Lâchez les dernières colonies françaises ! [L’Agora]

A Mayotte, du mardi gras au mardi maigre, c’est Reggae Night ! Des milliers d’adolescents et faux-adolescents, clandestins ou non, s’entretuent avec style et conviction à coup de « chombo », la machette locale. A partir de 18h, c’est Orange Mécanique en direct live. Et sous vos applaudissements !

Car avec Mayotte, la France a, sur son sol, un beau morceau de charia. Les connards à cols roulés qui passent leur temps à se pignoler le glorieux avec « L’Empire » et la « ZEE » ne savent peut-être pas que, à Mayotte,  les juges français ont toujours la faculté de consulter les cadis, sorte de juges islamiques, sur l’application du droit local, et ces mêmes cadis peuvent prendre en charge des règlements à l’amiable car il faut souvent « composer » avec les coutumes musulmanes autochtones, notamment en matière de droit de la famille. Et je ne parle pas des écoles coraniques qui « complètent » au quotidien l’école française d’une île où il y a 95% de musulmans.

Donc Marine Le Pen, Zemmour et toute la Reconquête Nationale peuvent claquer du fessier sur « le 101e département français », Mayotte est un boulet. Économique, migratoire, démographique. Qui peut m’expliquer rationnellement ce que amène ce territoire à la France à part de la mouscaille et le vague sentiment d’avoir encore un Empire ? Et encore parce que le drapeau français flotte sur trois arpents de terre minables perdues au milieu des cocotiers ! Ah si la « ZEE » ? Pourquoi ? Les fonds autour de Mayotte sont tapis d’or ? Il y a du bon pinard dans quelques cales de bateaux coulés ? Non, lâcher Mayotte fera bobo au petit cœur de Marine et de quelques vieux grognards à moustache genre « Algérie Française », rien d’autres. La France n’est plus un Empire et elle ne le sera jamais plus. Si elle arrivait à « empirer » sur la Seine Saint-Denis ce serait déjà pas mal !

Et les îles des Caraïbes ? On parle beaucoup de la colline du crack à Paris mais savez-vous que ce crack a été amené par des ressortissants de Guadeloupe et de Martinique et si le trafic aurait, depuis, été repris en main par des Ouest-Africains, la composante caribéenne des « craqués » est encore très importante. Même nos Noirs se sont fait piquer le marché par d’autres Noirs ! Un comble !

Mais au-delà de ce problème parisiano-parisien, il convient de souligner que les colonies (car ce sont des colonies, ni plus ni moins) coûtent, en gros, entre 16 et 20 milliards d’euros par an au contribuable. Et l’immense majorité de ce chiffre ne concerne que les îles Caribéennes et la Réunion. En clair, ce n’est pas Saint-Pierre-et-Miquelon qui creuse le trou global.

Lors des votes sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie tous les droitards y sont allés sur le « soulagement » que représentait le résultat final (qui n’est que le premier round du combat, camarades, j’en ai bien peur), en se faisant bien peur sur « la Chine qui avançait ses pions dans le Pacifique » et patati patata. Bah allez-y les gars, allez reconquérir toute l’Afrique de l’Ouest si la Chine vous chagrine tant que ça, puisque c’est elle qui y fait la loi partout en Afrique désormais ! Si le sort de tous les peuples miteux de la terre vous arrache des torrents de larmes, filez donc votre pognon à Haïti ! Et à l’Algérie ! Proposez de recoloniser, il y a 44 millions d’Algériens qui n’attendent que ça. La « carte d’identiti ». Un Français d’Empire, c’est un peu comme un baron d’Empire en fait : une escroquerie.

Les gauchistes sont dans le déni par rapport à l’immigration.  Sauf que les droitards sont autant dans le déni par rapport à « l’Empire », les dernières colonies qui nous coûtent du pognon et nous rapportent des emmerdes, des émeutes, des immigrés, du crack et des bananes. Ah ça oui ! Tiens et les bananes qu’on subventionne à coups de millions alors que nos paysans brûlent régulièrement leurs palettes devant le Super U du coin. Un producteur de bananes antillais reçoit 30 fois plus de subventions à l’hectare par la France et l’Europe qu’un paysan de la vallée de la Vilaine. C’est normal ça ? Allô allô, les experts comptables de Contribuables Associés ?

La vérité est que les rêves de grandeur du droitard nous coûtent cher ! Bah ouaih ! Et le droitard ça demande toujours un « dégraissage de la fonction publique » en oubliant de préciser laquelle. La France c’est 72 fonctionnaires pour 1000 habitants, les DOM TOM c’est 85 fonctionnaires pour 1000 habitants. Dégraissez les DOM TOM et l’embauche des cousins et vous avez des émeutes à balles réelles dans les rues de Pointe-à-Pitre !

Et le SMIC ? Le droitard dira qu’il ne faut pas assister les fainéasses mais sera content de payer les smicards des colonies. Parce qu’il faut préserver la paix sociale malgré tout et malgré toutes les évidences. « La grandeur de la France dans le monde» c’est bien ça ce qu’on raconte chez Zemmour, non ?

Je le redis, l’immigration c’est le déni de la gauche, les colonies, c’est le déni de la droite. Il est temps de lâcher toutes les colonies qui demandent leur indépendance et même celles qui ne demandent rien.

Anne-Sophie Hamon

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Photo :
[cc] Breizh-info.com, 2021 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

13 réponses

  1. C’est une évidence. Il faut rappeler que les premiers partisans du colonialisme, en France, à la fin du 19è siècle, étaient tous de bons républicains de gauche. La droite y était opposée.
    Quant à Mayotte, j’ai une vague amie, ancienne douanière, qui y a récemment passé 3 ans : elle m’a dit que l’île était relativement calme et qu’elle n’avait jamais noté de grandes violences…
    Ah! j’ai oublié d’ajouter que cette vague amie douanière a un QI d’huitre. Ceci explique cela.

    1. Les républicains de gauche du temps de Jules Ferry tentaient de contrer l’emprise croissante de la Grande-Bretagne en Afrique en arguant de la mission civilisatrice de la France

  2. autre gravissime erreur de la droite, la « francophonie ». C’est tout simplement un appel d’air à l’immigration . Les anglophones vont en Angleterre, les francophones en France. Les libyens qui ne parlent rien restent en Libye: c’est mathématique. Arrêtons d’envoyer des livres de français en Afrique !

  3. A La Réunion et à Mayotte: on voit débarquer des Comoriens qui ont voulu  »être indépendants » mais qui, maintenant, veulent, de nouveau  »être Français »! Les anciens  »colonisés » musulmans nous envahissent, ils répandent ,en France ,la terreur et l’islamisme, sous l’oeil bienveillant de nos gouvernants qui leur donnent les sous des non-musulmans qu’ils ont chassés de leur pays natal!….

    1. Il est bon de rappeler sans cesse que l’archipel des Comores a choisi (à 95 % !) l’indépendance par une consultation de 1974. Seule la petite île de Mayotte avait voté à 63 % contre l’indépendance. La France a alors détaché Mayotte des Comores, en violation du droit international. Elle a été condamnée pour cela par l’ONU. Pour cesser d’être un Etat voyou, la France doit restituer Mayotte aux Comores.

      1. Il n’y a pas que Mayotte. À une plus grande échelle, la Guyane française constitue une bombe à retardement démographique. La population, officiellement de 300 000 habitants, se situe réellement entre 400 0000 et 500 000. Et la population double tous les vingt ans. La Guyane est un îlot de prospérité immergé dans un environnement misérable, si bien que de nombreux clandestins arrivent de plus en plus nombreux, originaires du Brésil, de la Guyana, du Surinam et même d’Haïti. À suivre !

  4. Les nostalgiques de l’empire arguent qu’avec les îles éparses près de Madagascar et du Mozambique, la France a une zone économique exclusive (ZEE) qui lui permet dans jouer encore dans la cour des grands, sans oublier l’importance stratégique.

  5. Il est évident qu’il faut , de toute urgence, « dégrafer » totalement Mayotte du territoire français !
    Mayotte est « l’erreur de trop » perpétrée, parmi tant d’autres , par un certain N . Sarkozy.

    Et avec l’assentiment des autres présidents de pacotille que que nous subissons depuis des décennies ….

    Mayotte n’est pas Française , ou du moins, ne pas le rester ! C’est cheval de Troie de l’Islam de conquête ….

    1. Sarkozy ne faisait que rebondir sur le méfait originel de Chirac, bien plus grave : avoir séparé Mayotte des autres Comores sous prétexte qu’elle avait été colonisée 40 ans plus tôt.

  6. Il est évident qu’il faut , de toute urgence, « dégrafer » totalement Mayotte du territoire français !
    Mayotte est « l’erreur de trop » perpétrée, parmi tant d’autres , par un certain N . Sarkozy.

    Et avec l’assentiment des autres présidents de pacotille que que nous subissons depuis des décennies ….

    Mayotte n’est pas Française , ou du moins, ne pas le rester ! C’est cheval de Troie de l’Islam de conquête ….

  7. Pas assez de connaissances du problème pour donner un avis structuré, les médias racontent ce qu’on leur dit de raconter ….la seule chose dont on est sûr c’est que ces  » danseuses  » loin de chez nous nous coûtent un maximum !

  8. @nicole. Arretez de vehiculer ce mantra-bobard de la droite nationale.
    On ne va pas organiser un débarquement militaire en Australie, en Nouvelle-Zélande ou en Amérique du Sud que je sache.
    Ces confetti nous coûtent une fortune à la métropole, sans que les Métropolitains soient consultés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS