Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Manche. Nouveau record d’immigration vers l’Angleterre, l’erreur d’une femme officier de la Marine nationale aurait pu tourner au drame…

En l’espace d’une semaine, plus de 1 100 clandestins ont traversé la Manche depuis la France vers le Royaume-Uni, battant au passage le record du nombre de migrants débarqués en une seule journée depuis le début l’année. Par ailleurs, un navire militaire français, dont la femme officier de quart parlait mal anglais et a commis une erreur de calcul de distance, a contraint un ferry à une manœuvre très dangereuse afin d’escorter des clandestins.

Nouveau record d’immigration en Manche

Les annonces du gouvernement conservateur britannique en matière d’immigration n’ont pour l’instant eu aucune incidence sur la volonté des clandestins à gagner le Royaume-Uni par voie maritime depuis les côtes françaises. Si l’exécutif a présenté un nouveau projet de loi le 7 mars dernier afin de durcir sa politique migratoire en limitant l’accès à l’asile, les débarquements de migrants sur les côtes anglaises se sont poursuivis ces derniers jours.

Ainsi, entre le 4 et le 10 avril, ce sont plus de 1 100 clandestins qui ont traversé la Manche à bord de 26 embarcations ayant appareillé depuis le littoral du Nord de la France selon les chiffres du ministère britannique de l’Intérieur. Pire, la journée du mercredi 5 avril battait le record du nombre de clandestins débarqués en 24 heures depuis le début de l’année 2023 avec 492 migrants atteignant les côtes anglaises à bord de 11 esquifs.

Par ailleurs, Londres indiquait le 5 avril que le Royaume-Uni envisageait de recourir à une barge à quai dans un port de la côte sud anglaise pour héberger 500 demandeurs d’asile afin de ne plus réquisitionner d’hôtels et de centres d’hébergement et ainsi réduire les coûts pour les contribuables britanniques. Une mesure qui était censée, elle aussi, dissuader les candidats aux traversées illégales de la Manche.

Ironie de l’histoire, le nombre de migrants arrivés au Royaume-Uni au cours de la semaine écoulée représente ainsi plus du double de la capacité d’accueil de la barge en question…

Le plan Rwanda toujours dans l’attente

D’autre part, outre cette barge, le ministère britannique de l’intérieur a déjà annoncé la mise en place de trois sites, dont deux anciennes bases militaires et une ancienne prison, qui seront utilisés comme logements pour les clandestins arrivés au Royaume-Uni. Des lieux d’hébergement situés dans le Lincolnshire, dans l’Essex et dans l’East Sussex.

Pour ce qui est du plan d’expulsion vers le Rwanda des migrants illégaux annoncé par le gouvernement britannique depuis plusieurs mois, il est toujours bloqué et se trouve actuellement dans l’attente d’une décision de la Cour d’appel, qui devrait intervenir ce mois-ci.

Quant aux mois à venir, les autorités britanniques sont pessimistes concernant la pression migratoire sur les côtes anglaises. Le 7 février dernier, le quotidien britannique Daily Mail, citant des sources officielles, indiquait que ces mêmes autorités anticipaient un potentiel doublement du nombre de migrants traversant la Manche en 2023 avec une prévision de 80 000 clandestins débarqués d’ici la fin d’année.

En Manche, la dangereuse erreur d’une femme officier de la Marine nationale

Parmi ces nombreuses traversées d’embarcations de migrants dans la Manche observées ces derniers jours, un navire militaire français a été à l’origine d’une manœuvre particulièrement dangereuse le dimanche de Pâques, comme l’a relaté le quotidien britannique Daily Express.

En effet, le bâtiment de guerre, l’A602 Loire, a contraint un ferry de la compagnie P&O Ferries à effectuer un changement de cap « dangereux » car la Marine nationale française souhaitait transférer 90 clandestins vers un navire de la Border Force britannique. Ce dernier devant ensuite conduire les migrants jusqu’au port de Douvres.

Infographie du Daily Mail expliquant l’incident. Source : dailymail.co.uk

La manœuvre en question s’est déroulée dans un épais brouillard, peu avant 10h30. Selon la presse britannique, la femme officier du navire de guerre aurait déclaré à l’officier de quart du ferry dans un anglais approximatif : « Je suis actuellement devant vous à trois milles nautiques. Je suis sur le point de commencer l’opération avec deux petites embarcations de migrants et le Typhoon [nom du navire de la Border Force, NDLR] des forces frontalières. Est-il possible pour vous de contourner sur bâbord ? ».

Problème, l’officier de la compagnie P&O Ferries a noté que la femme militaire à l’origine de la demande s’était trompée dans le calcul de la distance, qui était en réalité de cinq milles nautiques. Le ferry s’est finalement dérouté sur tribord avant d’accoster dans le port de Calais.

Crédit photo : Capture YouTube (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

12 réponses à “Manche. Nouveau record d’immigration vers l’Angleterre, l’erreur d’une femme officier de la Marine nationale aurait pu tourner au drame…”

  1. Gaï de ROPRAZ dit :

    Deux cas de figure :
    1) Si la femme avait été un homme (Un marin) il n’y aurait pas eu ni d’erreurs, ni de problemes.
    2) Si la France faisait son boulot, celui d’interdire toute entrée illegale sur son territoire, elle n’aurait pas eu a entamer cette tractation avec l’Angleterre, puisque le pays serait fermé à tout clandestin.

  2. patphil dit :

    preuve que la politique britannique n’est pas efficace

  3. Ralph Fujiwell dit :

    Preuve que l’enseignement de l’anglais en France est toujours d’un niveau minable !(on n’est pas prêt d’être sur la même longueur d’onde que nos voisins…).

  4. Dude dit :

    Le wokisme est un cancer

  5. DG dit :

    Un mille nautique faisant 1852m cela fait une erreur tout à fait gérable pour un bon navigateur dans le détroit du Pas de Calais où il n’y a pas de cailloux, de plus tous les ferry sont équipés de GPS précis et la majorité d’alarme anti-échouement donc beaucoup de mauvaise foi et d’exagération histoire de créer le buzz et faire causer les incompétents…

  6. Henri dit :

    Jean Bart ou Surcouf n’auraient pas hésité : ils auraient coulé le navire rosbif !

  7. Corlou dit :

    De leur côté ils ont la manche, et nous la méditerranée qui est 1 autoroute maritime à migrants pour la plupart économiques. Ils sont insulaires , nous pas du tout , au vu de notre situation géographique coincée entre l’Espagne et l’Italie , elles mêmes submergées par des vagues venant du Maghreb et de l’Afrique à la fois de l’est et de l’ouest , nous sommes dans une situation insoutenable. De plus ceux qui ne traverseront pas , resteront fatalement sur notre sol et on en fera quoi ? Il faut stopper tout ceci au plus vite et qu’elle que soit la manière d’y parvenir , il y va de notre identité et nous parlons donc là de salut national.

  8. yves GAUTRON dit :

    Pourquoi un officier français sur un navire français doit-il parler anglais ? J’avais bu le coup avec des officiers de Coldstream Guards en 1976 au bar Officiers de Mourmelon . Ils étaient en route pour le Camp de La Courtine et ne savaient pas se servir des Bons pour percevoir de l’essence .Je leur ai expliqué en anglais parce qu’aucun d’eux ne parlait français! 4 ans plus tôt j’avais voté NON à leur entrée dans le Marché Commun . On est vraiment trop cons et c’est en partie, en lâchant sur la langue que l’on est arrivé où nous sommes !

  9. Hadrien Lemur dit :

    Ne serait-il pas plus simple et moins cher plutôt que d’affréter des navires de guerre, de payer un billet de ferry aux clandestins, puisque de toute façon ils arrivent toujours à leur fins (avec le soutien tacite de nos gouvernants). Concernant l’incident de navigation, pourquoi mettre en avant le fait que c’était une femme officier à la manœuvre ? Cella sous-entends que les femmes n’aurait pas les compétence requises pour prendre le quart sur un navire, un peu sexiste non ? De plus, pourquoi un officier de la Marine Française aurait l’obligation de parler rosbeef parfaitement ? Y a marre de se mettre à plat ventre, parlons Français ou Breton et merde aux Anglais. Petit détail aussi, sur la photo du ferry on voit qu’il possède deux radars (au moins). Alors ils ne savent pas interpréter les images radar sur ce bateau ? Dans ce cas, ce serait plutôt lui qui aurait provoqué l’incident.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Immigration, International

Royaume-Uni. Victoire de la gauche : le plan d’expulsion vers le Rwanda abandonné… avec les 339 millions d’euros déjà versés au pays africain ? [Vidéo]

Découvrir l'article

Immigration, Local, RENNES, Sociétal, Société

A Rennes, une association pro-clandestins veut “sauver la peau des étranger-e-s et des assos qui les soutiennent” si le RN arrive au pouvoir

Découvrir l'article

Immigration, International

Europe passoire. Aux Canaries, c’est toujours « portes ouvertes » pour l’immigration illégale

Découvrir l'article

Immigration, International

Royaume-Uni. À quelques jours des législatives, un nouveau record d’immigration en Manche fait boire la tasse aux conservateurs

Découvrir l'article

Immigration

Italie : les clandestins devront verser entre 2.500 et 5.000 euros de caution pour éviter leur placement en centre d’accueil

Découvrir l'article

Immigration, International

Pologne. 100 000 tentatives d’entrées illégales dans l’UE depuis la Biélorussie, 90 % des clandestins détiendraient des visas russes

Découvrir l'article

Economie, Immigration, International, Justice

Immigration économique. En Espagne, un réseau criminel vendait de faux contrats de travail aux migrants : 110 interpellations

Découvrir l'article

International

Au Royaume-Uni, le parti de Nigel Farage au coude à coude avec les conservateurs dans les sondages

Découvrir l'article

Ensauvagement, Immigration, International, Justice

Royaume-Uni. 7 individus condamnés pour avoir exploité sexuellement 2 adolescentes démunies

Découvrir l'article

International, Tourisme

Les jardins perdus de Heligan : Un petit coin de paradis en Cornouailles britanniques

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky