Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

L’immigration contribue à la baisse des résultats des tests d’aptitude à l’école

Les élèves de 15 ans de plusieurs pays européens ont vu leurs résultats en lecture et en mathématiques diminuer au cours de l’année écoulée, en partie à cause de l’immigration massive, selon les résultats du test scolaire PISA.

Plusieurs pays européens, dont la France, l’Allemagne, la Suède et la Finlande, ont enregistré une baisse de leurs résultats au test PISA cette année. Certains résultats médiocres ont été liés aux mesures prises lors de la pandémie de COVID-19, mais d’autres ont été imputés à l’immigration de masse. Le test PISA est réalisé tous les trois ans dans les pays membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Il mesure les aptitudes des élèves dans des matières allant des mathématiques à la compréhension de l’écrit en passant par la culture scientifique.

Selon un article du journal Le Figaro, la France a perdu 21 points en mathématiques, 19 points en compréhension de l’écrit et 6 points en culture scientifique, mais est restée au-dessus de la moyenne de l’OCDE dans toutes les matières. Si l’OCDE note que la pandémie de COVID-19 et ses effets sur la scolarité ont joué un rôle dans ce recul, elle précise que la pandémie n’est pas le seul facteur en cause.

Pendant la folie covidiste, de nombreux pays ont interdit aux élèves d’assister aux cours en personne et sont passés à l’apprentissage à distance depuis leur domicile, privant ainsi les enfants d’un apprentissage en personne et d’interactions sociales.

En France, les écoles ont fermé en novembre 2020 et nombre d’entre elles n’ont ouvert que plusieurs mois plus tard, en mai 2021, et des politiques sont restées en place selon lesquelles des classes entières ou des élèves de l’école primaire ont été transférés pendant des semaines vers l’apprentissage à distance si un seul élève était testé positif au virus.

Une étude publiée en mars de cette année s’est penchée spécifiquement sur l’effet des fermetures d’écoles et d’autres mesures de lutte contre la pandémie sur les scores de QI des élèves en Allemagne et a révélé que les élèves avaient des résultats bien moins bons que ceux qui avaient passé le test avant la pandémie.

Les chercheurs ont refait passer le test aux élèves un an après la réouverture des écoles, mais n’ont pas constaté d’amélioration significative de leur QI. En Allemagne, par exemple, l’OCDE a pointé du doigt l’immigration de masse en déclarant : “Il convient de mentionner que la proportion d’élèves issus de l’immigration en Allemagne a doublé, passant de 13 % en 2012 à 26 % en 2022.”

En 2022, près d’un élève allemand sur dix (9 %) est né dans un autre pays, ce qui signifie également qu’il a souvent rejoint le système éducatif allemand “en cours de route”. De toute évidence, l’Allemagne n’a pas toujours été en mesure de bien les intégrer dans un système très stratifié”, a déclaré l’organisation.

En France, près de la moitié des élèves a déclaré qu’il y avait du bruit et du désordre dans la plupart ou la totalité de leurs classes, tandis que 39 % ont déclaré qu’ils devaient attendre longtemps avant que les enseignants ne commencent ou ne reprennent leur cours en raison de perturbations. La Suède, la Finlande et d’autres pays européens ont enregistré des baisses similaires de leurs résultats, mais certains pays, notamment le Japon, Taïwan, la Corée du Sud et Singapour, sont parvenus à améliorer leurs résultats PISA.

Le ministre suédois de l’emploi et de l’intégration, Johan Pehrson, a tenu une conférence de presse sur les résultats PISA en déclarant : “Il n’y a jamais eu de chute aussi importante en mathématiques et en compréhension de l’écrit. C’est historique”.

“Il est clair, pour ne pas dire tragique, que nous avons un pays d’éduqués où moins de gens savent lire et un pays d’ingénieurs où moins de gens savent compter“, a-t-il déclaré.

La Suède s’est retrouvée au cœur d’une controverse concernant son score PISA 2019 après des allégations selon lesquelles le pays avait supprimé les résultats des élèves nés à l’étranger et de ceux qui ne maîtrisaient pas bien la langue suédoise afin d’augmenter le score du pays cette année-là.

Les médias suédois ont affirmé que pas moins de 11 % des élèves avaient été exclus du test, en violation des règles de l’OCDE. Seuls les élèves qui sont dans le pays depuis moins d’un an peuvent être exemptés du test et ceux qui sont scolarisés dans le pays depuis plus d’un an doivent y participer. L’immigration contribue à la baisse des résultats des tests d’aptitude à l’école

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

3 réponses à “L’immigration contribue à la baisse des résultats des tests d’aptitude à l’école”

  1. andré dit :

    Je sens que les associations anti racistes, antifas et les penseurs gauchistes vont monter en température pour dénoncer ces chiffres issus de statistiques bourgeoises, colonialistes et discriminatoires !

  2. Eschyle 49 dit :

    Classement PISA du 05/12/2023, 81 des 200 pays [2.652.626.226 / 8.082.070.900 habitants, soit 32,81 %]: https://www.oecd.org/publication/resultats-du-pisa-2022/
    Classement PISA du 05/12/2023: https://www.bvoltaire.fr/niveau-scolaire-le-rapport-pisa-2022-dit-en-filigrane-les-causes-du-desastre/
    Pays omis du classement PISA: Chine, Inde, Pakistan, Nigéria, Bangladesh, Russie, Éthiopie, Égypte, Congo, Iran, Tanzanie, Afrique du Sud, Birmanie, Kenya, …
    Enfin , lisez note de Brian Krebs, « Why so many top hackers hail from Russia », Krebson Security Blog, 22 juin 2017: . Depuis 2009 , les russes , du cours préparatoire à l’université , font des maths et du codage informatique . Résultat , 146 millions de hackers russes .

  3. patphil dit :

    japon, taiwan corée russie forment des ingénieurs, la france forme des consommateurs

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International

Fausse polémique Argentine – France. « Aucun pays colonialiste ne nous intimidera pour une chanson de stade » [Les Bleus s’étaient moqués de Messi]

Découvrir l'article

A La Une, International

L’Etat antifa vs Compact Magazine. Quand l’État allemand attaque l’opposition de manière ciblée

Découvrir l'article

International

Présent lors de la descente de police en Allemagne contre le magazine Compact, notre journaliste témoigne

Découvrir l'article

International

Terreur politique et liberté de la presse en Allemagne. La ministre de l’Intérieur envoie la police contre les journalistes du magazine Compact

Découvrir l'article

Education, Immigration, Religion, Sociétal

Islamisation. 80 % des Français opposés au port de l’abaya à l’école, les jeunes y sont les moins hostiles

Découvrir l'article

Economie

Start-up françaises. Quelle situation, quel bilan pour 2023 ?

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal, Tourisme

La France classée 4ème pays européen le moins sûr au monde pour voyager en 2024

Découvrir l'article

Immobilier, Insolite, International, Sociétal

Insolite. Des terrains à 10 centimes d’euros le m² pour attirer des habitants : une ville suédoise victime de son succès

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Jean-Paul Brighelli (L’école sous emprise) : « Il faut réécrire la loi de 1905, qui n’a pas été rédigée par rapport à l’islam » [Interview]

Découvrir l'article

Football, Sport

La star du football en Allemagne Toni Kroos déplore les conséquences de l’immigration dans son pays

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky