Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

« On va t’égorger la tête » : alertes à la bombe, drogue et fausse monnaie en Bretagne

Cette semaine, Brest a été la cible de plusieurs alertes à la bombe avec des établissement scolaires évacués en raison de courriels menaçants. Du côté de Quimperlé, c’est la présence de démarcheurs frauduleux qui inquiète la gendarmerie.

Alertes à la bombe en série à Brest

Après une série d’alertes à la bombe ayant perturbé la vie scolaire de plusieurs établissements en Ille-et-Vilaine en début de semaine, l’agglomération brestoise a été concernée à son tour le 16 novembre. Selon une information rapportée par le quotidien le Télégramme le même jour, le lycée de l’Iroise, le collège des Quatre-Moulins, le collège Joséphine-Baker et le collège-lycée Charles-de-Foucauld (groupe scolaire de l’Estran) auraient tous reçu un mail menaçant au cours de la nuit précédente.

À la lecture du message en question, le personnel de ces établissements a donné l’alerte à juste titre : « On va faire exploser votre établissement et votre gymnase. On va t’égorger la tête », pouvait-on lire dans le courriel.

Une nouvelle série de menaces qui a donc eu pour conséquence l’évacuation des quatre établissements scolaires jeudi matin afin de réaliser les vérifications d’usage.

Ce n’est pas la première fois que le Finistère est victime de ce type de menace : le 18 octobre, ce furent pas moins d’une quarantaine d’établissements du département qui avaient été les destinataires de mails de menaces d’alertes à la bombe. Parmi ces établissements, se trouvaient 33 écoles, collèges et lycées. L’agglomération brestoise fut particulièrement concernée puisqu’une dizaine d’écoles de la ville du Ponant reçurent un inquiétant message.

En Bretagne, la drogue devient routine

Quant au trafic de stupéfiants, il n’a pas disparu de l’actualité bretonne ces derniers jours. Un individu âgé de 19 ans et résidant à Saint-Avé (Morbihan) comparaissait devant le tribunal de Vannes le 16 novembre pour des faits d’usage de cannabis et de transport de fausse monnaie.

Une affaire qui remonte au mois de mai 2022, lorsque le prévenu avait été contrôlé par la police municipale après avoir jeté un mégot à terre. Or, le mégot en question n’était pas une simple cigarette et contenait en réalité du cannabis. Remis par la suite aux policiers vannetais, l’homme était également possession de neuf billets de 10 € et de 16 de 20 €, tous faux ! Des faits reconnus par la suite par l’individu.

À l’issue de l’audience, le tribunal a finalement infligé une peine de quatre mois de prison avec sursis à cet homme qui était déjà connu de la justice au préalable après avoir été condamné en 2021 pour usage de stupéfiants, conduite sans permis ou encore refus d’obtempérer.

Dans le même registre, les policiers quimpérois ont interpellé un individu âgé d’une trentaine d’années dans le quartier de la gare dans la nuit du mardi 14 au mercredi 15 novembre derniers. Tandis qu’un groupe de trois individus s’affairait de manière suspecte à la vue d’une voiture de la brigade anticriminalité, le contrôle qui s’ensuivra sera fructueux pour les fonctionnaires puisqu’ils saisiront sur l’un d’entre eux 17 g de cannabis. L’homme, se trouvant par ailleurs en état d’ivresse manifeste, a été placé en garde à vue. Il sera fixé sur son sort judiciaire le 19 février prochain.

Des faux démarcheurs à Quimperlé ?

Enfin, à Quimperlé (Finistère), la compagnie de gendarmerie locale a tenu à mettre en garde la population le 17 novembre suite au signalement de la présence de démarcheurs frauduleux dans la région. Les militaires ont notamment indiqué qu’un faux vendeur de calendriers aurait été repéré au Trévoux, commune de 1 600 habitants faisant partie de Quimperlé Communauté.

Une méfiance d’autant plus grande dans le Sud Finistère qu’à la même période l’année dernière, des aigrefins du même acabit se présentant au domicile des particuliers afin de leur vendre des calendriers se servaient en réalité de cette couverture pour dérober de l’argent liquide à leurs victimes lorsque ces dernières détournaient l’attention.

Alors que la période des fêtes de fin d’année, propice à ce type de pratiques, approche, les particuliers doivent être sur leurs gardes car certains malfaiteurs n’hésitent pas à également revêtir des tenues de faux policiers ou de faux agents EDF pour s’inviter dans les habitations. Aussi, il est fortement recommandé de ne jamais ouvrir la porte à un individu inconnu ni de le laisser entrer à son domicile. Enfin, Il est important d’effectuer un signalement auprès de la gendarmerie en cas de doutes.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

5 réponses à “« On va t’égorger la tête » : alertes à la bombe, drogue et fausse monnaie en Bretagne”

  1. Erwan Berric dit :

    Le point commun de tous ces imbéciles? Ils ne sont ni Blancs ni Chrétiens et bredouillent un Français de syphilitique.
    A la trappe ou à la baille.

  2. louis dit :

    bonjour les migrants !

  3. domper catalan français dit :

    La fameuse balance : Bénéfice / Risque elle penche de quel côté à votre avis ? Voilà l’explication très simple de la montée de la violence tous azimuts dans notre France !

  4. SPQR dit :

    Je connais la bretagne pour y avoir fait deux séjours. Le premier à l ‘ESM à Coëtquidan ,le second à l’école de police de Vannes . C’est une région que j’adore pour son histoire , sa nature , la mentalité des bretons et même son climat et où j’aurai aimé vivre si je n’étais pas si bien chez moi en Corse. Voir comment la lie de l’humanité transforme cette région en poubelle me donne la nausée . Courage frères bretons , le jour de régler les comptes approche . Cela ne se passera ni dans la joie ni dans la bonne humeur , mais dans les larmes et le sang . Je sais cependant que ni le courage ni la détermination ne vous feront défaut . Nous sommes tout deux des peuples de la mer et de la terre et nous accordons plus de valeurs à nos racines et à nos origines qu’à tout le reste .Et si nous devons verser notre sang pour notre terre, ce sera sans hésitation .

  5. patphil dit :

    les zotorités ne cherchent pas beaucoup les “lanceurs d’alertes” il est pourtant facile de trouver l’adresse IP d’un ordinateur, le numéro de téléphone d’e ces gars

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Ensauvagement, Justice, RENNES, Sociétal

Rennes. Nouvelle saisie importante de drogue dans le quartier « prioritaire » du Blosne

Découvrir l'article

QUIMPER, Sociétal

Transport de cannabis à Quimper : un homme condamné

Découvrir l'article

LORIENT

Agression au drive de fast-food : un jeune homme poignardé sept fois pour avoir doublé la file

Découvrir l'article

Immigration, Le Mag', Loudéac

Alertes à la bombe à Kermené (22) : un roumain condamné, un Coran et un tapis de prière retrouvés

Découvrir l'article

Ensauvagement, International, Santé, Sociétal

Légalisation du cannabis. Le cinglant échec de l’exemple californien

Découvrir l'article

DOUARNENEZ

Coup de filet anti-drogue à Quimper et Douarnenez : six hommes incarcérés

Découvrir l'article

A La Une, Ensauvagement, Local, Santé, Sociétal

Santé publique. La Bretagne administrative, plus que jamais une terre de consommateurs de drogues et d’alcool ?

Découvrir l'article

PONTIVY

Trafic de drogue et violences à Pontivy : Des Albanais condamnés

Découvrir l'article

Local

Trafic de drogue à Plélan-le-Petit : un homme condamné à 18 mois de prison dont 6 avec sursis

Découvrir l'article

Justice, Local, Société, ST-NAZAIRE

Saint-Nazaire : il revient de la mosquée et…trouve 1kg de cannabis !

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky