Françoise Le Clanche toujours sans logement à Vannes : « Tout le monde a droit à un toit, je suis française »

A LA UNE

Eric Léost : « La richesse du Patrimoine breton témoigne de temps anciens radieux » [Interview]

« Glad Breizh-Le Patrimoine breton » est une nouvelle revue (deux numéros sortis à ce jour) qui se consacre,...

Alexandre Cormier-Denis : « Le Canada – et par extension le Québec – est le pays qui subit les changements ethno-démographiques les plus importants...

Alexandre Cormier-Denis,  est un chroniqueur et militant nationaliste québécois. Il est principalement connu pour avoir fondé le média alternatif Horizon Québec Actuel et la chaîne YouTube NomosTV....

4 mois de prison ferme avec mandat de dépôt pour Damien T, le gifleur de Macron. Un prisonnier politique ?

Le tribunal correctionnel de Valence a condamné jeudi Damien T, le jeune homme qui a giflé (et pas «...

Nantes : les règlements de comptes à l’arme blanche entre clandestins maghrébins se multiplient

Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, quai de la Fosse, un extra-européen qui se dit âgé de...

Les deux Irlandes et la diaspora. Anne Groutel évoque ces 70 millions d’Irlandais qui vivent ailleurs dans le monde [Interview]

Anne Groutel est maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et docteur en études irlandaises. Chercheuse, elle est...

Françoise Le Clanche, sexagénaire expulsée de son logement le jour de la trêve hivernale par Vannes Golfe Habitat, n’a toujours pas retrouvé un logement à elle depuis tous ces mois. Elle va de maison en maison, hébergé, notamment par des lecteurs de Breizh-info qui n’ont pas supporté d’imaginer que cette femme puisse se retrouver à la rue.

Les malheurs s’accumulent aujourd’hui pour Madame Le Clanche, qui nous a adressé un nouvel appel à l’aide, qui commence à inquiéter : « Vous conviendrez avec moi que j’ai fait preuve de patience et de retenue jusqu’à présent face à une situation inhumaine, injuste légalement, et scandaleuse socialement. J’espère donc que ma situation va définitivement se débloquer cette semaine, car tout le monde a ses limites, mon soutien actuel comme moi même. Tout le monde a droit à un toit, même moi. Je lance donc un appel aux personnes qui « ont un certain poids en France ». Eh oui, je suis française ! Merci ».

En plus de l’avoir expulsée, Vannes Golfe Habitat réclame 2000€ pour « frais d’expulsion » à Françoise Le Clanche, tout en lui refusant un nouveau logement (Vannes Golfe Habitat siège dans la commission DALO pour l’attribution des logements). « Mon dossier DALO (droit au logement opposable) était enregistré depuis le 22 octobre par la direction de la Cohésion sociale. Il n’est pas passé en commission en Novembre. Le 20 décembre, elle a refusé ma demande de logement, VGH ayant été catégorique, comme me l’a rapporté la confédération nationale des locataires qui siège également à la commission. Il s’agit d’une véritable mise à mort de VGH parce que j’ai osé défendre mes droits de locataire face à un office public HLM qui me louait un appartement dont les graves vices cachés ont été constatés par huissier. Je rappelle qu’un mois après le jugement me condamnant à payer les charges locatives abusives, les locataires recevaient un courrier de Vannes Golfe Habitat annonçant la réhabilitation de tous les appartements et parties communes, reprenant tous les problèmes que j’avais mentionnés par oral et par écrit au juge » nous confie Madame Le Clanche.

A cette heure, malgré plusieurs appels, il nous a été impossible d’avoir une explication de la part d’un responsable ou d’un chargé de communication de Vannes Golfe Habitat.

Bertrand Deléon, militant breton et ancien candidat à la mairie de Vannes qui avait apporté son soutien à Madame Le Clanche, n’a toujours pas eu de réponse non plus à sa lettre ouverte adressée à Vannes Golfe Habitat, organisme décidément opaque et peu loquace.

Nous invitons nos lecteurs, ou des personnes qui auraient des solutions durables à proposer à Madame Le Clanche, à nous contacter au plus vite : [email protected] Cette dernière rappelle son budget pour un appartement T2 qu’elle peut louer, sur Vannes ou alentours : 350 € dont 90 € d’APL.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Le Raptor Dissident sur TV LIbertés : « Je n’accepte pas la domestication »

Vidéaste, star de YouTube et des réseaux sociaux où il dépasse largement le million d'abonnés, Ismaïl Ouslimani, alias Le...

Euro 2021. Les buts de Turquie-Italie, Belgique-Russie, Finlande-Danermark et Pays de Galles-Suisse

Retrouvez ci-dessous les résumés des rencontres Turquie-Italie, Belgique-Russie, Finlande-Danermark et Pays de Galles-Suisse comptant pour l'Euro 2021. A noter...

Articles liés

Immigration 2019. Seuls 15% des immigrés sous le coup d’une Obligation de Quitter le Territoire (OQTF) sont expulsés

C'est un scandale important révélé par la Cour des Comptes dans son rapport intitulé L’entrée, le séjour et le premier accueil des personnes étrangères...

Le Guilvinec (29). Pourquoi Papa N’Diaye doit être expulsé… [L’Agora]

La machine médiatique à terroriser les uns, à faire pleurer les autres, s’est de nouveau mise en route avec le cas Papa N’Diaye, du...

Eric Zemmour : « Je propose d’expulser les délinquants étrangers et multiplier les déchéances de nationalité pour les délinquants binationaux »

Eric Zemmour Zemmour : « Je propose d’expulser les délinquants étrangers et multiplier les déchéances de nationalité pour les délinquants binationaux » Face à l'info...

Immigration et propagande. Quand presse régionale, élus et militants obtiennent l’annulation d’expulsions de migrants

Nous avions évoqué il y a quelques années les cas d'école que représentaient ces mobilisations d'une minorité pour obtenir l'annulation d'expulsion de migrants -...