Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Rentrée 2023 : plus de 100 nouvelles écoles indépendantes de l’Education nationale

Plus de 100 nouvelles écoles indépendantes de l’Education nationale en cette rentrée scolaire 2023, signe d’une défiance de plus en plus grande entre une partie des parents d’élèves de l’hexagone et les institutions qui entendent de moins en moins bien instruire leurs enfants. Ces chiffres, révélés par La Fondation pour l’école qui se réjouit de ces nouvelles créations, trouve plusieurs explications selon la fondation :

  • La baisse du niveau général et les défaillances du service public ;
  • La place de plus en plus importante donnée aux idéologies à l’école publique ;
  • Le manque de confiance des parents dans l’institution (absences non remplacées ou recrutements des professeurs faits sur un coin de table, grèves, difficultés à gérer le harcèlement, etc. ;
  • Le refus des demandes d’IEF (instruction en famille) qui amène des parents à fonder leur école ;
  • Le désir de nombreux parents de voir les besoins spécifiques de leurs enfants pris en compte ;
  • Le souhait d’avoir des classes à effectifs modérés ;
  • La volonté de certains parents de s’impliquer dans l’école de leurs enfants ;
  • La volonté de redynamiser les territoires ruraux ;
  • La volonté pour des parents de mettre en place un projet pédagogique en accord avec leurs valeurs ou leurs croyances ;

À côté de ces créations, la Fondation pour l’école relève une augmentation significative du nombre d’élèves scolarisés dans les écoles indépendantes grâce aux 2 500 écoles déjà existantes. Une étude effectuée auprès d’un nombre significatif d’établissements nous permet en effet d’estimer une croissance globale de 17 %. L’on passerait donc de 100 000 élèves scolarisés dans le hors-contrat à 117 000 élèves, de la maternelle à la terminale en septembre 2023, dans 2 600 écoles.

Cette hausse est la preuve de la confiance accordée par les familles aux établissements auxquels ils confient leurs enfants.

Par ailleurs est rapporté un fort engouement pour la formation initiale des futurs professeurs du premier degré dispensée par l’ILFM, l’Institut de Formation de la Fondation pour l’école. Les effectifs ont augmenté de 60 %. Il n’y a pas de crise des vocations pour les écoles indépendantes !

Des projets reportés en nombre

La Fondation pour l’école indique par ailleurs un report de nombreux projets – en dehors de ceux qui se sont concrétisés et l’explique ainsi ;

  • L’inflation est une première cause : l’augmentation de l’énergie et du coût des matières premières a logiquement entraîné une hausse des prix des travaux, contraignant certains créateurs à renoncer à leurs locaux, faute de pouvoir les mettre aux normes. Par ailleurs, l’augmentation des salaires minimums de la convention collective de l’enseignement privé indépendant, bien plus importante que l’augmentation du smic, a contraint certains porteurs de projets à réviser à la hausse le montant des scolarités, entraînant le désistement de la part de familles initialement engagées dans le projet.
  • Beaucoup de créateurs ont fait état de tracasseries administratives, tandis que d’autres ont vu les bailleurs se rétracter au dernier moment. Sans locaux, il est difficile d’ouvrir une école…
  • Le recrutement des directeurs est plus compliqué depuis la loi Gatel, qui exige d’eux une expérience spécifique de 5 ans dans un établissement d’’enseignement. Par ailleurs, l’augmentation récente du régime de sanctions pénales encourues par les chefs d’établissements a pu dissuader certains directeurs de s’engager dans le projet malgré une motivation importante.
  • L’augmentation du nombre d’inspections à charge et la possibilité qu’a désormais l’administration de faire fermer un établissement ont peut-être eu également un effet dissuasif.
  • Les variations démographiques peuvent être aussi en cause : on parle de 1 500 fermetures de classes dans l’enseignement public, l’école libre est donc forcément touchée par cette réalité. Pour ces raisons, plusieurs projets sont retardés d’un an.

« Le succès des écoles indépendantes ne se dément pas et nous formons le vœu que le nouveau ministre, M. Attal, donne des instructions pour que ces écoles soient enfin considérées avec respect et bienveillance par les services de l’Éducation nationale : Les écoles libres et indépendantes sont devenues une réalité incontournable du paysage éducatif français. À certains égards, elles pourraient servir de modèle, non seulement dans le domaine pédagogique mais aussi pour la gouvernance des établissements scolaires publics » indique pour conclure la Fondation.

Alors que l’Etat se montre chaque jour un peu plus incapable d’assurer l’instruction des enfants (tout comme d’assurer la sécurité des citoyens, ou le maintien des services de santé), ils sont de plus en plus nombreux, dans tout l’hexagone, à faire le choix d’un autre avenir pour leurs enfants.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

9 réponses à “Rentrée 2023 : plus de 100 nouvelles écoles indépendantes de l’Education nationale”

  1. Mathieu dit :

    Où trouver la liste de ces écoles ?

  2. Gaï de ROPRAZ dit :

    C’etait inévitable. Et la crise de l’envahissement de la France aidant, ce sera de pire en pire … Et je ne parle pas du niveau, et de l’éducation, et des élèves, et surtout des profs, qui s’effondre.

    La reponse est dans les ecoles privées.
    Appelez-les Independantes si vous voulez,

  3. Michèle Valentin dit :

    Face à une école “républicaine” qui fabrique des crétins en masse et des illettrés , qui enseigne les théories du genre et même la pornographie, les parents un tant soi peu éclairés et qui ont quelques moyens financiers retirent leurs enfants de l’école de la république, une école qui a abandonné depuis longtemps ses valeurs et qui est volontairement sabordé par les gouvernants. Il est plus facile de mener par le bout du nez des crétins que des gens instruits à l’esprit critique acerbe.
    Pourquoi donc, nos élites, y compris les différents ministres de l’Education Nationale, ont-ils mis leurs propres enfants dans le privé ? Pour les soustraire au crétinisme, au langage ordurier et à la violence.

  4. andré dit :

    La baisse du niveau scolaire depuis 20 ans a été réfutée par la gauche et l’ Education Nationale bien pensante, qui, sous des prétextes égalitaires a tout nivelé par le bas ! Des taux de réussite au BAC proches de 100% quand on connait les véritables lacunes de certains élèves…..l’ex ministre de l’ EN a mis ses enfants dans le privé comme d’ailleurs nombre d’élus socialistes l’avaient fait quand ils étaient aux manettes ! Demandez vous pourquoi puisque peu de journalistes ont eu le courage de leur poser directement la question…..Les profs du public sont très bons mais l’éducation parentale est responsable pour partie du problème quant à la mode LGBT et autres fantaisies acceptées par l’ EN on entre dans un monde hors limites !

  5. anonyme dit :

    Port de l’uniforme à l’école.
    Pourquoi un uniforme quand une simple blouse suffisait ?
    Mais certains trouveraient quand même le moyen de se présenter avec des blouses à capuche et/ou à 5000 euros parce que de haute couture.
    Quand la blouse ne suffirait plus la discrimination se ferait par les chaussures.
    Un monde où on s’intéresserait plus à ses pieds qu’à son cerveau serait désespérant.

  6. anonyme dit :

    Port de l’uniforme (suite)
    Et si vous trouvez que j’exagère souvenez-vous des chaussettes rouges de François, du cireur de chaussures d’Aquilino, de la réflexologie plantaire de Georges …

  7. anonyme dit :

    Port de l’uniforme (suite et fin)
    des bottines de Roland, des talonnettes de Nicolas, des louboutin d’Assa, des tatanes de Charles.
    Avez-vous trouvé l’intrus ? (facile dans ce monde d’hommes)

  8. bidault dit :

    je me suis informée sur une école indépendante dans le centre, mais 3200€ par an et par enfant et une disponibilité des parents. je ne peux pas et surtout :
    j ai trois enfants, je préfère l école publique qui permet de découvrir d’autres fonctionnement sociaux que ceux de la famille et ne cantonne pas mes enfants à ne côtoyer que des gens qui fonctionnent comme nous,
    ils choisiront leur vie..

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Education, Sociétal

L’école en France – Entretien avec Hervé Rolland, président de la Fondation pour l’école

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Rentrée scolaire. Harcèlement, éducation à la sexualité, autorité, qualité de l’instruction…La défiance des parents d’élèves vis à vis du Gouvernement et de l’Education nationale.

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

« Débretonnisation » des établissements scolaires : état des lieux d’une bataille culturelle en cours en cette rentrée scolaire 2023

Découvrir l'article

Social, Vu ailleurs

Aides sociales, allocations, rentrée scolaire…La folie des droits sans devoirs

Découvrir l'article

Economie

Pour 94 % des Français, la rentrée scolaire est synonyme de fortes dépenses…

Découvrir l'article

Sociétal

Et si l’on rétablissait un vrai baccalauréat pour tous ?

Découvrir l'article

Economie

Rentrée scolaire. Et si vous sécurisiez vos Chromebooks ?

Découvrir l'article

Social, Sociétal

Rentrée scolaire. ARS, prime exceptionnelle de rentrée, Pass’Sport : quelles aides pour quels foyers français ?

Découvrir l'article

Education, Sociétal

Consommation. Rentrée 2022 : des fournitures scolaires toujours plus chères…

Découvrir l'article

Sociétal

Une rentrée pas comme les autres… – Les Femmes et les Enfants d’abord !

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍