Serge Abad-Gallardo : « Je montre dans mon ouvrage l’influence secrète et considérable de la franc-maçonnerie dans l’élaboration et le vote de nos lois à l’Assemblée » [Interview]

francs-macons-en-tenue-de-crmonie

Politique et franc-maçonnerie, les liaisons dangereuses . Tel est le titre d’un ouvrage choc paru chez Artège et signé Serge Abad-Gallardo . 

Ancien Vénérable Maître franc-maçon et membre des Hauts Grades au sein de l’obédience du Droit humain, Serge Abad-Gallardo se consacre depuis des années à dévoiler ce véritable contre-pouvoir caché qu’est la franc-maçonnerie.

Avec ce livre‚ il met en lumière, de l’intérieur, l’influence déterminante, continue, et secrète de la franc-maçonnerie sur le politique dès le XVIIIe siècle. On ne peut véritablement mesurer l’influence de la franc-maçonnerie qu’à travers les rapports qu’elle a tissés avec le politique depuis ses origines. Car aucun régime n’a été épargné par l’ombre de celle-ci depuis la Révolution française : en particulier toutes les républiques successives, sans exception, y compris la Ve République. Les décisions politiques elles-mêmes prises au plus haut niveau ont été orientées et sont orientées aujourd’hui encore par le pouvoir des loges – particulièrement dans le champ sociétal, jusqu’au sombre exemple actuel de l’euthanasie.

Cette influence constante et déterminante pose la question de la nature même de notre démocratie et du pouvoir du peuple qui est censé en découler. Autrement dit, comment quelques milliers de membres des loges, à partir de principes ésotériques et magiques cachés au plus grand nombre, ont-ils façonné ainsi au fil du temps une nouvelle société à force de lois transgressives ? C’est tout l’enjeu de ce livre courageux que d’y répondre, nourri par la riche expérience de l’auteur lui-même.

Pour l’évoquer, nous l’avons interrogé.

Breizh-info.com : Pouvez vous vous présenter à nos lecteurs ? Comment devient-on franc maçon ?

Serge Abad-Gallardo : Je suis français, issu d’une famille d’origine Espagnole par mon père et ma mère, lesquels avaient demandé la nationalité française à leur majorité, notamment parce qu’ils avaient vécu depuis leur enfance dans un territoire français. Ma famille était catholique et je fus baptisé peu après ma naissance. Je fis ma communion à l’âge de 10ans, mais nous n’étions pas pratiquants. J’ai exercé le métier d’architecte, et en particulier je suis devenu haut fonctionnaire après une courte période d’exercice libéral.

On peut devenir franc-maçon de plusieurs manières, étant précisé que c’est une loge qui se prononce sur votre candidature après plusieurs enquêtes, formelles et informelles. Le recrutement est très électif d’une part en raison de la sélectivité du scrutin ( il est nécessaire d’obtenir les 4/5ème des voix pour être admis ; et d’autre part parce que la loge doit estimer que le candidat est « jugé digne de devenir franc-maçon ». Il existe deux manières de devenir franc-maçon. Mais dans les deux cas la procédure de recrutement est identique.

La première est la plus complexe : il est possible d’écrire au siège national d’une obédience. Mais comme les membres de la loge locale du lieu où vous habitez ne vous connaissent généralement pas, il se passe un temps un peu long afin que des avis puissent être donnés par des francs-maçons de votre entourage professionnel, sportif, amical, ou autre.

La seconde, consiste en une proposition faite par une relation, un proche, un ami, qui est franc-maçon et qui vous en fait la proposition directe. En fait les « profanes » sont souvent entourés de francs-maçons sans le savoir, et ceux-ci s’emploieront à sonder discrètement votre personnalité, vos opinions philosophiques et religieuses, parfois politiques ( au sens noble du terme ), ainsi que vos fréquentations, afin d’évaluer votre capacité à l’initiation. Moins longue que la précédente, cette procédure prend tout de même quelques mois.

La procédure est la suivante, dans les deux cas : vient lors une seconde étape : un jour un franc-maçon ( connu ou pas de vous ) prend contact avec vous et organise un rendez-vous avec le Vénérable Maître de la loge susceptible de vous accueillir. Puis viennent, si la loge accepte de prendre en considération votre candidature, les enquêtes « formelles ». Elles sont mises en œuvre par 3 Maîtres de la Loge qui vous rencontrent discrètement et donnent lieu à un compte rendu, porté à la connaissance de la loge. A la suite d’un nouveau vote, il est éventuellement décidé de vous entendre «  sous le bandeau » ( c’est à dire les yeux bandés ). Un rendez- vous est alors prévu au sein du Temple, au cours duquel le candidat est assis sur un siège, les yeux bandés et au milieu du Temple au sein duquel ont pris place les francs-maçons. Ceux-ci posent alors toutes les questions que bon leur semble afin de savoir si vous êtes « digne » d’entrer en franc-maçonnerie. Il n’est pas rare qu’ il y ait un certain nombre de « questions pièges ».Une fois le candidat reconduit au dehors, c’est alors qu’intervient le vote secret des francs-maçons de la loge, comportant cette clause de majorité des 4/5ème en dessous de laquelle l’admission est refusée.

Breizh-info.com : Vous avez été franc-maçon. N’est-ce pas, tout d’abord, cracher dans la soupe que de « balancer » vos anciens « frères » et leurs pratiques ?

Serge Abad-Gallardo : Les francs-maçons me reprochent souvent d’être un « traitre ». « Cracher dans la soupe », c’est rejeter ce que l’on vous sert de bon, et manifester ainsi une ingratitude. Or je ne critique en rien les francs-maçons. Au contraire, je prie pour leur Salut. En revanche je combats l’idéologie maçonnique en ce qu’elle a de pervers, voire de mensonger. Par exemple lorsque la franc-maçonnerie persiste depuis trois siècles, à affirmer l’erreur, ou pour certains le mensonge, contre toute logique et analyse pertinente de l’Eglise, que l’on peut être franc-maçon et catholique. Tel n’est véritablement pas le cas, et les deux engagements sont parfaitement incompatibles, ce que je démontre dans mes livres et conférences. De même, pour un exemple de duplicité de la doctrine maçonnique, le rituel d’augmentation au grade de Compagnon du Rite Ecossais Ancien et Accepté ( le rite le plus pratiqué dans le monde ), il est procédé à une louange aux « Bienfaiteurs de l’Humanité », en ce qu’ils sont, « connus ou inconnus, ceux qui ont défendu la vie sous toutes ses formes ». Qui ne voudrait adhérer à un tel idéal ? Or par ailleurs, la franc-maçonnerie est à l’origine de l’avortement et de la prolongation du délai de gestation permettant d’y procéder ( voir notamment le livre de Pierre Simon, Grand Maître de la Grande Loge de France, «  De la vie avant toute chose » éd Mazarine), ainsi que les débats en loge dont je témoigne, toujours en faveur de l’avortement. Or l’avortement n’est-il pas, au minimum, l’assassinat d’une vie sous une forme particulière, celle du fœtus dans le ventre de sa mère, celle d’un être faible parmi les faibles et incapable même de se défendre ? Il m’est donc apparu, dès lors que j’ai retrouvé la foi catholique, que la doctrine maçonnique est une imposture habillée d’occultisme.

D’ailleurs, le Pape Léon XIII, qui fut parfaitement au fait des rituels et arcanes maçonniques exprima publiquement que celui qui démissionnait de la Franc-maçonnerie pour revenir à l’Eglise était délié de tous ses serments ésotériques ! Et cela d’autant plus que l’initiation résulte, non pas d’un sacrement, mais d’un enseignement de nature contractuelle, que l’on peut donc rompre de sa propre volonté. A ce sujet, la franc-maçonnerie considère que le Maître est parfaitement autonome dans ses décisions. Or cette liberté doit, sauf à être imparfaite, permettre de démissionner et de reprendre ses propres serments, y compris celui de ne pas divulguer les secrets maçonniques. Mais la question est que la franc-maçonnerie se dit tolérante, mais qu’elle ne l’est en réalité qu’à l’égard de ses propres conceptions. Enfin, le secret dont s’entoure la franc-maçonnerie conduit de nombreuses personnes à penser qu’elle est simplement une œuvre philosophique de bienfaisance. Ce qu’elle n’est pas en réalité. J’ai démontré, sur la base d’écrits et de rituels maçonniques, que la doctrine maçonnique est luciférienne, ce dont bon nombre de francs maçons n’ont pas conscience. Que chacun puisse opter pour la franc-maçonnerie ne me dérange pas. Dieu nous a créés libres. Mais il me semble que lorsqu’on s’engage dans une voie, il convient que nous sachions à quoi l’on s’expose. Or l’entrée en franc-maçonnerie s’effectue par la signature d’une sorte de « chèque en blanc », puisqu’il nous est demandé de prêter serment sur des considérations ésotériques que l’on ignore totalement.

Breizh-info.com : A quand remonte l’implantation de la franc maçonnerie en France ? Quel fût son pouvoir réel, son influence réelle, et quelle est-elle aujourd’hui ?

Serge Abad-Gallardo : L’origine de la franc-maçonnerie dans les doctrines Templières ou de constructeurs de cathédrales est une mystification. Les historiens les plus sérieux en attestent ( voir le livre de Roger Dachez et Alain Bauer « la franc-maçonnerie » éd PUF ), qui privilégient la thèse de l’emprunt par la franc-maçonnerie à des doctrines telles que la Kabbale, l’Alchimie islamique, le Gnosticisme chrétien, l’Esotérisme magique, est établi. Si je devais définir la franc-maçonnerie par une seul expression je dirais qu’il s’agit d’une « doctrine gnostique comportant une dimension politique ». Je démontre dans mon dernier livre ( « Franc-maçonnerie et politique » éd Artège 2023 ) que la franc-maçonnerie est à l’origine de la Révolution de 1789, et que celle-ci fut avant tout une lutte contre le Trône et l’Eglise. Car depuis ses débuts la franc-maçonnerie est politique, et reprend par exemple la doctrine des Rose-Croix ( dont elle est en partie issue) exprimée au 17ème siècle dans les publication rosicrucienne « Fama Fraternitatis » et « Confessio Fraternitatis » qui portaient les germes de la destruction des monarchies et de l’Eglise, aux fins d’un gouvernement universel. D’ailleurs le 18ème degré du Rite Ecossais Ancien et Accepté ( rite le plus pratiqué au monde ) porte le nom de « Chevalier Rose-Croix ». Je montre également dans cet ouvrage l’influence secrète et considérable de la franc-maçonnerie dans l’élaboration et le vote de nos lois à l’Assemblée, où les francs- maçons représentent au moins 35% de l’effectif des Parlementaires. Pourcentage qui n’a pas changé depuis la Révolution puisque les effectifs de La Constituante et de la Convention étaient à l’époque d’environ 30% ! C’est Fred Zeller, à l’époque Grand Maître du grand Orient qui avouait dans une interview que « Nos frères parlementaires ont pour vocation d’apporter au Parlement les données élaborées au sein de nos Loges ». De même Alain Bauer ( ex Grand Maître du Grand Orient ) nous indique-t-il dans une autre interview, que le programme de campagne de François Mitterrand fut élaboré dans les loges ! Il faut bien comprendre que l’organisation socio-politique de la France est une émanation, depuis le 18ème siècle et en particulier depuis le 19ème siècle, de l’action secrète de la franc-maçonnerie. Sommes-nous véritablement en démocratie lorsque des élus représentant 0,34% des électeurs totalisent 35% des sièges de Parlementaires ? Soit la démocratie a été dévoyée, soit elle est un énorme mensonge destiné à camoufler une action maçonnique grâce à laquelle, comme le dit Eric Zemmour dans son dernier ouvrage «  les élites parlent aux élites », c’est à dire les initiés aux initiés, et non plus au peuple !

Breizh-info.com : Comment expliquez-vous qu’aujourd’hui encore, la franc-maçonnerie fasse l’objet de nombreux débats, mais aussi parfois de fantasmes chez les “non initiés”. Le pouvoir n’entretient-il pas bien volontiers tout cela ?

Cela est la conséquence du « secret maçonnique », dont j’ai dévoilé les principales caractéristiques dans mon précédent ouvrage ( « Secret maçonnique ou vérité catholique » éd Artège 2021 ). Je ne sais pas si le pouvoir entretient directement ce secret. Il semble de toute évidence y être très favorable. Par exemple dernièrement un homme a été condamné à de la prison ferme pour avoir divulgué sur internet des documents secrets appartenant à une obédience maçonnique. Mais ce qui est incontestable, c’est le nombre de francs-maçons placés à des postes politiques, notamment, de responsabilité. Par exemple, la journaliste Sophie Coignard ( Le Point ) dénonçait que sous le mandat de François Hollande ( qui selon le Grand Maître du Grand Orient démocratique d’Italie est franc-maçon ) « 3 ministres régaliens sur 4 sont francs-maçons. C’est un ratio digne des meilleures heures de la IIème république, un pourcentage jamais égalé depuis des décennies ». De même en est il sous le mandat d’Emmanuel Macron ( qui selon ce même Grand Maître et un journaliste ancien franc-maçon ) est également un « initié ». D’ailleurs une « fraternelle spécifique » ( groupe secret et informel de francs-maçons de diverses obédiences ) fut constituée afin de concourir secrètement à l’élection de notre actuel président de la République. A ce sujet, « Le Vatican aurait été alerté sur l’influence maçonnique « effarante » de l’entourage d’Emmanuel Macron ». Enfin « de l’aveu d’un fin connaisseur de la franc-maçonnerie, le Chef de l’Etat dispose désormais de relais dans chaque obédience ».

Breizh-info.com : Votre livre laisse entendre que quelques milliers de personnes, non élues, mais initiées et intégrées dans la franc-maçonnerie, auraient une influence considérable dans notre vie politique et démocratique, par des jeux d’influence et de chaises musicales notamment. Pourquoi n’est-ce pas plus dénoncé que cela, y compris par ceux qui prônent une transparence politique ? Concrètement, que permet l’appartenance à une loge maçonnique ?

Serge Abad-Gallardo : C’est une réalité, que je démontre par des écrits et textes d’origine maçonnique. Je montre dans cet ouvrage l’influence secrète et considérable de la franc-maçonnerie dans l’élaboration et le vote de nos lois à l’Assemblée. C’est Fred Zeller, à l’époque Grand Maître du grand Orient qui avouait dans une interview que « Nos frères parlementaires ont pour vocation d’apporter au Parlement les données élaborées au sein de nos Loges ». Un ancien président de la « Fraternelle parlementaire » ( groupe informel de parlementaires francs-maçons se réunissant dans des lieux secrets ) nous explique que « Si j’arrive à jouer mon rôle ( ndl’a : de président de la Fra.Par ), les parlementaires francs-maçons de droite comme de gauche voteront ensemble… » Il ne faut donc pas s’étonner que les électeurs aient aujourd’hui de grandes difficultés à distinguer la « droite » de la gauche ! En fait il existe des loges de « droite » (Grande Loge de France, Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra, Grande Loge Nationale Française ) et d’autre de gauche ( Grand Orient, Droit Humain, Grande Loge Féminine Française ). Mais ces loges sont, tant de droite comme de gauche, progressistes, mondialistes, et réformistes. C’est à dire qu’elles ont pour stratégie la mise en œuvre, sur le plan politique, de l’ésotérisme maçonnique.

Breizh-info.com : Finalement, peut-on dire que la Franc Maçonnerie, dans la République française telle qu’elle est constituée depuis 1789, occupe la place vide laissée par le clergé après qu’on lui a littéralement coupé la tête et qu’il est été exclu de toute influence sur la vie politique après la loi de 1901 ?

Serge Abad-Gallardo : Le Clergé avait, sous l’Ancien Régime, un rôle de conseil, notamment sur le plan de la morale. Il s’appuyait pour cela sur la morale divine. Au contraire pour la franc-maçonnerie «  Il n’existe aucune morale d’origine divine et absolue. La morale est contingente et évolutive. Elle change avec le temps ». La morale maçonnique c’est l’autonomie de chaque individu. Mais pour autant qu’il demeure dans le cadre du « maçonniquement correct » de la doctrine maçonnique ! En outre la différence essentielle entre le Clergé et la franc-maçonnerie est que le Clergé a toujours prodigué ses conseils ouvertement, et que la Franc-maçonnerie agit la plupart du temps dans le secret. La franc-maçonnerie nie être un phénomène religieux. Or je démontre, sur la foi notamment de textes maçonniques, qu’elle est une véritable religion. Cette supercherie lui permet d’échapper à la loi de 1905 ( qu’elle a élaborée et promulguée aux fins de combattre spécifiquement le catholicisme, et ainsi pouvoir de temps à autre , intervenir sur la politique). Directement ou par le moyen d’associations – écrans ( telles que « La Libre Pensée » ou le « Comité Laïcité République », pour ce qui est de la « laïcité », ou l’ « Association pour le Droit à Mourir dans la Dignité » , pour la question de l’euthanasie ). Je m’étonne d’ailleurs que l’association « la Libre Pensée » mène un combat si acharné pour faire déposer, par exemple, une statue centenaire de la Vierge Marie ou de saint Michel, au motif d’une atteinte à la laïcité quand elle reste totalement indifférente lorsque la municipalité de Stains attribue à l’une des rues de la ville le nom de la première épouse de Mahomet ! La laïcité maçonnique est donc bien « à géométrie variable » et vise avant tout l’Eglise catholique.

Breizh-info.com : Comment mettre fin à cette influence et à cette atteinte, grave, à la démocratie ?

Serge Abad-Gallardo : Je pense que Dieu et son Eglise ne nous ont pas abandonnés. C’est nous, en tant que peuple, qui les avons trahis. La franc-maçonnerie mène depuis 3 siècle un combat de propagande, qui a commencé, avant sa création, par une hostilité envers l’Eglise. Souvenons-nous du culte de la Raison, sous Robespierre et les Conventionnels. Pensons à Voltaire, dont le personnage est bien moins reluisant qu’on nous le présente dans les livres d’enseignement, et qui appelait à « écraser l’infâme » ( le Christ et Son Eglise ) . Cela s’est poursuivi au 19ème siècle avec la « laïcisation laîcarde » de l’enseignement qui se perpétue et qui est une véritable propagande maçonnique anti-religieuse distillée dans l’esprit de nos enfants aux 19ème, 20ème et 21ème siècles. Cette propagande atteint également les adultes dans une presse nationale acquise au progressisme, et aux idéaux maçonniques. Quel combat pouvons nous mener ? tout d’abord dénoncer ces actions secrètes. De même, l’arme des croyants est, comme le disait saint Paul : « Frères, puisez votre énergie dans le Seigneur et dans la vigueur de sa force. Revêtez l’équipement de combat donné par Dieu, afin de pouvoir tenir contre les manœuvres du diable.  Car nous ne luttons pas contre des êtres de sang et de chair, mais contre les Dominateurs de ce monde de ténèbres, les Principautés, les Souverainetés, les esprits du mal…. Pour cela, prenez l’équipement de combat donné par Dieu ; ainsi, vous pourrez résister quand viendra le jour du malheur, et tout mettre en œuvre pour tenir bon. Oui, tenez bon, ayant autour des reins le ceinturon de la vérité, portant la cuirasse de la justice, les pieds chaussés de l’ardeur à annoncer l’Évangile de la paix, et ne quittant jamais le bouclier de la foi, qui vous permettra d’éteindre toutes les flèches enflammées du Mauvais. Prenez le casque du salut et le glaive de l’Esprit, c’est-à-dire la parole de Dieu. » ( Eph 6, 10-20 ). Résistons donc collectivement à la doctrine maçonnique et prions pour le Salut des francs-maçons, afin qu’ils ouvrent véritablement leurs yeux et leur cœur à l’amour de Dieu !

Bibliographie :

SERGE ABAD-GALLARDO «  Je servais Lucifer sans le savoir » éd Téqui 2016

SERGE ABAD-GALLARDO « Secret maçonnique ou vérité catholique » éd Artège 2019

SERGE ABAD-GALLARDO «  La Conversion d’un franc-maçon, comment Dieu m’a arraché aux ténèbres des loges » éd Artège 2021

SERGE ABAD-GALLARDO «  Politique et franc-maçonnerie, les liaisons dangereuses » éd Artège 2023

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

8 réponses

  1. Manipulation , secte , secret , ségrégation occultisme …etc etc si vous ne partagez pas la **philosophie de ces anti chrétiens ** vous passez pour un connard ignare…alors au nom de ma foi chrétienne , je revendique ce titre de connard !
    .

    1. La Franc-maçonnerie m’apparaît comme une sorte de société secrète, au mieux un Rotary-Club international qui se perpétue par cooptation, très imbue de sa personne et constitue une oligarchie très soucieuse de ses privilèges et de ses pouvoirs.
      Sa prétention humaniste me semble plutôt lui servir d’alibi.
      C’est la religion des “Lumières” concurrente des autres religions.

  2. Toutes associations sectes, sociétés pour les extraterrestres et notre clonage, croyances d’autres civilisations, obédiences diverses religieuses ou pas, agissent et pense, pour soit disant le bien de l’espèce humaine bipède éphémère en voie dévolution. Ces différentes obédiences d’idées, positions et finalités, qui sont plus proches du soit disant vouloir et pouvoir, de la supériorité intellectuelle, de la suprématie, sont discutables. Puisque nous sommes tous dans l’étude de l’infini pour les molécules qui nous ont engendrés. Pourquoi des humains bipèdes devraient se sentir supérieurs, alors qu’ils sont nourris par une classe soit disant inférieure, qui leur permette de vivre, boire, manger, s’habiller. Donc dans tous les éléments de l’économie de la finance, la productivité, des arts et lettres, musique, philosophie autant que la sociologie et la médecine, nous sommes tous mortels. Notre passage sur terre comparé à l’origine de notre planète et de notre galaxie, nous sommes vivant juste 3 secondes, francs maçons ou pas pour toutes religions . Donc toutes les élucubrations émises, vous ne les verrez jamais après votre mort, au même titre que les philosophes et inventeurs de l’antiquité. Pour les affranchis de la méditation du paranormal, les ondes de votre cerveau à votre mort rejoignent les ondes gravitationnelles dans l’au delà. Les pharaons et leurs prêtes dans la mégalomanie du pouvoir, le croyaient on le comprend très bien. Isl ont fait, instaurer à leur effigie, d’immenses tombeaux, des Pyramides, et autres monuments. Puis gagner ainsi le contenu historique de la durée, une certaine immortalité toute relative du souvenir mais pas plus. La seule réflexion intelligente n’en déplaise à la Franc Maçonnerie et aux obédiences diverses, c’est que notre avènement physiologique n’a pas été possible en si peu de temps, physiologiquement c’est impossible. Notre fusion physiologique en effet n’a pas pu évoluer d’un organisme pluricellulaire ou autre molécule en 2 ou 3 millions d’années. De 150 à 170 millions d’années, les dinosaures ont régné jusqu’à leur extinction voilà 60 millions d’année. Puis notre planète a été visitée par une humanité très avancée. Nous en émanons certainement en clonage ou en multi métamorphoses de laboratoire avancé, comme nous le faisons maintenant en créant des virus et des protéines synthétiques du genre SARS COV 2 actuel par des humains se prenant pour Dieu. Donc nous avons été clonés par une forme cybernétique, biologique, physiologique, un autre aspect d’humanité pour rester dans la durée. Phase ou l’espace temps n’existe pas cette autre humanité l’ayant dépassé. Notre physiologie, une sorte de période unicellulaire avec tous les éléments pour se développer, une sorte d’immortalité, créée sans l’espace temps pour l’engendrer, ce qui est encore inconcevable pour l’humain. Est-ce que cette Franc Maçonnerie qui se prend pour un créateur est capable d’être dans l’étude d’avoir une perspective de l’infini, pour définir la puissance d’esprit, par les molécules qui nous ont engendrés ? Je pose la question car vu les déboires de notre humanité qui va nul part, j’en doute sincèrement.

  3. Psaume 118:22 : ” La pierre qu’ont rejetée ceux qui bâtissaient Est devenue la principale de l’angle. “

  4. On parle toujours de Franc Maçonnerie en des termes peu elogieux, mais les Monarchies avec toutes les trahisonts, les enfants illegitimes, les incestes etc. ! La spoliation des petits, la liste serait longes à part profiter de l’argent la plus part du temps, celui aux autres, et des politiques trop heureux d’etre reçu par ses gens là, tellement cultivés buvant les belles paroles !!! prennent des decisions politiques pour nous les cerfs du royaume ! au fond, queques Francs Maçons corrompus se prennes pour des monarques, ” sans les titres et tout ce qui va avec ” ne change pas beaucoup à notre vie; la reine Elizabeth II comme bien d’autres sont egalement des Francs Maçons, alors, faut pas chercher d’ou viennent les derives, et de laisser penser aux hommes qu’ils peuvent devenir Roi sans la noblesse dans le sang !

  5. En deux lignes, la guerre n’est pas perdue, voici pourquoi et comment: je dis bien, en deux lignes:
    a) pour faire fonctionner une civilisation, il faut un logiciel laïc, d’essence divine: c’est la Règle de Saint Benoit [lettre à Mr LARCHER];
    b) pour détruire une civilisation, il faut un logiciel laïc, d’essence satanique: c’est la Franc-Maçonnerie [je l’ai combattue 4 décennies].
    Commencez par publier sur l’excellent ” mur des cons “, inventé par le Syndicat de la magistrature , les nom, prénoms, profession, domicile, nationalité, date et lieu de naissance [ art. 648 Code de procédure civile ] des membres du bureau de chaque association maçonnique . Recette infaillible depuis l’an 451 avant J. C. pour démasquer les suppôts de Satan .

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS