Callac. Jean-Yves Rolland évoque « une lassitude dans la population »

« On ne peut pas continuer comme ça ; ça devient n’importe quoi. Il y a une lassitude dans la population. Elle ne nous soutient pas forcément. Elle ne s’oppose pas forcément non plus. Mais elle a envie que tout ça, ça s’arrête », constate Jean-Yves Rolland (divers gauche), maire de Callac (Le Monde, mercredi 16 novembre 2022).

Evidemment, avant de se lancer dans cette affaire de « migrants », il aurait pu s’interroger sur les réactions de sa population – et la consulter. Callac n’est pas Nantes.

Ce qui est possible dans une métropole ne l’est pas dans une commune rurale avec des femmes et des hommes enracinés. D’après le préfet, organiser un référendum sur cette question est illégal. Soit. Mais il n’est pas interdit de prévoir une « consultation pour avis », comme ce fut le cas pour Notre-Dame-des-Landes. Un maire a le droit de savoir ce que pensent ses administrés.

Bernard Morvan

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

8 réponses

  1. Je me souviens dans mon enfance d’un pays ou j’ai grandis dans les années 60. J’y ai connus le même phénomène que je vois arrivée dans beaucoup de villes Bretonnes et peu être plus vite encore. Ce pays alors avait des vergers partout, j’allais à l’école à pied et sans soucis. Ce pays s’appelait Seine saint Denis. Nos voisins venaient d’Oran en Algérie et j’en garde un merveilleux souvenir. Toujours aidant, gentils.. les choses ont changé je n’y reconnais plus rien. Il C’est appelé le quatre vingt treize, à la trappe Saint Denis. Et maintenant, le 93 . C’est sans doute plus simple et pour le moment pas de fautes d’orthographe possible.

    1. Et oui Spence Mathieu, ta nostalgie d’une France accueillant les pieds noirs ou autres dans une convivialité intelligente, c’est bien du passé et tu vas passer pour un vieux boomer favorisé de ne pas avoir connu le chômage ( une honte ! ) mais les 30 glorieuse, un has been réac, voire un vieux c…..! Le wokisme gauchisant est en train de détruire tout ce qui faisait la France ( racines régionales, culturelles, sociales, historiques etc..) Les élites mondialistes veulent vous déposséder de votre identité et le Covid a permis de voir comment manipuler un peuple ( soit disant rebelle ) par la peur…..
      Sans réaction courageuse, le match est perdu d’avance !

      1. La question est désormais celle-ci et il y en a aucune autre : Sommes nous prêt à verser notre sang, pour effacer 60 ans de truandage et de magouille politique ? Nous sommes en guerre nous a déclaré le petit poudré. Une guerre contre les peuples, décrite par Claire Séverac.

  2. Oui mais le fascisste c’est le maire c’est clair comme de l’eau de roche. Il impose des gens venus d’ailleurs aux autres pourquoi ne les prend-il pas dans sa propre maison? Dans 15 jours voire moins il les fout dehors. Encore un sans c……… Alors habitants de Callac si vous en avez allez-y gaiement montrez -lui de quel bois vous vous chauffez. La France vous regarde et arrêtez de voter pour ces traitres socialo-cocos-pastèques ils sont la honte de notre pays. N’oubliez pas qu’en 40 le gouvernement était farci de socialistes et que les cocos se sont alliés avec l’Allemagne parce que leur copin Staline avait signé un pacte avec Hitler. Des traitres tous ces rouges des traitres au peuple de France. Un jour il faudra les juger pour leurs trahisons

  3. Il y a bien longtemps que nous ne sommes plus en démocratie , ces élus à qui nous confions pouvoir se croît tout permis .
    L’exemple est le traité européen de 2005 ou peuple avait dit non et que Sarkozy s’est assis dessus et l’a ratifier par le parlement .
    Nous avons aussi un peuple de moutons qui par exemple s’est laissé berner et enfermer pendant la pandémie , il est grand temps de se réveiller avant qu’il ne soit trop tard.
    Je pense que plus on les fouette et plus ils en redemandent c’est ce que disait un écrivain qui s’appelait Pierre Dracheline
    Pour ma part je suis allé aux deux manifestations et il y avait très peu d’habitants de Callac , de quoi ont t’ils peur ?
    ils ont leurs destins entre leurs mains …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS