Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Belgique. Aidées par la justice, les ONG pro-migrants font les poches des contribuables

« L’immigration, une « richesse » qui conduit l’État à la faillite… », titrions-nous voilà environ un an lorsque nous évoquions la condamnation de la Belgique à verser des indemnités à une vingtaine de demandeurs d’asile ayant attaqué l’État pour défaut d’hébergement.

Afin de régler cette somme, du mobilier du cabinet de la secrétaire d’État belge en charge de l’Asile avait alors été saisi puis revendu. Une situation ubuesque eu égard aux dépenses historiques effectué par ce même État belge pour supporter un afflux de migrants en forte hausse.

Aussi, malgré le fait que le budget fédéral destiné à l’accueil des demandeurs d’asile pour 2023 ait atteint le niveau record de plus de 703 millions d’euros, les dépenses (ou plutôt les gabegies) de l’État belge dans ce domaine furent manifestement insuffisantes.

Belgique : la cour d’appel de Bruxelles au chevet des migrants

À l’instar de la France, outre des responsables politiques incompétents, la Belgique peut aussi compter sur des juridictions ne manquant pas de faire du zèle pour conduire le pays à la ruine.

Au mois de septembre 2023, le Conseil d’État belge venait au secours des clandestins en suspendant la décision de la secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration de ne pas accueillir les demandeurs d’asile masculins isolés dans le réseau d’accueil régulier de Fedasil (agence responsable de l’accueil des demandeurs d’asile en Belgique), les structures d’hébergement dédiées étant par ailleurs déjà saturées.

À l’origine de cette décision du Conseil d’État belge, la demande de suspension urgente de la mesure introduite par huit associations, dont l’Ordre des barreaux francophones et germanophones et Vluchtelingenwerk Vlaanderen.

Puis, le 23 janvier dernier, c’est cette fois la cour d’appel de Bruxelles qui a décidé d’autoriser les ONG à saisir les comptes de Fedasil. En clair, il s’agit de permettre à un collectif d’ONG comprenant notamment le CIRÉ (Coordination et initiatives pour réfugiés et étrangers), BelRefugees, Vluchtelingenwerk Vlaanderen et Médecins du Monde de saisir jusqu’à 2,9 millions d’euros sur les comptes de Fedasil.

Les ONG pro-migrants se servent dans les caisses de l’État

Or, Fedasil étant une agence fédérale, il s’avère que son budget est essentiellement composé d’une dotation… fédérale. Sur son site Fedasil précise ainsi qu’en 2022, sur ses un peu plus de 708 millions d’euros de recettes comptabilisées, 702 083 651 euros provenaient de la dotation fédérale. Autrement dit, de l’argent public.

Quant aux près de 3 millions d’euros que les ONG pro-migrants peuvent dorénavant saisir, ces fonds doivent être utilisés, selon ces organisations, « pour venir en aide aux victimes de ce problème d’accueil » indique la radio-télévision publique belge RTBF.

Citée par la même source, Sotieta Ngo, directrice générale du CIRÉ, explique : « La crise de l’accueil n’est pas une fatalité. Ne pas régler cette situation est un choix politique qui va à l’encontre des droits fondamentaux et qui a été condamné de trop nombreuses fois par la justice. Une autre politique d’accueil est non seulement possible mais elle est urgente. Des milliers d’individus sont laissés pour compte alors qu’il est du devoir de l’État de les prendre en charge ».

Une prise en charge qui, on l’aura compris, est indirectement facturée aux contribuables belges.

Belgique

Sotieta Ngo. Source : RTBF

Enfin, suite à la décision rendue le 23 janvier par la cour d’appel de Bruxelles, Fedasil a introduit un recours, qui est suspensif.

Pas de quoi pour autant endiguer une tendance de fond : dans le cadre des milliers de décisions de justice définitives condamnant l’État belge à apporter un asile aux demandeurs, sous peine d’astreintes, le quotidien belge l’Echo rapportait le 30 janvier qu’un cabinet d’avocats avait fait saisir 400 000 euros sur les comptes de l’État belge pour ces mêmes raisons quelques jours auparavant…

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

4 réponses à “Belgique. Aidées par la justice, les ONG pro-migrants font les poches des contribuables”

  1. louis dit :

    en clair on est remplacé et on paye pour ça !frexit les amis ça urge !

  2. Jotglars 66 dit :

    Je connais une maman seule avec ses 2 enfants qui travaille comme aide soignante et qui attend un logement social depuis 10 ans ! Les ONG préfèrent s’occuper des envahisseurs que des français qui travaillent et dorment dans la rue ou dans leur voiture…Tout est organisé pour nous ruiner et transformer l’ Europe en Afrique bis avec toutes les ” formidables chances ” que l’on connait !

  3. kaélig dit :

    Légalisation du racket par les migrants ordonné par la “Justice” et les ONG.
    J’espère que les SDF autochtones y ont droit aussi !
    Allez, les souchiens, au boulot et sans discuter !

  4. patphil dit :

    belges, comme les français fermez la , bossez et casquez pour être grandremplacés

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Politique

Rod Dreher après l’annulation d’une conférence patriote à Bruxelles : « Nous ne nous laisserons pas faire »

Découvrir l'article

Politique

Terreur politique en Belgique. Le maire turc de St Josse interdit une conférence avec Orban, Zemmour, Farage…

Découvrir l'article

NANTES

Un « belge » avec un fusil d’assaut interpellé alors qu’il voulait aller à Nantes

Découvrir l'article

Immigration, International

Immigration et insécurité : en Allemagne, 26 migrants totalisent plus de 1 000 délits

Découvrir l'article

Immigration, International

Italie. La démographie désastreuse justifie-t-elle le laxisme migratoire ?

Découvrir l'article

Cyclisme, Sport

Van der Poel s’adjuge l’E3 Saxo Classic en solitaire, Van Aert chute et termine 3ème

Découvrir l'article

A La Une, International

Johan Deckmyn (Vlaams Belang) : « Si nous obtenons une large majorité, nous voulons obtenir l’indépendance de la Flandre » [Interview]

Découvrir l'article

Immigration, International, Social, Sociétal

Immigration. 1,14 million de demandes d’asile dans l’UE en 2023 : un record depuis 2015

Découvrir l'article

Immigration, International

Islande. Quand l’immigration extra-européenne commence à poser problème… [Vidéo]

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine, Immigration, Politique

Le Conseil de l’Europe communique sur “les discriminations linguistiques en Europe” en ne parlant… que des migrants

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky