Drogue en Bretagne. Cocaïne, cannabis, munitions : deux réseaux de trafiquants démantelés à Guingamp et en Ille-et-Vilaine

guingamp

Deux affaires de trafic de stupéfiants ont marqué l’actualité judiciaire bretonne ces derniers jours. À Guingamp et en Ille-et-Vilaine, plusieurs individus (dont des mineurs) ont été interpellés. Chronique d’un phénomène qui se banalise en Bretagne.

Trafic de drogue à Guingamp : 17 interpellations

La drogue circule à Guingamp et fait prospérer les trafiquants. Au mois de mai dernier, les gendarmes de la sous-préfecture costarmoricaine appuyés par le GIGN de Nantes avaient déjà arrêté six individus et saisi un kilo d’héroïne, environ 300 grammes de cocaïne et autant de cannabis. Un coup de filet venant couronner de succès une année d’enquête.

Pas de quoi cependant endiguer le phénomène et décourager les autres dealers… Mardi 15 novembre, les gendarmes de Guingamp ont mené une nouvelle opération visant à démanteler un autre trafic de drogue.

Dans le quartier de Castel-Pic, les militaires sont intervenus à bord de plusieurs véhicules et ont interpellé 17 individus. Sur place, ils ont également saisi de la drogue, des munitions et de l’argent liquide. Comme au printemps dernier, cette opération venait conclure une enquête ouverte plusieurs mois auparavant par la brigade de recherche de la gendarmerie de Guingamp.

C’est dans ce quartier présenté comme « populaire » que les trafiquants avaient établi leur commerce illicite depuis plusieurs semaines en accueillant les « clients » toxicomanes dans « deux ou trois halls d’immeubles de cette cité », selon les informations rapportées par Nicolas Heitz, procureur de la République à Saint-Brieuc.

Deux interpellés finalement condamnés

Après avoir fait l’objet d’audition à la gendarmerie de Guingamp, cinq des 17 suspects interpellés ont été placés en garde à vue. Parmi eux, les enquêteurs ont identifié deux individus qu’ils estiment être les responsables du trafic de stupéfiants. Lesquels ont par ailleurs reconnu les faits.

Dès le 18 novembre, les deux prévenus ont été déférés au procureur de la République. Faisant l’objet d’une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC) pour transport, détention, offre, acquisition et usage de stupéfiants, ils ont tous les deux été condamnés.

L’un, âgé de 32 ans, s’est vu infliger une peine de 18 mois de prison dont un an ferme (à réaliser sous bracelet électronique) et devra payer une amende de 5000 €. Son comparse, quant à lui âgé de 25 ans, a également écopé d’une peine de 18 mois de prison, dont neuf mois ferme. Une peine qu’il pourra lui aussi effectuer sous bracelet électronique.

En Ille-et-Vilaine, six mineurs arrêtés pour trafic de stupéfiants

Toujours le mardi 15 novembre 2022 mais en Ille-et-Vilaine cette fois, une vaste opération de gendarmerie a été menée dans plusieurs villes du département. L’opération faisait suite à un contrôle réalisé au mois de mai dernier dans un parc de Guichen, lorsque les gendarmes saisirent des produits stupéfiants conditionnés pour être revendus et des cigarettes de contrebande sur deux individus.

Par la suite, le parquet ouvrira une enquête pour trafic de stupéfiants. À l’instar de l’affaire guingampaise, la patience des enquêteurs a fini par payer puisqu’ils sont parvenus à mettre à jour l’existence d’un « réseau de revente de cannabis, de cocaïne et de cigarette de contrebande [qui] était implanté localement et impliquait plusieurs personnes majoritairement mineures » selon la communication de la gendarmerie.

Au cours de leur intervention de la semaine dernière, les quelques 30 enquêteurs provenant des brigades de gendarmerie de Guichen, Redon et de Bain-de-Bretagne mais aussi de la brigade de recherches et du Psig (Peloton de surveillance et d’intervention) et de la brigade cynophile ont interpellé six individus âgés de 14 à 18 ans. Ils ont tous été placés en garde à vue. Par ailleurs, 11 autres personnes ont été entendues par les forces de l’ordre lors d’auditions libres.

Par la suite, l’un des suspects, âgé de 18 ans et déjà défavorablement connu de la justice des mineurs pour une infraction concernant les stupéfiants, a finalement été déféré au parquet de Rennes. Dans l’attente de son jugement le 6 avril 2023 pour infractions à la législation sur les stupéfiants et détention de tabac en contrebande, il a été placé sous contrôle judiciaire. De leur côté, cinq mineurs sont convoqués devant le juge des enfants au mois de janvier prochain pour des motifs similaires.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS