Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Réforme des retraites, opposition à Macron et à son Gouvernement, retour sur les manifestations du 23 mars 2023 en Bretagne

Une partie de la Bretagne et des Bretons sont, comme leurs voisins de l’hexagone, en colère, et plus encore. Contre la réforme des retraites, contre Macron et son gouvernement, mais pas que. Dans les cortèges où nous nous sommes rendus, pour les manifestations du 23 mars 2023, il était question de caddies qui se vident, de pouvoir d’achat en berne, de gens qui commencent à avoir faim, de factures d’électricité impossibles à payer, de sentiment de déclassement total…on a même entendu parler d’abandon sécuritaire !

Concrètement, la colère est immense, et la radicalité (l’inverse de l’extrémisme donc) de plus en plus grande. Les manifestants – dont beaucoup regrettent d’avoir voté Macron y compris contre Marine Le Pen – n’entendent pas cesser le mouvement, quoi qu’il en coûte comme dirait l’autre.

Côté chiffre, on fait un petit tour de la mobilisation.

A Brest, il y a eu une mobilisation record, avec 35 000 manifestants. Et des tensions et affrontements avec les CRS, ponctuées par plusieurs arrestations.

A Nantes, ils étaient 40 000 dans les rues, une mobilisation là encore en hausse par rapport à la précédente manifestation. Pillé, le tribunal administratif de Nantes a fermé ses portes.

https://twitter.com/Breizh_Info/status/1638882460443480070?s=20

A Rennes, il fût question de 35 000 personnes, avec de nombreux incidents pendant le cortège, des commerces et des bâtiments ayant été littéralement pillés et cassés par des membres de l’extrême gauche.

Les plus gros incidents ont eu lieu à Lorient, où 10 000 manifestants s’étaient rassemblés. La sous-préfecture et le commissariat ont été attaqués, des feux ont été allumés devant? Des vitres de l’hôtel de police ont été brisées. Sur place, les forces de l’ordre étaient dépassées, car en sous nombre, signe aussi que plus le mouvement social dure, et s’étend, moins les forces de l’ordre seront disponibles en nombre, ce qui devrait faire réfléchir le gouvernement.

A Quimper, on recense 16 000 personnes. Qui ont défilé avant d’envahir la RN165 et de provoquer quelques incidents avec les policiers.

A Saint-Brieuc, on a re censé 10 000 personnes, là aussi dans un cortège bien en colère.

A Vannes, 4000 personnes ont défilé. Jusqu’à la RN165, en la bloquant, et en entrainant la mise en place d’une déviation.

Dans le cortège à Saint-Malo

Pour le reste dans les Côtes-d’Armor 5100 personnes ont défilé à Lannion, 2600 à Guingamp, 2500 à Dinan et 700 à Lamballe. En Ille-et-Vilaine ils étaient 3500 à Saint-Malo. Dans le Finistère les syndicats ont compté 12000 personnes à Morlaix, 4500 à Quimperlé, 2500 à Carhaix et 110 à Ouessant. Dans le Morbihan, 3000 manifestants se sont retrouvés à Pontivy  et 1400 à Ploërmel. 315 personnes se sont retrouvées à Groix et 150 à Belle-Île. Enfin, en Loire-Atlantique, 9 000 à Saint-Nazaire, 3 000 à Ancenis, 1600 à Châteaubriant.

Prochaine mobilisation, dès mardi prochain, le 28 mars 2023. Jusqu’à la capitulation de ce Gouvernement dépassé ? Les scènes d’émeutes, d’incendies, de violences, un peu partout en France devrait inciter ce gouvernement à la prudence, et au retour à la raison…

Photo : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info DR.com, 2023 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

9 réponses à “Réforme des retraites, opposition à Macron et à son Gouvernement, retour sur les manifestations du 23 mars 2023 en Bretagne”

  1. Rennes dit :

    Petit compte rendu de la manifestation rennaise.

    Énormément de monde je pense effectivement qu’il y a plus de 30000. (La CGT dit 35000 et la police dira sûrement 500 manifestants… Bref)

    A noter un cortège “syndical” assez pauvre par rapport au reste de la manifestation.

    A noter un gros cortège de tête, avec bien sûr ultra gauche, black Bloc, antifas etc mais aussi quelques familles, quelques gilets jaunes, des étudiants, et un grand drapeau tricolore avec une croix de lorraine…

    A noter aussi un gros drapeau français dans le cortège CGT ainsi que des gilets jaunes avec drapeaux français et bretons en fin de cortège.

    Cette information me semble importante car en dix ans de manifestation syndicale je n’avais jamais vu le drapeau national… Et la il y en avait… Et aucun gaucho n’a rien dit tout le monde s’en fout…

    A noter aussi place république des affrontements mettant cotes à cotes des gilets jaunes, des syndicalistes, des back Blocs face aux force de l’ordre…

    Le début du cortège officiel avec les délégués syndicaux et les représentants des syndicats au niveau départemental se feront copieusement arrosés par le canon a eau et les lacrymogènes…

    Fin du cortège syndical vers 15h. Je suis parti. A priori ça a pété encore pendant plusieurs heures en centre ville

  2. Ubersender dit :

    “Ne nous illusionnons pas ; serions-nous plus de 5 millions dans les rues qu’il ne froncerait pas du moindre sourcil, le regard hystérique braqué en direction du mur (…) Nous avons à faire à un forcené et un forcené, à tout le moins, ça se déloge ou ça se débranche… ” F. Lordon

  3. Josette FORETS dit :

    C’est le prolongement du mouvement des gilets jaunes et, ce n’est guère étonnant, c’était prévisible !!
    Je m’adresse à tous les crétins, ces idiots utiles et égoïstes qui ont “reveauté” pour cet imposteur, qui n’a aucune légitimité. C’est lui, le chaos. Et je ne parle pas de la fraude ignoble qui a été mise en oeuvre lors des deux élections présidentielles !!!

  4. NOEL dit :

    Les cocus comptez vous , après avoir voté le méprisant contre ” la peste brune ” … , voilà que vous êtes dans la rue pour s’opposer à celui que vous avez réelu , vous auriez du comprendre qu’avec ce type tout est possible même le contraire .Winston Churchill – Vous aviez à choisir entre la guerre et le déshonneur ; vous avez choisi le déshonneur et vous aurez la guerre. …

  5. Corlou dit :

    C’était dans son programme en haut de page comme réforme principale à mettre en œuvre !! Et bien il a été réélu le bonhomme et tout ça grâce aux idiots utiles qui aujourd’hui le combattent , quel foutage de gueule !! Ils se sont apeurés avec le retour de la soit disant peste brune , et ont factuellement compostes son retour au pouvoir avec dans ses bagages 1 réforme des retraites exigée par ses potes de Bruxelles !! Ces gens sont sourds , aveugles et totalement idiots .

  6. patphil dit :

    plus simple aurait été de ne pas voter pour macron : berger de la cfdt avait appelé à voter dès le 1er tour, martinez, cgt, au 2è tour, mélanchon et les nupes … je ne suis pas québécois mais je me souviens, résultat: le populo est condamné à 2 ans ferme!

  7. Bzh dit :

    Je crois que beaucoup n’ont pas compris que les syndicats et l’extrême gauche deviennent minoritaires dans les manifestations.
    Effectivement on voit les syndicats car ils organisent, ils ont des drapeaux, des chasubles etc
    On voit l’ultra gauche et ses black car ils sont en première ligne des violence…
    Mais j’ai retrouvé des gens vu dans les manifestations antipass, ou dans des manifestations de gilets jaunes…
    Le drapeau tricolore n’a pas été vu que a Rennes.
    Dans certaines villes le kroaz du était aussi présent alors que la gauche ne tolère que le Gwen ha du d’habitude…
    Certains de les collègues qui votent RN ont aussi été manifester…
    Il y a des choses qui bougent…

    • ubersender dit :

      Nous confirmons : hier à Chambéry forte mobilisation populaire ; au moment où le cortège doit reprendre la direction du centre-ville derrière le camion de l’intersyndicale, des voix s’élèvent pour protester. Le speaker fait alors cette déclaration : “on ne vous impose pas de suivre notre camion ; s’il y en a qui veulent aller ailleurs, ils sont libres …” ; résultat : 3000 personnes au moins quittent le cortège “officiel” syndicaliste encadré qui contrôle de fait la manif. pour aller envahir et bloquer la VRU. Les FDO en sous-effectif n’ont rien pu y faire. L’intersyndicale, subventionnée par Bruxelles, sert aussi à contrôler et canaliser le mouvement social, ne l’oublions pas !

  8. Rennes dit :

    Plus ça va plus les syndicats sont débordés dans les manifestations.
    Débordés par l’ultra gauche qui impose parfois des cortèges de tête plus important que le cortège syndical (exemples a Rennes ou à Nantes et quelques autres villes).
    Débordés par une base syndicale qui finalement se dit qu’il faut renouer avec l’action directe (pas les attentats mais les blocages d’entreprise, de route etc).
    Débordés par une base syndicale qui parfois voter massivement RN (cets le cas a la a CFTC ou FO).
    Débordés par l’arrivée en manifestation de régionalistes pas forcément de gauche (exemple le kroaz du présent au côté du Gwen ha du a Vannes), l’apparition de drapeaux français dans les cortèges syndicaux alors que c’était impensable avant…
    Un retour massif de gilets jaunes soit dans le cortège de tête soit dans le groupe des syndicats…
    Bref quelque chose bouge dans le pays…
    Et je ne comprends pas pourquoi certains nationalistes ou patriotes ou royalistes qui rêvent de faire tomber le gouvernement Macron ne participent pas…
    Il faut faire monter la sauce demain le 28 mars…
    Des appels a des barrages routiers sont lancés… Il y a peut être moyen d’aller sur les ronds points (non tenus par l’ultra gauche) et propager une parole nationale et sociale…
    Le camp national ne se résume pas a Zemmour et son national sionisme qui en ce moment cherche a soutenir Macron au nom de l’ordre bourgeois…
    Donc demain gilets jaunes, drapeaux français, bonnets rouges et zou on occupent nous aussi les ronds points et on convergent vers les manifestations syndicales. On ne laisse plus la place aux autres…

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Santé, Social

73% des Français plébiscitent la prise en charge à domicile pour la fin de vie

Découvrir l'article

Dinan

Fête de la Bretagne. 10 jours de festivités dans le pays de Dinan

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

Ar Barzhaz Breizh : Kervarker, skrivagner pe falser ? La Villemarqué, un falsificateur ?

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

Fête de la Saint-Yves à Paris : Célébrez le patron des Bretons le 19 mai 2024 !

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

Finistère. Trévarez, joyau architectural et paysager, en lice pour “Le Monument préféré des Français”

Découvrir l'article

Environnement

Que cultiver au jardin en Bretagne au Printemps ?

Découvrir l'article

Economie

Investir en Bretagne : opportunités et défis en 2024

Découvrir l'article

Environnement

Lobby du Porc en Bretagne. Une enquête dévoile les liens qu’entretiennent les principaux acteurs et les structures qui le dirigent

Découvrir l'article

Economie

Faut-il faire payer l’accès aux villes touristiques de Bretagne ? L’exemple de Jürmala, en Lettonie

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 30 avril, c’est la Stz Onenn

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky