Scaër. Qui trouvera un logement durable pour Dominique Le Goff, 61 ans, logée temporairement au camping après avoir dormi dans sa voiture des mois ?

Nous vous avons évoqué la semaine dernière le cas absolument scandaleux de Dominique Le Goff, une femme de 61 ans qui a dormi plusieurs mois dans sa voiture, à Commana puis à Scaër, seule avec son chien. Plus de 50 000 personnes ont signé la pétition pour qu’elle puisse avoir un logement, mais rien n’y fait.

Diabétique, touchant 560€ par mois actuellement, on pourrait s’imaginer que n’importe quelle commune du secteur de Quimperlé, où elle souhaite trouver un logement, pourrait lui mettre à disposition un logement social, cette dernière nous indiquant que la CAF lui a octroyé un droit aux APL. Et bien non.

Les autorités traditionnellement si communicantes quand il s’agit, ici d’accueillir des réfugiés ukrainiens en grande pompe, là de racheter dans le Finistère un hôtel pour y loger de jeunes migrants, font silence.

Un deux poids deux mesures qui interpelle, qui met en colère une partie des internautes qui ont eu écho de ce cas, un parmi sans aucun doute des milliers d’autres aujourd’hui en France. Françoise Le Clanche, que nous avions rencontrée du côté de Vannes après l’expulsion de son logement par son bailleur social, vit elle aussi toujours au camping, et cela depuis des années.

Dominique Le Goff elle, recherche un toit pour pouvoir se stabiliser et pour essayer de retrouver un petit emploi en attendant de toucher sa retraite. Elle nous a confié par téléphone être en colère, mais aussi fatiguée, très fatiguée de se retrouver face à des pouvoirs publics qui font la sourde oreille face à sa situation et à son malheur. Hébergée pour quelques jours grâce à des amis au camping de Scaër, dans un mobil-home, elle recherche de toute urgence un logement durable.

Si nos lecteurs dans le secteur Quimperlé – Finistère Sud – Morbihan sud, ont des solutions à proposer, qu’ils nous contactent sur [email protected], nous vous mettrons en relation. Chacun peut également appeler les municipalités, dans les secteurs d’Arzano, de Bannalec, Rosporden, Concarneau, Pont-Aven, Quimperlé, et donc Scaër, afin d’évoquer aux élus et aux responsables du logement social, le cas de cette dame.

Le député (Modem et Indépendants) du secteur est Erwan Balanant – qui a toujours défendu l’accueil et le logement de migrants dans la circonscription – est joignable ici :  [email protected] ou ici Téléphone : 02 98 53 89 35 – Téléphone : 07 89 95 46 38. La commune de Quimperlé propose déjà au moins 7 logements municipaux pour y accueillir des migrants (contact : 02 98 96 37 37)

Sur le territoire de Quimperlé Communauté, plusieurs organismes HLM proposent des logements sociaux. N’hésitez pas à les contacter et à leur évoquer le cas de cette dame, et en cas de refus, à demander des explications autres que des procédures administratives dont la bureaucratie française a le secret surtout lorsqu’il s’agit de son propre peuple :

  • Arzano : Finistère Habitat
  • Bannalec : Finistère Habitat, Opac Quimper Cornouaille
  • Baye : Opac Quimper Cornouaille
  • Clohars-Carnoët : Finistère Habitat, Opac Quimper Cornouaille, Espacil, Armorique Habitat
  • Guilligomarc’h : Finistère Habitat
  • Le Trévoux : Finistère Habitat
  • Locunolé : Finistère Habitat, Espacil
  • Mellac : Finistère Habitat, Espacil, Opac Quimper Cornouaille
  • Moëlan-sur-Mer : Opac Quimper Cornouaille, Armorique Habitat
  • Querrien : Finistère Habitat, Opac Quimper Cornouaille
  • Quimperlé : Finistère Habitat,Opac Quimper Cornouaille, Espacil, Armorique Habitat, Foyer d’Armor
  • Rédéné : Finistère Habitat
  • Riec-sur-Bélon : Finistère Habitat, Opac Quimper Cornouaille
  • Saint-Thurien : Finistère Habitat, Opac Quimper Cornouaille, Espacil
  • Scaër : Finistère Habitat, Aiguillon Construction, Opac Quimper Cornouaille
  • Tréméven : Opac Quimper Cornouaille, Espacil

Nous vous tiendrons bien évidemment informé de la situation et des agissements (ou non) des collectivités locales et des élus, sur le cas de Dominique Le Goff précisément. A chacun de prendre ses responsabilités…

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

8 réponses

  1. J’en ai assez de voir mes impôts utilisés par des élus incompétents pour accueillir des migrants étrangers, pour la plupart illettrés, inassimilables et potentiellement dangereux, alors que nos compatriotes bretons comme Mme Le Goff sont laissés dans la rue alors que l’hiver arrive.

    Je n’aurais pas été informé de la situation de cette dame si je n’avais pas lu la chronique quotidienne de Breizh-Info car je constate que le Télégramme, que je lis tous les jours, reste muet à ce sujet. C’est inadmissible et je suis de plus en plus excédé par la ligne éditoriale de ce journal de plus en plus brittophobe pour complaire au pouvoir en place.

  2. Il lui faudrait changer de couleur et de coiffe pour espérer l’humanité de l’islamogauchisme breton régnant.

  3. C’est dommage pour elle qu’elle ne soit pas réfugiée économique africaine, elle aurait eu un logement plus rapidement.

  4. Si elle n’exigeait pas 2 chambres dont 1 pour accueillir son fils et sa petite fille, je pense qu’elle aurait eu un logement que je lui ai proposé..

  5. Si vous le souhaitez, vous pouvez lui faire parvenir un don à l’adresse suivante :

    Madame Dominique Le Goff
    c/o Madame Annaïk Vaillant
    12 rue Voltaire
    Appartement 9
    29390 SCAER

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS