Croatie. Le 18 novembre 1991, Vukovar ravagée tombait aux mains des Serbes et Jean-Michel Nicolier disparaissait

Le 18 novembre 1991, au coeur de la guerre d’indépendance de la Croatie face à la Serbie (1990-1995), la ville de Vukovar ravagée tombait aux mains des Serbes. Après un siège de 87 jours durant lequel Vukovar est défendue par 1 800 soldats de la garde nationale croate, faiblement armés, et des volontaires civils.

Face à eux, l’armée populaire yougoslave et des forces paramilitaires serbes alignent 36 000 soldats équipés d’armes lourdes et d’artillerie. Durant la bataille, jusqu’à 12 000 obus et roquettes ont été tirés par jour sur la ville. La bataille de Vukovar est la plus féroce et la plus longue ayant eu lieu en Europe depuis la fin de la Seconde guerre mondiale, et Vukovar la première ville importante en Europe à être entièrement rasée depuis cette date.  

Après 87 jours de siège, le 18 novembre, les 1 500 combattants croates du commandant Mile Dedaković qui défendaient encore la ville se rendent, laissant les troupes serbes de Vojislav Seselj pénétrer dans une cité réduite à un champ de ruines et de cendres.

La population est alors réunie dans le stade, les hommes en âge de se battre sont séparés des femmes, des enfants et des vieillards. On ne reverra jamais les premiers. Le même sort attend les 420 blessés de l’hôpital où se trouvait entre autres un volontaire français, Jean-Michel Nicolier, âgé de 25 ans.

Le 18 novembre, le délégué du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), Nicolas Borsinger, s’impose à la table des négociations de la reddition et exige d’enregistrer les noms des combattants croates qui se rendent. On estime qu’environ 200 personnes ont ainsi été de facto sauvées.

Mais, le matin du 20 novembre, 264 personnes ont été transférées depuis l’hôpital de Vukovar, par bus, juste avant l’arrivée du CICR, au mépris de l’accord de neutralisation de l’hôpital signé la veille par les parties s’engageant à placer l’hôpital sous la protection du CICR. Ces personnes seront exécutées le jour même à Ovcara.

Chaque année, les anciens soldats croates se rassemblent pour commémorer ce siège et cette bataille. Le Français Jean-Michel Nicolier y est évidemment honoré.

Ci-dessous, un clip patriotique croate

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

9 réponses

  1. Article partisan , la Croatie qui se rebelle contre l’état fédéral , c’est bien ! la Serbie qui défend SON territoire le Kosovo c’est mal !!!
    Nous avons la même chose en Ukraine , les russophones du Donbass qui refuse le coup d’état de 2014 et qui sont bombardés pendant 8 ans (15000 morts) c’est mal !
    Le camp du bien US , le camp du mal pas US !

  2. qui est l’auteur de cet article ???? quelle crédibilité ???? j’en accorde aucune pour ma part .
    mais franchement , avec son passé collaborationniste avec les nazis , moi , la Croatie …à petite dose ….

  3. Un autre mot me vient à l’esprit : Honte … de faire partie de l’occident et de son OTAN qui, sous un faux prétexte de génocide (quasiment toutes les guerres que font les USA sont faites à partir de mensonges), a bombardé pendant 91 jours les serbes (chrétiens orthodoxes) pour leur imposer chez eux un gouvernement musulman qui les extermine petit à petit dans l’indifférence générale.

    1. Bonjour
      Pour te répondre j’ ai été volontaire au côté des croates sur plusieurs combats dont vukovar que j’ ai fait du début à la chute avec la chance d être toujours la
      Va en Pologne voir ce qu on fait les nazis les Serbes s’est équivalent et on plus ça t ouvrira l esprit

  4. Le problème, c’est pas l’article, c’est l’avidité avec laquelle les prorusses se jettent dessus. Qulle présence, quelle activité. Honneur à Jean-Michel Nicolier, et vomis sur ceux qui l’insultent, nolens volens (ah merde, faut peut-être que je traduise pour ces ilotes ?)

  5. Nan, j’en reviens pas… Je viens de lire un article de Breizh-Info sur le massacre de Vukovar 🥰 Avec la mention de Thomson !
    Mais qui l’eut cru ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS