Devenir partenaire
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Maurice Barrès. L’Institut Iliade commémore le centenaire de la mort du “prince de la jeunesse”

Il y a 100 ans, le 4 décembre 1923, s’éteignait Maurice Barrès. À cette occasion, l’Institut Iliade publie Maurice Barrès. Le prince de la Jeunesse, sous la plume de Jeremy Baneton.

Maurice Barrès apparaît souvent comme le symbole vieilli d’un passé lointain. Réduit généralement à quelques étiquettes infâmantes, ce chantre de la terre et des morts a du mal à trouver la place qui lui revient dans l’histoire intellectuelle et littéraire moderne.

Car loin d’être un doctrinaire dépassé, Barrès fut avant tout un homme libre, dont les enthousiasmes, les langueurs, les chagrins et la quête d’absolu consonnent plus que jamais avec nos propres interrogations contemporaines. Or, c’est précisément cette dimension moderne et révolutionnaire que Jeremy Baneton met ici parfaitement en lumière dans cette monographie.

« Parler de Barrès, rappelle-t-il, c’est accepter la liberté d’une parole surprenante, lyrique dans sa politique comme dans ses romans, à la fois allègre et mélancolique. C’est refuser “l’enrégimentement des esprits”, la sclérose. »

La Nouvelle Librairie Éditions, coll. Longue Mémoire, 72 pages, 9 euros.

VOIR AUSSI

Maurice Barrès sur CITATIO

22 citations choisies de Maurice Barrès, tirées de Le Culte du Moi. Un homme libreLe Culte du Moi. Sous l’œil des BarbaresLes déracinésMes CahiersLa grande pitié des églises de FranceLa Terre et les Morts

« J’aime : la beauté, la grâce, la sainteté, le génie, l’héroïsme, et comme je sais bien qu’ils ne naissent pas tout seuls, j’aime les ordres religieux, l’armée, les églises, ce qui est générateur, ce qui encadre. »

« Chaque individu possède la puissance de vibrer à tous les battements dont le cœur de ses parents fut agité au long des siècles. »

« Je me place dans une collectivité un peu plus longue que mon individu ; je m’invente une destination un peu plus raisonnable que ma chétive carrière. À force d’humiliations, ma pensée, d’abord si fière d’être libre, arrive à constater sa dépendance de cette terre et de ces morts qui, bien avant que je naquisse, l’ont commandée jusque dans ses nuances… »

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Une réponse à “Maurice Barrès. L’Institut Iliade commémore le centenaire de la mort du “prince de la jeunesse””

  1. Jotglars 66 dit :

    Ces quelques lignes sont admirables et redonne un peu de lumière et d’espoir dans notre pays qu’on arrête pas de salir et de le déposséder de ses mémoires ancestrales par ce wokisme et cet islamisme rétrograde et mortifère.
    Quelle élégance d’esprit et d’écriture chez Barrès, la grâce, le génie, l’héroïsme, les églises et surtout tout ce qui encadre……quelle leçon ! Tout ce qui nous manque aujourd’hui.

Ce sujet vous intéresse ?

Créez un compte ou connectez-vous sur Breizh Info et sélectionnez vos catégories favorites pour ne pas rater l'information qui VOUS intéresse.

Publicité

Soutenez Breizh-info

LES DERNIERS ARTICLES

Google

Economie

Google, Meta et Amazon génèrent plus de 60 % des recettes mondiales de la publicité numérique

Sociétal, Société, Tribune libre

Body shaming, ou la fausse sororité : les femmes sont bien pires que les hommes ! [L’Agora]

Culture & Patrimoine, Histoire

Cortés, la bande dessinée qui explique la disparition de la civilisation aztèque.

Culture, Culture & Patrimoine

L’extrême droite expliquée à Marie-Chantal, Seule à pied vers Jérusalem, La Corse une autonomie en question, La Tour et la Plaine, Guide de l’IA Générative : la sélection littéraire hebdo

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 2 Mars c’est la Saint Jaoua

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Culture, Culture & Patrimoine

Maurice Barrès, Centenaire et en pleine forme, La fin du monde de Reginald, Les 100 premiers jours d’Hitler, Les Forges rouges : la sélection littéraire hebdo

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍