UE et immigration : débat tendu entre Le Gallou et Murer

D’un côté, Jean-Yves Le Gallou, président de Polémia, dont le dernier ouvrage en date s’intitule : « La société de propagande« . Face à lui, l’économiste Philippe Murer auteur de « Sortir du capitalisme du désastre ». Les deux intellectuels sont venus débattre de l’immigration et répondre à ces questions : Malgré l’Union européenne, peut-on empêcher une véritable politique d’immigration ? Peut-on arrêter les flux migratoires ?

On attendait un fort consensus et l’on découvre des échanges parfois très vifs et des débats tendus. La démonstration de la division entre les identitaires et les souverainistes en matière d’immigration ? La question est directement posée aux deux personnalités invitées.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

7 réponses

  1. Les faits sont là: l’immigration musulmane coûte très chère aux contribuables français!Ce sont les Français de la  »classe moyenne », ceux qui se lèvent tous les matins pour aller travailler, qui doivent PAYER pour toutes les  »aides » et les avantages donnés aux  »étrangers », qui n’ont jamais travaillé dans notre pays…Je rappelle que la France est le pays où le taux d’imposition est le plus élevé au monde!

  2. Il ne fait aucun doute qu’il faille sortir de l’Union Européenne, et pas uniquement pour contrer l’immigration, mais pour tout ce qui concerne la vie de la nation française. L’union européenne est un sac de pommes pourries, et qui ne peut que continuer a nous contaminer, nous entraînant a la perte de notre identité, de notre économie, de notre excellence (mathématiques, nucléaire, aviation) et nous menant a la guerre au profit de ses maîtres franc-maçons, la finance new-yorkaise et londonienne (pour ne pas dire autre chose) le Deep State américain (d’ailleurs en symbiose avec les autres ci-avant nommes), aux dépens des peuples, américain et européen, pour le seul but de toujours plus de pouvoir et de profit gagne sur notre asservissement et notre soumission. On ne negocie pas avec l’union européenne, on se bat contre elle, l;ennemi, ce n’est pas la Russie, c’est l’Union Européenne , ses maîtres et ses trop nombreux valets.

  3. Ils ont tous les deux raison : leurs points de vue sont complémentaires et non opposés ! Arrêtons les polémiques et unissons-nous pour reconstruire ce que l’on démolit de jour en jour : la France et notre société encore dite française.

  4. Le droit Européen est subsidiaire au droit Français. À partir de cette réalité, dénoncer les institutions de Bruxelles comme étant la cause essentiel de l’immigration est un leurre, voir même une tromperie politique qui n’a d’égale que la stupidité avec laquelle on la défend ! D’ailleurs, qui peut rêver d’une souveraineté Française aujourd’hui ? Cet état Jacobin, marxiste, centralisateur et totalitaire devrait faire l’objet d’un anéantissement définitif, avec des contre-pouvoirs très clair ! Mais non, monsieur Murer veut lui redonner sa pleine efficience, son droit de nuisance absolue pour tous les principes désastreux qu’elle a défendu au long de son histoire. Entre autre, celui d’avoir colonisé certains peuples pour mieux les réimporter chez nous au nom des mêmes principes… Monsieur Murer est digne d’un Révolutionnaire de 1793, prêt à chérir les causes des conséquences desastreuses qu’elles entrainnent !

  5. L’immigration sans frein c’est : sévère augmentation de la délinquance, saturation des prisons, augmentation de la pauvreté importée, saturation de la justice, de la police, baisse du niveau scolaire, emplois non pourvus !, Perte de confiance des électeurs, agressions à l’hôpital, insuffisance des budgets, taux de prélèvement Etat de 52% du PIB, record du monde, insuffisant !. Quel est l’utilité de l’armée dans ces conditions contre cet envahissement « pacifique » ? l’État régalien nous régale.

  6. … la division entre identitaires et souverainistes … Nous savons très bien qui se trouve derrière ces identitaires là et ces souverainistes là, et c’est pour cette raison qu’ils se contentent de dénoncer les effets et non les causes, quand la substance d’un peuple est attaquée, il faut revenir aux fondamentaux https://bit.ly/3zLIyac

  7. Tous ces débats d’un bon niveau intellectuel sont intéressants et meublent les librairies et les plateaux télé mais sur le terrain, au quotidien de ce que vivent les français il se passe quoi ? Réponse : rien ! L’incendie fait rage et on discute pour savoir quel escadron de pompiers pourrait l’éteindre et bien sûr personne n’est d’accord sur les choix !
    L’Europe face à l’immigration, c’est un peu comme la chanson de Sacha Distel  » L’incendie à Rio « ……..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS