Royaume-Uni. Le nom et l’origine pakistanaise d’un terroriste islamiste ayant tué 2 personnes supprimés d’un rapport d’enquête pour ne pas faire « le jeu de l’extrême droite »

islamiste

Le nom de l’auteur de l’attentat islamiste du London Bridge commis en 2019, Usman Khan, sera supprimé d’un rapport officiel sur cette attaque, tout comme la mention de son origine pakistanaise, de crainte que cela ne « diabolise » les musulmans.

Citer le nom d’un terroriste islamiste ferait « le jeu de l’extrême droite »

Comme le rapporte le quotidien britannique The Times, le nom du terroriste islamiste qui a tué deux personnes lors de l’attaque du London Bridge en 2019 sera retiré d’un rapport d’enquête, ainsi que la mention de son origine pakistanaise.

En effet, lors d’une réunion du comité de surveillance et de contrôle du conseil du comté de Staffordshire le 24 octobre dernier, et alors qu’Usman Khan est né à Stoke-on-Trent, le débat s’est concentré sur l’inclusion du nom de cet islamiste dans le rapport d’enquête de police fraîchement remis aux élus locaux et visant à faire de la prévention contre de futures attaques similaires.

Une membre du conseil a affirmé que l’inclusion du nom et de l’origine ethnique du criminel d’origine pakistanaise pourrait provoquer une « augmentation des crimes haineux et des attaques contre les musulmans en particulier. »

Ainsi, lors de la réunion, la conseillère Gillian Pardesi (affiliée au Parti travailliste) a déclaré : « Puis-je suggérer que ces deux détails soient supprimés s’il vous plaît ? Je crains que le fait de mentionner le nom de cette personne, qui se trouve être d’origine pakistanaise, ne contribue à diaboliser la communauté musulmane et à donner aux gens un profil stéréotypé de ce qu’est un extrémiste ».

Gillian Pardesi. Source : moderngov.staffordshire.gov.uk

Le risque d’un effet contre-productif…

Avec une audace clairement affichée d’occulter la réalité des faits, elle a ajouté : « Notre pays connaît de graves difficultés financières et l’extrême droite, en particulier, cherche des boucs émissaires pour exploiter cette situation. »

Pour la conseillère du comté de Staffordshire, « cela détourne également l’attention du fait que nous avons, dans le monde entier, une menace d’extrême-droite et de néo-nazis bien plus importante que celle des terroristes islamistes. La NSPCC [NDLR : Société nationale pour la prévention de la cruauté envers les enfants, une organisation caritative britannique de protection de l’enfance] a récemment rapporté qu’un nombre record de nos enfants sont maintenant embrigadés par l’extrême droite ».

De son côté, le conseiller Bob Spencer, qui a présidé la commission, a mis en garde le conseil d’une telle mesure qui pourrait bien avoir un effet contre-productif : « Je pense que c’est de notoriété publique et que c’est du domaine public – nous ne disons pas aux gens quelque chose qu’ils ne savent pas. Personnellement, je ne vois pas l’intérêt de changer le langage des rapports du ministère de l’Intérieur. Je crains que nous ne diluions constamment les faits ».

Par ailleurs, il a fait savoir qu’il ne pensait pas que « la menace d’extrême droite soit la plus grande menace de terrorisme dans ce pays [NDLR : le Royaume-Uni], loin de là ».

islamiste
Usman Khan. Source : New York Post

Pas de rapport entre l’origine pakistanaise d’Usman Khan et son islamisme ?

Quant au texte en question issu du rapport remis au conseil du Staffordshire, il est le suivant : « Le 29 novembre 2019, cinq personnes ont été poignardées, dont deux mortellement, dans le centre de Londres. L’agresseur, Usman Khan, un ressortissant britannique de 28 ans de Stoke-on-Trent, d’origine pakistanaise, avait été libéré de prison en 2018 sous licence après avoir purgé une peine pour des infractions terroristes et portait un bracelet électronique. Il vivait à une adresse à Stafford au moment de l’attaque. »

Enfin, la conseillère Victoria Wilson (Parti conservateur), qui a présenté le rapport à la réunion du 24 octobre, a déclaré : « Je dois admettre que je ne voulais pas que ces mots soient mis dans le rapport. Si la personne en question était originaire d’Espagne ou d’Irlande, je ne pense pas que cela soit pertinent. C’est pourquoi je suis heureuse de retirer ces mots du rapport. Je ne vois pas en quoi cela a un rapport avec quoi que ce soit d’autre, je pense que nous pouvons retirer ces mots du rapport si c’est ce que la commission veut. »

Oui, en effet, quel rapport entre l’origine pakistanaise de ce terroriste né en Angleterre et l’attaque islamiste qu’il a commis à Londres ? Il n’y a bien que « l’extrême droite », britannique et comme européenne, qui serait capable d’y voir une corrélation…

Victoria Wilson. Source : lichfieldlive.co.uk

Crédit photo : capture YouTube (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

6 réponses

  1. L’origine de ce personnage relève d’une « erreur technique » comme on dit aujourd’hui. En fait, c’est un proto-celte, dont la barbe a poussé depuis 5000 ans, et qui se trouve être un lointain représentant des bâtisseurs de Stonehenge, « égaré » par inadvertance dans une religion de paix et d’amour.

  2. L’Angleterre n’a que ce qu’elle merite, comme la France on prefere dire, c’est un Francais, car il est né dans le pays, mais seulement il a opté pour ses origines, et voila au bout de quelques années ce qui arrive! ! pour une question de politique à la C.n ! on laisse faire, et il n’y a plus d’autorite !! nous sommes gouvernées par des malades de la politique ! les citoyens passent ……………….bien bien apres

  3. Peu importe le pays, l’€urope n’a que ce qu’elle mérite, elle a béni les migrants de toutes les origines, les a accueillis, les a choyés, nourris, vêtus, protégés par des lois iniques. L’€urope a volontairement ignoré ses «nationaux», les taxant d’être «d’extrême-droite», merci de me définir cette «extrême-droite» car je l’ignore. Le moment est venu pour le citoyen de n’importe quel pays de l’€urope de reconquérir SON pays ! Le moment est venu d’oublier les partis politiques pour n’œuvrer que pour SON pays !

    1. entierement d’accord avec vous Gerard il va vraiment etre grand temps de se reveiller c’est vital pour nous Européens, on n’est pas compatible avec les barbares……

Les commentaires sont fermés.

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS