Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Belgique. Manifestation contre les cours d’éducation sexuelle dans les écoles (EVRAS) et contre la propagande imposée aux enfants

Dans la nuit du jeudi 14 septembre, une école primaire de la municipalité belge francophone de Charleroi a été incendiée. Il s’agit de la sixième école à subir ce sort en l’espace de deux jours en Wallonie. Les enquêteurs soupçonnent que ces incendies sont dus aux réactions négatives suscitées par un décret – approuvé la semaine dernière – sur les cours d’éducation sexuelle dans les écoles de Wallonie et de Bruxelles.

En vertu du décret dit “Evras” (Éducation à la Vie Relationnelle, Affective et Sexuelle, voir le contenu ici), pendant deux heures chaque année, les élèves francophones (en sixième année de l’école primaire, âgés de 11 à 12 ans, et en quatrième année de l’école secondaire, âgés de 15 à 16 ans) doivent recevoir un enseignement sur la sexualité, les relations interpersonnelles et les émotions, enseignement différent selon l’âge.

Ce la ressemble tou de même à de la propagande ; l’enseignement se veut « inclusif et non hétéronormatif », il ne considère donc pas l’hétérosexualité comme étant la norme. Selon les auteurs, il a pour objectif de « baliser l’ensemble des thématiques pouvant être abordées en Evras » en fonction « des besoins, des acquis et du développement psycho-affectif et sexuel » des élèves. Le rôle de ce dernier est alors primordial pendant les cours : « Ils·elles·iels doivent être considéré·es comme de véritables partenaires », poursuivent-ils.

Les élèves âgés de 9 à 11 ans discuteront donc des « modèles positifs LBGTQIA+ » et des « intersexuations ». Le guide précise également les « prérequis » indispensables : « Prendre conscience que l’identité de genre peut être identique ou différente, se rapprocher, s’éloigner, correspondre, ne pas correspondre, différer, osciller… de celle assignée à la naissance ». Les questions « du plaisir et de la sexualité » ainsi que la définition de « la pornographie » seront également abordées avec cette tranche d’âge.

L’introduction de ces cours obligatoires a suscité des protestations, émanant de groupes Facebook islamiques et catholiques, mais aussi non religieux. Des personnalités influentes expriment également leur opposition.

Ce dimanche, 1500 personnes, dont beaucoup de musulmans ont défilé dans le centre de Bruxelles pour protester contre cette opération de propagande déguisée à l’attention du public infantile. Parmi les organisateurs : Alain Escada, président de Civitas France et Nicolas Lefère, gilet jaune et responsable de la « Bon Sens Belgique ». Des slogans hostiles à la propagande LGBT et au néo-féminisme ont été scandés.

https://x.com/bruce57290/status/1703774998257660234?s=20

https://x.com/HansGrubbber/status/1703457722941723135?s=20

Selon eux, ce décret permettrait d’apprendre aux enfants à se masturber, de tolérer la pornographie et de promouvoir le transgendérisme, ce qui dans le contenu du programme, n’est pas exact (néanmoins, il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’éducation sexuelle qui n’est pas le rôle de l’école, et que les intervenants dictant les cours émanent souvent de mouvements idéologiques comme le Planning familial, qui fait la promotion du genre, de l’avortement, etc). Sept associations islamiques ont également cosigné une lettre exprimant leurs objections à ces cours, rapporte De Standaard. Plus tôt dans la semaine, à Bruxelles, des parents en colère ont manifesté devant le parlement de la communauté française. À Charleroi, quatre écoles primaires ont été incendiées dans la seule nuit de mardi à mercredi. Dans ces écoles, des graffitis portant l’inscription “No Evras” avaient été peints sur les murs.

Réagissant aux premiers incendies criminels, le bourgmestre de Charleroi, Paul Magnette (Parti socialiste), a écrit sur X :

Dans un message vidéo, le Premier ministre belge Alexander De Croo s’est dit “choqué”, en tant que père, par les incendies criminels survenus dans des écoles de Wallonie. “Une école doit être un lieu sûr pour tous les enfants, et le droit à l’éducation sexuelle ne peut être remis en question”, a-t-il déclaré. “Elle permet aux enfants d’être résilients et est essentielle à la santé sexuelle de tous.

Un porte-parole de Sensoa, le centre d’expertise flamand pour la santé sexuelle, a déclaré à la VRT qu’une “campagne de fausses nouvelles” avait été lancée pour jouer sur les émotions des parents. “Des affirmations absurdes sont diffusées, comme si les élèves apprenaient à se masturber ou comme si du porno était montré pendant ces cours. Cela a fait paniquer les parents”.

Comme le rapporte la RTBF, c’est la publication ce mois-ci d’un guide Evras de 300 pages qui a suscité une indignation (injustifiée) en ligne. Ce guide n’est pas un manuel qui serait remis aux étudiants ou aux élèves, mais une publication contenant des outils pour les éducateurs, les conseillers ou les enseignants lorsqu’ils sont confrontés à des questions de mineurs sur la sexualité, les émotions et les relations.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International

Malgré une censure systématique, le parti patriote belge Chez Nous dépasse les 3 %

Découvrir l'article

International, Politique

Flandre. Le Vlaams Belang en tête de tous les sondages à quelques jours des élections

Découvrir l'article

Immigration, International, Politique, Sociétal

Immigration. En Belgique francophone, un candidat belgo-pakistanais aux élections régionales… qui ne parle pas français [Vidéo]

Découvrir l'article

Politique

Rod Dreher après l’annulation d’une conférence patriote à Bruxelles : « Nous ne nous laisserons pas faire »

Découvrir l'article

Politique

Terreur politique en Belgique. Le maire turc de St Josse interdit une conférence avec Orban, Zemmour, Farage…

Découvrir l'article

NANTES

Un « belge » avec un fusil d’assaut interpellé alors qu’il voulait aller à Nantes

Découvrir l'article

Cyclisme, Sport

Van der Poel s’adjuge l’E3 Saxo Classic en solitaire, Van Aert chute et termine 3ème

Découvrir l'article

A La Une, International

Johan Deckmyn (Vlaams Belang) : « Si nous obtenons une large majorité, nous voulons obtenir l’indépendance de la Flandre » [Interview]

Découvrir l'article

International

Les communistes en tête des sondages à Bruxelles, soutenus par le vote musulman

Découvrir l'article

International

La CEDH valide l’interdiction de l’abattage rituel sans étourdissement, halal et casher, en Belgique hors région de Bruxelles

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky