Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

86% des Français se sentent concernés par l’état de la biodiversité

Fin décembre 2022, BVA a réalisé un sondage pour l’Office français de la biodiversité sur le rapport des Français à la biodiversité. Il fait suite à une première enquête menée en 2018. Selon cette étude, les Français jugent qu’il est très important de se mobiliser pour la protéger. Il est vrai qu’il est impossible d’échapper au matraquage médiatique quotidien sur la question, dont se sont emparés les politiques pour parfois absolument tout mélanger (sans jamais parler bien entendu de la préservation des autochtones européens, minoritaires dans le monde, qui eux aussi pourtant font partie de la biodiversité…).

Retour sur ce sondage, à télécharger en intégralité ici.

Les Français se sentent fortement concernés par l’état de la biodiversité

Les questions liées à la biodiversité intéressent les Français : 86% d’entre eux se sentent concernés par l’état de la biodiversité, soit une hausse de 7 points par rapport à 2018. Cette hausse peut s’expliquer par la forte progression du nombre de Français se sentant dépendants de la biodiversité : 85% ressentent cette dépendance, soit 17 points de plus qu’en 2018.

La quasi-totalité des Français juge importante la mobilisation pour la protection et la restauration de la biodiversité (94%), dont 43% qui la jugent cruciale.

Cet engagement est par ailleurs renforcé par l’idée qu’en matière de préservation de la biodiversité, il est encore temps d’agir pour 85% des Français. Cette conviction est stable depuis 2018.

Ayant conscience d’un relatif manque de connaissance, les Français sont en quête d’informations sur le sujet

Le terme de biodiversité est connu de 98% des Français. En revanche, une majorité d’entre eux ne connaît pas bien la notion de biodiversité et ne saurait dire précisément ce dont il s’agit (53%).

Lorsque les Français sont interrogés sur les raisons qui les empêchent d’opérer de profonds changements dans leur vie, ils citent d’abord l’absence d’informations sur le lien existant entre leur mode de vie et la biodiversité (39%), puis le manque d’informations pratiques pour adopter des bons gestes (32%).

Les Français veulent faire des efforts eux-mêmes mais ont un haut niveau d’attente par rapport aux pouvoirs publics

Les Français sont nombreux à adopter les bons gestes.93% des Français disent éviter le gaspillage. Aussi, les modes de consommation économes sont souvent prisés : 76% disent moins consommer, 72% font les choses eux-mêmes plutôt que de les acheter (cuisine, bricolage …), 66% réparent des objets plutôt que de les changer.

Notons tout de même que certaines pratiques n’évoluent pas : l’utilisation d’autres modes de transports moins polluants plutôt que la voiture pour les courtes distances n’a pas progressé en 4 ans (62%).

Aujourd’hui, Les Français attendent surtout du Gouvernement (68%) et des grandes entreprises (57%) de jouer un rôle important dans ce domaine. Mais cette attente concerne également la société civile avec les citoyens eux-mêmes (56%), les agriculteurs (43%) ou encore les scientifiques (40%).

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Une réponse à “86% des Français se sentent concernés par l’état de la biodiversité”

  1. Mathieu Joumet dit :

    Que les Français, en grande majorité, soient concernés par l’état de la biodiversité est, semble t-il, une évidence. Qui a envie de vivre dans un monde apocalyptique où l’homme n’aurait comme horizon qu’une nature désolée avec laquelle aucun lien ne serait plus possible?
    Cependant, sous couvert de protection de la biodiversité, nous sommes chaque jour matraqués par des interdits de toutes sortes et nos libertés sont, chaque jour, brimées davantage.
    Au nom de la protection du vivant, l’écologie a fini par nous imposer une façon de vivre, de nous comporter, d’agir, bien souvent sans rapport avec la «vraie écologie», celle que nous ressentons sans contraintes et qui nous amène naturellement à vivre en collaboration étroite et respectueuse avec notre environnement.
    Or, il est une écologie qui nous impose une vision arbitraire et rigoriste du monde, c’est «l’écologie punitive». Cette écologie radicalisée agite sans cesse des épouvantails destinés à embrigader les esprits, à leur faire accepter des mesures excessives ou injustifiées, sans effet négatif sur la biodiversité.
    Entre les mains d’Ayatollahs verts, l’écologie punitive se répand comme une peste jusqu’au plus hauts sommets des États, entretenant les peur ancestrales de la fin du monde.
    Ainsi, pour sauver tout ce qui est menacé par l’Homme – animaux, forêts, ruisseaux, mers et jusqu’à l’air que nous respirons- il faut se conformer aux nouveaux diktats de l’Écologie approuvés par les “spécialistes” de Bruxelles, seule façon de préserver la Planète au sens large (Biodiversité et Climat). Pour atteindre cet objectif et ne pas mourir grillés à petit feu, il est urgent de serrer la ceinture et de mettre la main au porte-monnaie.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Sociétal

68% des Français favorables à l’arrêt des subventions aux associations d’aide aux migrants entrés illégalement sur le territoire

Découvrir l'article

Environnement

Lobby du Porc en Bretagne. Une enquête dévoile les liens qu’entretiennent les principaux acteurs et les structures qui le dirigent

Découvrir l'article

A La Une, Environnement

Déploiement de l’éolien : la Bretagne participera à la course folle voulue par l’Etat Français

Découvrir l'article

Environnement

Déforestation. Bientôt une pénurie de café en Europe ?

Découvrir l'article

Sociétal

Expulsion des migrants illégaux vers un pays tiers : un large soutien des Français selon un sondage CSA

Découvrir l'article

A La Une, Education, Société

Education nationale. 75% des Français jugent l’école privée meilleure que l’école publique

Découvrir l'article

Sociétal

Pouvoir d’achat, changement climatique et insécurité : les trois principales préoccupations des 18-24 ans ?

Découvrir l'article

Environnement

Côtes d’Armor. Plus de 100 000 reines de frelons asiatiques capturées en 2023

Découvrir l'article

International

L’Irlande réunie, le choix le plus populaire pour les personnes de moins de 45 ans.

Découvrir l'article

Sélection de la rédaction, Sociétal

Sondage explosif : 65% des Français favorables à la suppression du droit du sol sur tout le territoire

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky