Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Islamisation. Mohamed parmi les prénoms masculins les plus donnés en Europe, selon une étude d’Euronews

Le prénom Mohamed figure en 4ème position parmi les prénoms masculins les plus donnés en Europe, selon une étude d’Euronews. Une étude réalisée dans l’union Européenne grâce aux instituts statistiques recensant les prénoms à l’état-civil, à l’exception de l’Allemagne.

MohammedMohamed ou Muhammad est un prénom arabe masculin d’origine islamique porté notamment par Mahomet et par le Mahdi. C’est également un patronyme.

« Ces instituts ne fournissent cependant pas les mêmes données : ainsi, celles de la Grèce et de Chypre datent du recensement de la population en 2011, et la Roumanie n’a simplement fourni aucune information. La disparité de ces données est également un autre facteur à prendre en compte. Un pays comme la Belgique a par exemple fourni les 1625 prénoms pour bébé donnés en les accompagnant du nombre de naissances ; alors que la Grèce a seulement donné un top 5 et sans les naissances correspondantes.

Autre difficulté : la variation des orthographes d’un même prénom d’un pays à l’autre et au sein d’un même pays (comme par exemple Alexandre, Aleksandre, Alexender, etc.). Pour dresser ce classement, nos confrères d’Euronews ont donc rassemblé ensemble les orthographes d’un même prénom pour déterminer quels étaient les prénoms masculins les plus récurrents. Chaque variante étant comptabilisée pour une occurrence, un prénom peut donc apparaître plus de fois que de pays » indique le site Cosmopolitan.

Chez les garçons, Noah est le prénom le plus donné dans le plus grand nombre de pays. Il est en tête de classement dans six pays quasiment tous frontaliers : l’Allemagne, la Belgique, les Pays-Bas et la Suède mais aussi la Suisse et l’Angleterre et le Pays de Galle réunis. Deux autres prénoms sont en tête dans plus d’un pays : Jakub en République tchèque, Norvège (Jakob) et Slovaquie et George, prénom le plus donné en Grèce et Bulgarie avec les variantes locales (Georgi / Georgios). Chez les filles, Maria est le prénom qui se retrouve le plus en tête de liste dans le plus grand nombre de pays.

« Il est possible en revanche de comptabiliser le nombre de fois où un prénom se retrouve dans les listes officielles de tous les pays observés (Union européenne, Norvège, Suisse et Angleterre et Pays de Galles). Nous avons donc procédé à ce décompte et rassemblé ensemble les orthographes d’un même prénom afin d’établir, hors nombre réel de naissances, quels étaient les prénoms les plus récurrents en Europe. Chaque variante étant comptabilisée pour une occurrence, un prénom peut donc apparaître plus de fois que de pays. C’est le cas des deux prénoms les plus courants dans les listes des Etats membres pour chaque sexe : Lucas, comptabilisé 42 fois sous toutes ces variantes et Sofia, comptabilisé 56 fois sous toutes ses orthographes. Nous avons conservé l’orthographe la plus courante dans les top ci-dessous » explique Euronews.

Voici le top 10 des prénoms de garçons les plus récurrents en Europe

  1. Lucas – 42
  2. Alexander – 30
  3. Oliver/Olivier – 23
  4. Mohammed – 22
  5. Noah – 21
  6. Elias – 21
  7. Matteo – 20
  8. Gabriel – 18
  9. Daniel, Liam, Benjamin – 17
  10. Ryan,

Martin, David, Leo, Adam, Theodor, Viktor – 16

Et voici donc le top 10 des prénoms de filles les plus récurrents en Europe

  1. Sofia – 56
  2. Hanna – 51
  3. Maria – 34
  4. Isabella – 33
  5. Amelia – 30
  6. Jasmina – 29
  7. Emma – 27
  8. Emilia – 27
  9. Sara – 26
  10. Elisabeth – 25

Le fait que Mohamed figure parmi les dix prénoms les plus donnés en Union Européenne n’a rien d’anodin, quoi qu’en disent ceux qui ne veulent pas voir la réalité en face. Au Royaume-Uni, dont l’islamisation progressive est aujourd’hui une réalité dans la plupart des grandes métropoles, de Londres à Manchester, c’est déjà depuis des années le prénom le plus populaire chez les garçons, sous toutes ses formes.

En France, c’est le prénom masculin le plus donné en Seine-Saint-Denis depuis 2001 et à Marseille entre 2007 et 2013. Au , il était également le prénom masculin le plus porté, tous âges confondus, dans la Région de Bruxelles-Capitale en Belgique et, sous ses différentes déclinaisons (Mohamed, Mohammed, Muhammed etc), le deuxième prénom le plus porté par les jeunes de moins de 18 ans en Belgique.

Pendant que la presse occidentale – et notamment française – adore mettre son focus sur ces autochtones qui ne veulent plus faire d’enfants ou qui épousent toutes les lubies sociétales du moment (conduisant à la fin à un suicide généralisé – d’autres civilisations n’oublient ni d’où elles viennent, ni où elles vont, et ont parfaitement compris que la transmission de la vie est indispensable, au même titre que la transmission de l’identité.

L’islamisation est l’action d’islamiser quelque chose ou le résultat de cette action. L’islamisation est le fait de propager la religion musulmane dans un pays, une région ou une zone géographique et d’y appliquer la loi islamique (charia) dans les différents domaines de la vie publique et sociale.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

5 réponses à “Islamisation. Mohamed parmi les prénoms masculins les plus donnés en Europe, selon une étude d’Euronews”

  1. domper catalan français dit :

    Le 93 et Marseille ( pas besoin d’avoir fait Sciences Po pour s’ en douter ! ) , puis Bruxelles, pas celle de J.Brel mais celle de Mohamed ! Pendant que l’ Islam étend son influence et sa natalité, les ” wokistes ” prônent l’ arrêt des naissances, chez nous, ce qui, arithmétiquement, conduit inévitablement au grand remplacement des populations même si cette formule en dérange certains de la gauche bien pensante.

  2. Kan al louarn dit :

    Chez moi, Breton de souche, mes deux enfants ont hérité, fille et garçon, d’un prénom breton et mon petit fils a suivi le même chemin. Ceci pour dire qu’on peut, si on le veut, ne pas effacer les traces de ses origines. Il en est de même, j’imagine, pour de nombreux émigrés.
    Vous avez dit assimilation, intégration…..Permettez moi d’en douter.

  3. Corlou dit :

    Ce n’est pas le prénom choisit par des gens de confession musulmane qui interroge, mais le nombre de plus en plus croissant de ces prénoms donné à des enfants naissant sur le sol européen. Voilà qui interpelle sur le devenir de notre culture , de notre identité occidentale et judeo chrétienne, qui atteste également que si nous continuons à ouvrir toutes grandes les portes a l’Afrique musulmane , qui faut il le rappeler fait bien plus d’enfants que l’occident ! Nous risquons de devenir des étrangers sur notre propre sol . L’idée n’est pas d’accueillir personnes, mais beaucoup moins pour qu’ainsi nous gardions le contrôle de notre avenir en choisissant ceux que nous désirons recevoir chez nous . Si nous n’y arrivons pas, alors oui , nous serons noyer sous les vagues migratrices toujours plus nombreuses . Le nombre voilà qui importe , et fera si nous n’y prenons garde , basculé nos démocratie vers le chaos !!

  4. Prétet Yvette dit :

    Les immigrés espagnols, italiens (non-musulmans) donnent à leurs enfants des prénoms français et, plus tard, on ne sait pas qu’ils sont d’origine étrangère….si ce n’était leur nom(à consonnance étrangère)…ce qui prouve que les non-musulmans cherchent à ”s’intégrer”, dans le pays qui les accueille, tandis que les musulmans veulent nous imposer leurs moeurs moyennâgeuses!Les musulmans CONTINUENT à parler ”la langue arabe” chez nous, ils ne veulent pas ”s’adapter”!…quand je suis dans les rues de ma ville, j’entends parler, actuellement, beaucoup ”l’arabe” et je me demande si je suis en France!….

  5. patphil dit :

    à part ça le grand remplacement n’est qu’un “sentiment”

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

A La Une, International

J.D. Vance (sénateur Républicain de l’Ohio) : « J’aimerais que les élites européennes écoutent leurs citoyens pour une fois »

Découvrir l'article

BREST

Incendies de voitures à Brest : une vague inquiétante touche la ville

Découvrir l'article

International

L’UE approuve le pacte sur les migrations ; les pays d’Europe centrale dénoncent une “grave violation de la souveraineté”.

Découvrir l'article

Histoire, International

Elections Européennes. Une brève histoire du Luxembourg

Découvrir l'article

A La Une, International

Les élections en Europe en 2024 : une bataille entre plusieurs « tribus »

Découvrir l'article

Immigration, Sociétal, Société

Mohamed a été le prénom le plus donné aux nouveaux-nés à Laval en 2023

Découvrir l'article

A La Une, International

Europe : quand la gauche gouverne avec les nationalistes.

Découvrir l'article

International

Des violences durant la Saint-Sylvestre dans toute l’Europe occidentale

Découvrir l'article

International, Sociétal

Expatriation : elle tente 1 jeune Français sur 2 mais pas les électeurs de Macron

Découvrir l'article

International

La Bascule du monde : quelques données économiques à prendre en compte

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍