Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le syndicat SUD revendique 20 jours de congés menstruels….y compris pour les hommes trans

20 jours d’absence rémunérée par an pour les salariées de l’Education nationale, en cas “de symptômes inconfortables liés à leur cycle menstruel”. Ces congés devront être accordés automatiquement, sur simple déclaration, sans “faire l’objet d’un justificatif” et “sans jour de carence ni délai”.

C’est la revendication phare mise en avant par le syndicat d’extrême-gauche SUD (5 % des voix aux élections professionnelles de l’Education nationale), à l’occasion de la “grève féministe massive” du 25 novembre. Elle ira droit au coeur des 50 % de femmes qui connaissent des règles douloureuses et plus encore des 10 % qui souffrent d’endémétriose.

Mais si elle est généreuse, cette mesure est-elle réaliste ? Le syndicat cite l’exemple du Japon, où ce droit existe depuis 1947 et est remboursé par 30 % des (grandes) entreprises. Le parlement espagnol a adopté aussi une loi en ce sens en 2022, mais SUD ne mentionne pas qu’il faut un avis médical préalable. Il y a enfin deux autres pays, l’Indonésie et la Zambie, non cités par le syndicat. Et pour cause : l’activité salariée des femmes est y marginale, ce “congé menstruel” proclamé n’y est guère exercé dans la pratique…

Quant au risque de désorganiser davantage l’école française par des absences incontrôlées, il n’entre pas dans les préoccupations des syndicalistes. Ces derniers élargissent même au maximum les personnes éligibles à ce droit : non seulement les 70 % d’enseignants qui sont biologiquement femmes, mais aussi tous ceux qui ont le sentiment de l’être : “à SUD éducation, nous n’oublions pas que les femmes cis, les personnes non-binaires et les hommes trans peuvent avoir leurs règles”, précise le tract de l’organisation. Qui ira faire les vérifications ?

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

7 réponses à “Le syndicat SUD revendique 20 jours de congés menstruels….y compris pour les hommes trans”

  1. Hadrien Lemur dit :

    Le seul moyen pour qu’un homme trans ait ses règles c’est de lui tirer un grand coup de rangers dans les pompons. C’est vrai que là ça peut être douloureux !

  2. Franck dit :

    Ces gens n’ont honte de rien. Et le pire c’est que leur demande débile pourrait aboutir.

  3. Durandal dit :

    Bonjour,

    C’est normal que les hommes prennent en compte les besoins des femmes puisqu’ils ont voulu les accueillir sur le marché de l’emploi…

    CDT.

    M.D

  4. louis dit :

    en effet la france ressemble en tout genre a ce film ; a la différence nos technocrates sont des nuls et n’ont aucun talent !

  5. kaélig dit :

    Ce syndicat “Sud” est complètement à l’Ouest !

  6. ubersender dit :

    Mille sabords ! Avec les effets désastreux de la piquouse ça va en faire des jours de congés ! Courrez tous vous inscrire sur “Où est mon cycle ?” Un reçu vous sera demandé pour les congés !

  7. An dit :

    Voilà encore un exemple d’idés moralement acceptable complètement dénaturée et qui ne pourra qu’ajouter de la division.
    Les femmes ont cette force de vivre avec les douleurs menstruelles.
    Elles méritent qu’on leur reconnaisse. Mais il serait plus pertinent de leur accorder une prime financière. Ou un calcul sur la retraite. Notamment face aux inégalités notamment dûes à la maternité (qui devraient être solutionnés bien avant les règles).
    Sans excès non plus. Toutes les femmes ne sont pas égales face aux règles. Et ce n’est pas une maladie. Les femmes apprennent à vivre avec.
    Et les hommes ont une espérance de vie plus faible (hors conditions de travail souvent plus dures pour les hommes).

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

A La Une, Education, Sélection de la rédaction, Sociétal

Véronique Bouzou : « Les professeurs s’auto-censurent car ils n’ont pas envie de devenir des cibles sur les réseaux sociaux. » [Interview]

Découvrir l'article

A La Une, Education, Sociétal

Langues régionales. À Paris, 40 élèves bilingues tentent de se faire entendre

Découvrir l'article

A La Une, Education, Sociétal

Tiers-mondisation. Les jeunes Français, bientôt tous illettrés ? [Vidéo]

Découvrir l'article

Education, Immigration, Société, Tribune libre

“Mongol Akhbar” à Rennes : le diversomètre enseignant de nouveau “enrichi” [L’Agora]

Découvrir l'article

Sociétal

L’immigration contribue à la baisse des résultats des tests d’aptitude à l’école

Découvrir l'article

Sociétal

France, pays du Tiers-Monde. L’effondrement de l’Education nationale révélée par Zone Interdite

Découvrir l'article

Education, Société, Vu ailleurs

Rentrée scolaire : la Suède revient sur le tout numérique à l’école qu’elle juge responsable de la baisse du niveau scolaire

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Jean-Paul Brighelli : « La caste qui dirige le pays a forgé un système scolaire visant à légitimer ses propres enfants, quel que soit leur niveau réel » [Interview]

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Rentrée scolaire. Harcèlement, éducation à la sexualité, autorité, qualité de l’instruction…La défiance des parents d’élèves vis à vis du Gouvernement et de l’Education nationale.

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Une vidéo célébrant Martin Luther King trop blanche : l’Éducation nationale la supprime

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍