Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

21 militants de Casapound arrêtés en Grèce

Dès leur atterrissage, le 31 octobre dernier, 21 personnes de la délégation de CasaPound Italia qui se rendaient à Athènes pour participer à la commémoration en l’honneur de Giorgos et Manolis, étaient arrêtées par les forces de l’ordre locales et placées dans des voitures blindées sans recevoir aucune explication.

Gianluca Iannone, Président de CasaPound Italia qui conduisait lui-même la délégation de son mouvement et fait partie des personnes arrêtées s’en est exprimé :

“Il est inacceptable que plus de vingt personnes soient arbitrairement arrêtées dès leur sortie d’un avion pour vouloir seulement participer à la commémoration de la mémoire de deux garçons assassinés de sang-froid. L’intervention de la police est arbitraire et contraire au bon sens, a-t-il ajouté, avec un nombre démesuré d’agents à attendre notre délégation. Cette répression est injustifiée et ne nous empêchera pas de rendre hommage à la mémoire de ces garçons assassinés de manière barbare.”

Après presque deux jours en cellule, toujours sans motif délibéré, ils ont été relâchés. Ils entendent poursuivre les autorités grecques en justice pour cet abus “grave et injustifié”.

“Nous considérons la mesure prise insensée et disproportionnée, d’autant plus qu’elle est liée à la tentative d’empêcher la commémoration de deux jeunes assassinés. Nous savons que, malgré cette contrainte injustifiée, la justice est de notre côté et c’est pourquoi nous poursuivrons les autorités grecques qui nous ont maintenus en détention pendant plus de 24 heures. Quoi qu’il en soit, malgré les tentatives barbares de répression, nous avons honnoré Manolis et Giorgos que nous n’oublierons jamais. Et jamais nous ne nous arrêterons”.

Il y a dix an, les deux jeunes hommes Giorgos Fountoulis et Manolis Kapelonis étaient abattus par deux tueurs professionnels à quelques pas du siège d’Aube Dorée dont ils étaient membres. Aucun suspect n’a jamais été retrouvé, et de forts doutes subsistent quant à savoir si l’enquête a été correctement menée. L’organisation terroriste d’extrême gauche Forces Militantes Révolutionnaire Populaires de Combat (Μαχόμενες Λαϊκές Επαναστατικές Δυνάμεις) avait revendiqué l’attentat.

Une marche en leur honneur était prévue le 1er novembre, dans l’après-midi sur les lieux du crime, malgré l’interdiction de la Direction de police générale de l’Attique.

Audrey D’Aguanno

Crédit photo : Casapound Italia  (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Immigration, International

La Finlande a fermé sa frontière orientale pour stopper les flux migratoires. Fin de la rhétorique pro-migrant ?

Découvrir l'article

Société, Vidéo

Un passant aide deux femmes policiers incapables de procéder à une arrestation : quand l’idéologie nous met en danger [Vidéo]

Découvrir l'article

International

Immigration. Le centre pour migrants voulu par Meloni en Albanie ouvrira ses portes en août

Découvrir l'article

International

Migrants business : le transfert des migrants de l’Italie à l’Albanie sera dévolu à des navires privés

Découvrir l'article

Immigration

Migrants business : la mafia derrière les entrées légales de travailleurs étrangers

Découvrir l'article

Santé, Société

Dictature sanitaire en Italie : certificat de vaccination HPV et 4ème dose anti-covid obligatoires pour étudier ?

Découvrir l'article

Santé, Sociétal

Nouveau scandale pour la principale association pour la santé des personnes transgenres : WPATH bloque les résultats de sa propre recherche

Découvrir l'article

Sociétal

Masculinisme contre féminisme, ou la baisse de QI généralisée

Découvrir l'article

Immigration, Vidéo, Vu ailleurs

Manifestation historique contre l’immigration et l’insécurité à Vérone [vidéo]

Découvrir l'article

A La Une, International

« Aujourd’hui, la normalité est devenue révolutionnaire ». Entretien avec Roberto Vannacci

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky