Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Économie mondiale: bras de fer BRICS-OTAN en données chiffrées

Les dernières données chiffrées du FMI viennent de paraître ce 12 avril 2023. Elle méritent d’être examinées avec attention en gardant à l’esprit que le FMI est un organisme tenu et dirigé par les occidentaux et que ses prévisions sont traditionnellement optimistes pour l’Occident et plus sévères pour les pays qui se posent en challengers de l’Occident (Russie et Chine notamment).

Tous les six mois, des réactualisations sont faites dans ces prévisions pour tenir compte des résultats réels constatés. Selon mes observations sur plus d’une décennie, ces réactualisations donnent très souvent des résultats plus favorables que prévus pour les pays BRICS en général, pour la Chine et la Russie en particulier.

En l’an 2000 le PIB des 5 pays qui allaient créer les BRICS comptaient pour 18,1% du PIB mondial en parité de pouvoir d’achat (PPA). Aujourd’hui, la part de ces 5 pays est montée à 32,1% du PIB mondial et le FMI prévoit que cette part va continuer d’augmenter, parce que la croissance des BRICS tirée par la Chine et l’Inde est beaucoup plus forte que celle des pays occidentaux.

PAYS BRICS PIB/PPA 2023 en milliards de $ PPA PRÉVISION FMI 2028
1 CHINE 33 010 44 030
2 INDE 13 030 19 310
3 RUSSIE 4 990 5 750
4 BRÉSIL 4 020 4 860
5 AFRIQUE DU SUD 990 1 180
TOTAL BRICS 56 040 (32,1% PIB mondial) 75 130 (33,6 % PIB mondial)
PIB MONDIAL 174 470 milliards de $ PPA 223 270 milliards de $ PPA

Dès leur sommet annuel d’août 2023, en Afrique du Sud, les BRICS vont très probablement commencer à s’élargir progressivement en sélectionnant les meilleurs candidats pour les intégrer en qualité de membres permanents. Une vingtaine de candidats seraient sur les rangs, dont certains ont déjà fait officiellement acte de candidature. En intégrant 1 à 2 pays par an d’ici 2028, les BRICS (qui devront changer de nom) pourraient compter de 10 à 15 pays en 2028. Leur poids dans l’économie mondiale va incontestablement et significativement s’accroître.

PAYS CANDIDATS BRICS PIB/PPA 2023 PRÉVISION FMI 2028
1 INDONÉSIE 4 400 6 170
2 MEXIQUE 3 130 3 760
3 ARABIE SAOUDITE 2 300 2 940
4 ÉGYPTE 1 800 2 610
5 IRAN 1 690 2 060
6 NIGERIA 1 370 1 750
7 ARGENTINE 1 270 1 550
8 ÉMIRATS ARABES UNIS 890 1 200
9 ALGÉRIE 621 756
10 BIÉLORUSSIE 217 249
11 TUNISIE 162 201
TOTAL PAYS CANDIDATS 17 850 (10,2% PIB mondial) 23 246 (10,4% PIB mondial)

A noter que la liste ci dessus est loin d’être exhaustive. Certains États hésitent à rendre public leur souhait d’adhésion au BRICS, craignant des représailles du camp occidental.

Avec l’entrée de un ou deux nouveaux pays dès 2023, un effet d’entraînement pourrait bien être observé. Il ne faut pas oublier non plus que la Turquie s’est déclarée, depuis longtemps, intéressée par une adhésion au BRICS. Elle n’hésitera pas à franchir le pas si le bateau occidental prend l’eau ou si la tutelle US devient trop pesante …..

PAYS INTÉRESSÉS BRICS PIB/PPA 2023 en milliards de $ PRÉVISION FMI 2028
TURQUIE (Eh oui!) 3 570 4 580

Du côté occidental, le déclin se poursuit inexorablement, ou du moins la part des économies occidentales dans le PIB mondial (PPA).

Le PIB US était, à lui seul, de 50 % du PIB mondial au sortir de la guerre en 1945. Il ne comptait plus que pour 20,3 % en l’an 2000. Il n’en compte désormais que 15,4 % et cette part se réduit d’année en année.

Les Européens comptaient eux aussi pour 20,3 % du PIB PPA mondial en l’an 2000. Aujourd’hui cette part n’est plus que de 14,6% et continue de se réduire d’année en année.

En clair, le camp occidental ne dispose plus du poids économique qu’il avait encore, il y a 23 ans et qui lui permettait de dominer de la tête et des épaules l’économie et la finance mondiale. D’autant que l’opération de dédollarisation des échanges mondiaux initiée par la Russie et mise en oeuvre par la totalité des pays BRICS n’a pas encore produit ses premiers résultats.

Un nombre croissant de pays se rallient jour après jour aux échanges hors dollars pour échapper aux pressions, voire aux sanctions et à l’extraterritorialité du droit états-unien, attachée à l’emploi du dollar dans les transactions. Cette dédollarisation qui ne fait que commencer pourrait avoir des effets d’une ampleur inédite sur l’économie mondiale, boostant les économies s’affranchissant du dollar et précipitant le déclin des États qui s’accrochent aux « règles », désormais obsolètes, du passé.

Les premières indications sur ces effets pourraient bien être perceptibles dès Octobre 2023 ou Avril 2024, à l’occasion de la réactualisation des données chiffrées par le FMI. Quoiqu’il advienne, le monde de demain sera très différent de celui d’hier et tout retour en arrière semble bien improbable. Le déclassement de l’occident prendra sans doute quelques années, mais il est désormais inéluctable et irréversible.

La guerre en Ukraine, survenant après la phase aiguë de la crise Covid, aura précipité les choses. L’opération spéciale aura pleinement joué son rôle en obtenant, par l’économie, plus que par la force des armes, un affaiblissement durable de la coalition occidentale et de l’ idéologie néoconservatrice et mondialiste de sa gouvernance.

La messe est dite.

31 PAYS de L’OTAN 2023 : PIB/PPA en milliard de dollars 2028 : PRÉVISION FMI
1 USA 26 850 (15,4% PIB mondial) 32 350 (14,5 % PIB mondial)
2 ALLEMAGNE 5 550 6 570
3 UK 3 850 4 600
4 FRANCE 3 870 4 610
5 TURQUIE 3 570 4 580
6 ITALIE 3 200 3 700
7 CANADA 2 390 2 870
8 ESPAGNE 2 360 2 840
9 POLOGNE 1 710 2 190
10 PAYS BAS 1 290 1 530
11 ROUMANIE 784 1 030
12 BELGIQUE 766 895
13 RÉPUBLIQUE TCHÈQUE 537 674
14 PORTUGAL 460 556
15 NORVÈGE 453 543
16 HONGRIE 427 554
17 DANEMARK 432 510
18 GRÈCE 418 492
19 FINLANDE 338 397
20 SLOVAQUIE 226 285
21 BULGARIE 216 276
22 CROATIE 163 205
23 LITUANIE 137 170
24 SLOVÉNIE 111 140
25 LUXEMBOURG 94 115
26 LETTONIE 76 98
27 ESTONIE 62 80
28 ALBANIE 54 71
29 MACÉDOINE 44 58
30 ISLANDE 27 33
31 MONTENEGRO 17 22
OTAN 60 482 (34,7% PIB mondial) 72 944 (32,7% PIB mondial)
+1 AUSTRALIE 1 720 2 100
OTAN + AUKUS 62 202 (35,7% PIB mondial) 75 044 (33,6% PIB mondial)
MONDE ENTIER 174 447 223 270
+1? SUÈDE (Candidate OTAN) 708 870

12 avril 2023 – Dominique DELAWARDE – Source: Données FMI du 12 avril 2023

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

5 réponses à “Économie mondiale: bras de fer BRICS-OTAN en données chiffrées”

  1. gautier dit :

    On aura ce que l’on merite, seul De Gaulle avait la vision de ce qui arrive maintenant en suivant aveuglement l’amerique, je sais c’est facile de dire cela aujourd’dui, meme DSK l’avait dit ! voila pourquoi les ricains l’on piegé ! il aimait les femmes ! et alors, combien de ceux qui nous gouvernent font des saloperies dans leur bureaux !! et la France trop contente d’evincer un homme capable, a preferé le lapider pour une super mondialiste à la botte de Davos, “Christine Lagarde “! la France a la tete et mains liés à l’OTAN et DAVOS ! quoi faire ? rien ! pourquoi à la place de manifester vous preferez rester chez vous, allez manger un bon burger, prendre la 6e doses de vaccin, vous plaindre de tout et tous en sirotant une biere !!! avec l’inflation, le dolard qui va tomber en fleche, notre destin ne nous appartient plus, pour moi personellement ! je pars en Russie, VIVE LA BRICS.

  2. Domper dit :

    L ‘Histoire se renouvelle parfois et la chute de l’Empire Romain peut nous aider à comprendre le déclin voire la disparition de l’ Occident. Entre autres : La chute du dollar, l’ effondrement à venir des Banques, les dettes abyssales des pays liés aux Etats Unis, les guerres ” préfabriquées “, les baisses de croissance, le dérèglement climatique et le remplacement inéluctable des populations ancestrales blanches par d’autres plus colorées changera radicalement l’ ADN de la carte mondiale.

    • ali dit :

      Vous aller trop vite en besogne!Les pays du BRICS c’est 3.5 milliards d’habitants avec 2.6 milliards vivant dans le dénuement total et au moyen âge!Ajouter à celà des régimes totalitaires qui laissent peu de champ à la créativité et à l’innovation.Ces pays dont la Chine sont réduits au copiage des technologies et leurs cerveaux s’exilent pour la plupart en occident.Au fait combien de prix Nobels ont ils ces pays du BRICs,zéro ou un seul pour la chine en médecine.La France toute seule posséde 85 prix Nobels!Ouvrez un livre de Physique ou de Chimie ou de math et vous comparerez facilement

  3. Degourba dit :

    Hé oui la politique des sanctions a accélérer la dedollarisation du monde. L’Occident doit s’en prendre à lui même.

  4. Mouchet dit :

    Toutes les organisations financières de la planète sont régies par le système dollars ou du moins en référence au dieu dollars. Comme si tous les humains de tous les pays en produisant la richesse de leur pays respectifs, s’établissaient dans le dollars parce que cette monnaie assure la cotation des matières premières énergétiques métaux précieux céréales etc. Je le cite et le confirme souvent en économie ce qui dérange beaucoup car la monnaie dollars a fait disparaitre sa garantie OR et donc a galvaudé les émissions papiers et virtuelles des monnaies sans tenir compte de la relation économique réelle. La définition des PIB s’expriment par la productivité qui dépend des dettes engendrées pour faire fructifier et définir ces PIB respectifs. Donc en toute logique pour avoir un PIB réel il faut retrancher l’état des dettes des pays, puisque ces dettes servent de productivité à faire ces PIB. Comme un bilan de sociétés résultat réel en soustrayant les dettes ou emprunts pour le résultat net. Ainsi l’occident en général dirons nous USA Europe soit OTAN ont environ 300’000 milliards de dettes dollars euro c’est idem, on arrive largement à des PIB négatifs. Ce fut le cas en 1929 et 2008 d’où l’effondrement financier des dettes. Si DKS a été licencié du FMI c’est qu’il avait constaté et cité, que les réserves d’or des USA avaient fondu en apportant plus du tout de garanties aussi minimes soient-elles et cela n’a pas plus du tout dans le contexte de la suprématie de dollars. Le tout nous revient donc comme un boomerang et le Général de Gaulle visionnaire économiste malgré lui, mais pragmatique, avait bien prévenu de cette gabegie que l’on subit aujourd’hui car le grain de sable de l’Asie Eurasie les BRICS ne sont plus d’accord.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Sociétal

L’Union Européenne finance largement un lobby trans

Découvrir l'article

A La Une, Immigration, International

« Le PPE commence tout juste à comprendre les dangers de l’immigration de masse » : Entretien avec Geoffrey van Orden

Découvrir l'article

International

Viktor Orbán : « La Hongrie décidera de son propre destin, pas Bruxelles »

Découvrir l'article

A La Une, International

Fabrice Leggeri sur l’immigration : « Nous devons lutter contre le faux discours diffusé par les ONG et la Commission Européenne »

Découvrir l'article

International

Immigration. En dix ans, les dirigeants actuels de l’Union Européenne ont permis l’entrée de l’équivalent d’un nouvel Etat membre

Découvrir l'article

Sociétal, Société

9 pays de l’UE ont refusé de signer la déclaration européenne des droits LGBT

Découvrir l'article

International

Viktor Orbán : « Les prochaines élections européennes décideront de la guerre et de la paix en Europe »

Découvrir l'article

Immigration, International

Immigration. 15 pays de l’UE (la majorité donc…) souhaitent des transferts de migrants plus faciles vers des pays tiers

Découvrir l'article

Economie

L’UE approuve des limites strictes pour les transactions en espèces

Découvrir l'article

Politique, Tribune libre

Monsieur Macron nous parle de son monde, mais pas du nôtre !

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky