien entre immigration et délinquance…

La femme qui a été violée, dans la nuit de vendredi 23 à samedi 24 septembre, par deux Soudanais dans l’Ile de Nantes, refuse « tout amalgame ». Déni, quand tu nous tiens…

Suite à l’émotion que cette affaire a suscitée et aux nombreuses réactions dans les médias, Anne Bouillon, l’avocate de la victime, demande que « la récupération politicienne du drame qui la touche cesse ». Selon cette dernière, « au choc de l’agression vient pour elle s’ajouter la consternation de ce que certain.e.s (sic) s’approprient les faits dont elle a été victime pour stigmatiser les migrants et les désigner comme responsables premiers de l’insécurité qui régnerait dans notre pays en général et à Nantes en particulier. »

Selon l’avocate, sa cliente « clame son attachement profond et indéfectible aux valeurs humanistes que sont l’accueil de celles et ceux qui cherchent refuge et l’ouverture aux autres. Ce qu’elle a subi et qui l’a perpétré (?) n’y change rien. Elle rejette l’amalgame facile et erroné fait entre immigration et délinquance. Elle rappelle que les violences sexuelles et sexistes existent en tous lieux, en tout temps, en tous milieux ».

Si l’on comprend bien, si ceux qui « cherchent refuge et l’ouverture aux autres » commettent un viol, ce ne peut être que l’effet d’un malheureux hasard… Dont acte.

Pour mémoire, Anne Bouillon  a figuré en position non éligible sur la liste de la maire sortante de Nantes, Johanna Rolland.

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

9 réponses

  1. Le Soudan est en guerre depuis la nuit des temps. Les femmes n’y sont à peu prêt en sécurité que voilées et sous la prostection d’un père ou d’un mari puissant.
    Mais ce serait un hazard malheureux que les soudanais pratiquent leur culture ultra-violente en France ?

  2. elle tient à sa peau et à son travail. Les hordes des « copains » du violeur qui assaillissent sa résidence, cela s’est vu ailleurs

  3. QU’une horreur semblable survienne à une femme de ma famille , il y aurait aujourd’hui , au moins deux soudanais ( peu importe la marque ) de plus chez allah !

  4. Parfait , je dois préciser que j’étais sur du profil de la personne , car se joindre a un groupe de black alcoolisés dénote une certaine ”ouverture” d’esprit , typique chez le gauchiste !! Quitte a se faire violer et pourquoi pas reviolée par les mêmes!? Pas d’amalgames.. Bien sur ))

  5. Personne n’a inventé la comparaison immigration / agressions ce sont juste des chiffres ! La personne en question a peut-être quitté l’école très tôt en ne comprend pas bien l’arithmétique ?

  6. La victime n’a probablement jamais dit ça. Ce genre d’avocate, comme Anne Bouillon, retourne le cerveau des victimes et les manipulent. Il y a même une tribune où cette avocate s’est permise d »employer le terme « privilégiée » en parlant de victimes de viols. Elle a manipulée une victime en lui laissant entendre qu’elle était une « privilégiée » et que son violeur était un « pauvre malheureux » !!! Rien que ça ! Et c’est sans honte qu’elle balance sa « cliente » à la vindicte populaire en faisant croire des propos qu’elle n’a probablement jamais tenue ! Il faut bien choisir ces avocats désormais, et se méfier de ce genre d’avocat-e-s qui ne sont pas là pour vous défendre, mais pour passer des accords avec les parties adverses sur votre dos et vous faire vous mêmes culpabiliser. Et allez voir l’état de Nantes, une véritable horreur, entre racailles, violeurs et odeurs de pisse ! Bref, vivement que cette liste noire d’avocat-e-s existent pour savoir surtout à qui ne pas s »adresser pour être soit disant « défendus ». Elle y figurera en très bonne place !

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS