Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Brest. Trafic de drogue à Bellevue : 116 000 € en liquide et 3 kg de cocaïne chez le bénéficiaire du RSA

Il était une fois de plus question de trafic de drogue de grande ampleur devant le tribunal correctionnel de Brest lundi 19 février.

À la barre, se sont présentés trois individus âgés de 21 à 29 ans dans le cadre d’une affaire ayant débuté au mois de juin 2023. Suite à un renseignement, les investigations menées par la brigade des stupéfiants de Brest vont porter leurs fruits.

En effet, en observant les allées et venues dans un appartement situé à proximité du quartier « Prioritaire » brestois de Kerourien, les policiers vont constater que les lieux, habités par un ancien toxicomane, servent également d’entrepôt pour du trafic de drogue.

Les multiples visites quotidiennes rendues durant tout l’été 2023 par deux individus officiellement sans profession et dénommés Maoulana Hamada et Wacil Soufy chez l’ex-accro à l’héroïne retiennent l’attention des enquêteurs. Encore plus étrange, le binôme dispose même des clés du logement et effectue de fréquents allers-retours avec un autre quartier brestois, lui aussi « prioritaire » : Kerangoff.

Quartier Kerourien, de la drogue jusque dans le frigo…

La patience estivale de la brigade des stupéfiants sera récompensée lors d’une intervention menée le 11 septembre dernier dans l’appartement surveillé de la rue Bernanos.

À l’intérieur, les policiers vont découvrir d’importantes quantités de drogue, comme le rapporte Ouest-France : à savoir 365 pipettes de cocaïne, 1 kg de cannabis, 980 cachets d’ecstasy et de nombreux sachets de conditionnement.

Autant de preuves accablantes dissimulées dans toutes les pièces du logement. Et ce, jusque « dans le réfrigérateur derrière une plaquette de beurre », précise le quotidien régional…

Mais le coup de filet du jour ne s’arrête pas là puisque les policiers parviennent aussi à interpeller un individu caché dans le cellier, l’homme ayant sur lui la somme de 1 000 € en espèces.

116 000 € en liquide chez le bénéficiaire du RSA

Quant à la revente des produits stupéfiants, les trafiquants utilisaient les réseaux Telegram et Snapchat pour trouver des clients. Après avoir passé leurs commandes en ligne, ces derniers se faisaient livrés à domicile.

Puis l’enquête va conduire les policiers vers un autre appartement, cette fois situé dans le quartier Bellevue, secteur brestois lui aussi classé comme « prioritaire » et « sensible » malgré les flots de subventions déversés.

Le logement en question est occupé par un certain Waïl El Fadili. Officiellement bénéficiaire du RSA (Revenu de solidarité active), l’homme semble en réalité largement autonome financièrement. Et pour cause ! Les forces de l’ordre découvrent à son domicile plus de 3 kg de cocaïne, 21 kg de résine de cannabis, de l’herbe en grandes quantités, des centaines de sachets d’ecstasy pour un montant total estimé à 533 000 €. Sans oublier les près de 116 000 € en liquide situés à proximité d’une machine à compter les billets…

Ironie de cette affaire, Waïl El Fadili, Maoulana Hamada et Wacil Soufy se sont présentés libres devant le tribunal correctionnel de Brest lundi dernier en raison d’une erreur de procédure. À l’issue de l’audience, le trio a été condamné à deux ans de prison accompagné d’une interdiction de séjour dans le Finistère d’une durée de cinq ans. Placés sous mandat de dépôt, les trois condamnés prenaient la direction de la prison dès leur sortie du tribunal.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

4 réponses à “Brest. Trafic de drogue à Bellevue : 116 000 € en liquide et 3 kg de cocaïne chez le bénéficiaire du RSA”

  1. louis dit :

    ben quoi avec l’inflation on y arrive plus !😂

  2. vert dit :

    Déchéance de nationalité pour les binationaux délinquants

  3. kaélig dit :

    Ils sont bizarres les nouveaux prénoms bretons ?
    Par contre Fañch est carrément interdit !

  4. patphil dit :

    un pauvre du rsa a pu faire des économies substantielles et voila comment on le récompense, violences policières comprises

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

BREST

Saisie de cocaïne : la Marine en première ligne contre le trafic de drogue

Découvrir l'article

PONTIVY

Trafic de cocaïne à Pontivy : un réseau démantelé, six personnes écrouées

Découvrir l'article

VANNES

Stupéfiants et cigarettes de contrebande : un trio interpellé après le vol d’une moto à Vannes

Découvrir l'article

BREST, Ensauvagement, Justice, Sociétal

Brest. Nouveaux tirs de mortiers sur des policiers à Bellevue : où est passée la « brigade de tranquillité urbaine » de Cuillandre ?

Découvrir l'article

Ensauvagement, Justice, Politique, Sociétal

Avallon (Yonne). 70 kg de drogue découverts au domicile du maire Jamilah Habsaoui

Découvrir l'article

BREST, Ensauvagement, Immigration, Sociétal

Brest. Un OQTF suspecté de tirs de mortier sur des policiers finalement remis en liberté

Découvrir l'article

LORIENT, Sociétal

Crack à Lorient : une inquiétude grandissante. Deux suggestions radicales face à la gangrène des stupéfiants

Découvrir l'article

QUIMPER

Vivre ensemble à Quimper. Un migrant algérien grièvement blessé par balles sur fond de trafic de drogues

Découvrir l'article

DOUARNENEZ

Coup de filet anti-drogue à Quimper et Douarnenez : six hommes incarcérés

Découvrir l'article

BREST

Règlement de comptes à Brest : Un blessé par balle à Bellevue

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky