Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Allemagne. Pour le ministre-président de la CDU… Il est “démocratique” d’interdire l’AfD

Le ministre-président du Schleswig-Holstein, Daniel Günther, de l’Union chrétienne-démocrate d’Allemagne (CDU), soutient les propositions d’interdiction du parti antimondialiste Alternative für Deutschland (AfD) – le deuxième parti le plus populaire d’Allemagne et le principal concurrent de la CDU – déclarant que permettre aux citoyens de voter pour le parti ne doit pas être toléré.

Les commentaires de l’exécutif qui gouverne l’État le plus septentrional de l’Allemagne depuis 2017 aux côtés du parti vert de gauche, ont été faits lors d’une interview avec Cicero, un magazine politique et culturel basé à Berlin, qui a été publiée au cours du week-end.

Ses déclarations sur une éventuelle interdiction interviennent alors que les sondages d’opinion indiquent que près de la moitié des citoyens allemands (47 %) trouveraient acceptable que l’AfD devienne partenaire de coalition dans les futurs gouvernements au niveau des États.

Les commentaires antidémocratiques de M. Günther ont étonné l’intervieweur, Daniel Gräber, qui a mentionné sur X qu’il était “assez étonné par la compréhension de la démocratie [de l’homme politique de la CDU]”.

Les “démocrates” mondialistes de gauche et de droite, comme les appelle M. Günther, doivent “maintenant assumer leur responsabilité et changer de cap vis-à-vis de l’AfD”.

“Nous avons accepté pendant trop longtemps qu’une partie non négligeable de notre population veuille exprimer son mécontentement en votant pour l’AfD. Nous ne devons pas tolérer que des personnes votent pour un tel parti en guise de protestation”, a-t-il insisté.

L’AfD, a affirmé M. Günther dans l’interview accordée au magazine, est “dangereuse dans ses structures, une grande partie de l’AfD veut éliminer notre démocratie“. C’est pourquoi le ministre-président de la CDU s’est dit “très favorable au lancement d’une procédure d’interdiction [de l’AfD]”, qui devrait être “soigneusement préparée par le gouvernement fédéral”.

“Une démocratie défensive doit utiliser ses instruments”, a-t-il insisté, et cela signifie “combattre les partis anticonstitutionnels avec tous les moyens de l’État de droit”.

M. Gräber, rédacteur en chef de la section économique du magazine Cicero, a légèrement réagi en demandant au ministre-président s’il était “démocratique que les partis gouvernementaux veuillent interdire un parti d’opposition qui, selon les sondages électoraux, atteint plus de 30 % dans certains Länder”.

Le politicien de la CDU a répondu : “Si un parti a une orientation anticonstitutionnelle, s’il est extrémiste et rejette donc notre ordre fondamental libre et démocratique, et s’il veut mettre en œuvre cette position de manière active et militante, alors je pense qu’un débat sur son interdiction est justifié.

Dans des commentaires donnés au Conservateur européen sur le dernier appel à l’interdiction de l’AfD, le député bavarois Petr Bystron, qui est le porte-parole du parti en matière de politique étrangère, n’a pas mâché ses mots. “Le dernier chancelier allemand à avoir interdit un parti démocratique était Adolf Hitler. Tous ceux qui tentent aujourd’hui d’interdire l’AfD suivent ses traces”, a-t-il déclaré.

M. Günther n’est que la dernière personnalité de l’establishment à avoir exprimé son soutien à l’interdiction de l’AfD, après le président Frank-Walter Steinmeier (SPD), la codirectrice du SPD Saskia Asken et le député CDU Marco Wanderwitz.

En août, M. Wanderwitz, qui a perdu une élection locale en 2021 face à un candidat de l’AfD, a annoncé son intention de présenter au Bundestag une motion visant à interdire le parti d’opposition. Pour ce faire, il doit toutefois obtenir le soutien d’au moins 36 députés, ce qu’il n’a pas réussi à faire jusqu’à présent, ce qui laisse penser que les législateurs allemands ne sont guère enclins à prendre une mesure aussi radicale et antidémocratique.

Des leaders de l’opposition comme Sahra Wagenknecht, qui a récemment fondé un nouveau parti souverainiste de gauche, ont vivement critiqué les appels à l’interdiction de l’AfD. “Interdire des partis impopulaires parce qu’ils deviennent trop forts est incompatible avec une société libre”, a-t-elle déclaré lors d’une interview en novembre, ajoutant qu’elle trouvait “la lutte contre un concurrent politique avec des propositions d’interdiction anticonstitutionnelles incompatible avec les aspirations démocratiques”.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

7 réponses à “Allemagne. Pour le ministre-président de la CDU… Il est “démocratique” d’interdire l’AfD”

  1. Bran Ruz dit :

    Ces mondialistes effrénés n’ont que la démocratie à la bouche , et destinent pourtant leurs contradicteurs au goulag, au silence. Ils sont tétanisés à l’idée de perdre leurs pouvoirs , et nous le constatons prêts à toutes les manipulations pour le garder,en spoliant même les peuples de leurs droits à la démocratie. Ce sont en fait des staliniens !

  2. patphil dit :

    comme en iran des mollahs, seuls certains partis sont autorisées, vive la “démocratie européiste”!

  3. nina dit :

    Tres mauvais ” climat” en Allemagne.
    Des personnes se trouvent poursuivies par la justice ou mises en prison pour avoir comparé publiquement les mesures ( coercives) covid au nazism.
    (Publié sur substack.com)
    C est vrai que l on vit ” une drôle” d epoque ou certains se croient tout permis ( venez me chercher) ou utilisent leur position ( van der leyen) pour prendre des decisions hors de tout cadre legislatif. Ça, ça passe ( pour le moment)

  4. Poulbot dit :

    C’est tout simplement du fascisme ; que ce soit l’Allemagne, la France ou tout autres pays Européen ou la contestation monte , les partis d’extrême droite ou populiste recueillent de plus en plus de voix devant la traitrise des partis traditionnel de gauche comme de droite qui lèchent les pieds de la commission Européenne au lieu de défendre leurs citoyens contre le mondialisme .

  5. Aaron dit :

    On en a toujours plein la bouche de ce que l’on n’est pas. Le terme “démocratie” est galvaudé à tout va.

  6. Le Celte dit :

    Si les partis extrémistes, nationalistes, régionalistes existent et prospèrent c’est à cause de la médiocrité et l’incompétence des partis qui ont été au pouvoir et ceux qui sont au pouvoir.
    Dans bon nombre de pays d’Europe les citoyens ne se sentent plus chez eux et ils ne supportent plus la présence des ces gens qui sont devenus indésirables. Ce n’est que le début dans l’histoire il y a toujours eut des tensions entre les différentes ethnies et religions et cela finit toujours de la même façon.
    Dans combien de temps ça va péter ?

  7. Henri dit :

    Heili Heilo Heila ! Vive l’Allemagne éternelle !

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Environnement

Terreur pseudo écolo. L’Allemagne envisage d’interdire la conduite le week-end pour atteindre les objectifs climatiques

Découvrir l'article

International

Terreur pseudo écologiste en Allemagne. Vers une taxe sur la viande pour « protéger l’environnement » ?

Découvrir l'article

International

Allemagne, asile psychiatrique. Le Parlement vote en faveur de la loi sur le changement de sexe à l’état civil dès 14 ans, sur simple déclaration et sans avis médical

Découvrir l'article

Immigration, International

En Allemagne, le lien entre immigration et délinquance est (enfin) fait

Découvrir l'article

International

Tyrannie politique en Allemagne. Une mère intente une action en justice après que sa fille a été interrogée par la police sur son soutien à l’AfD

Découvrir l'article

Immigration, International

Immigration et insécurité : en Allemagne, 26 migrants totalisent plus de 1 000 délits

Découvrir l'article

Auto-Moto, Economie, International, Sociétal

Voitures électriques. Les ventes s’effondrent en Allemagne

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Elections Européennes 2024. RN, AfD….Assimilation versus Remigration

Découvrir l'article

International, Sociétal

Allemagne. La Hesse devient le deuxième Länder à interdire le langage neutre en termes de genre

Découvrir l'article

International

Allemagne : des centaines de milliers de demandeurs d’asile pourraient bientôt devenir des citoyens allemands

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky