Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Européennes 2024 : le Rassemblement National creuse l’écart dans les sondages

Avec 31% des intentions de vote et un écart de 13 points avec la liste macroniste contre 1 point en 2019, la dynamique du Rassemblement National est incontestable et d’une puissance rarement observée. Certes, à 3 mois du scrutin, les niveaux peuvent encore considérablement évoluer et se resserrer mais quels en sont les aspects les plus remarquables ?

Pour mieux comprendre les logiques de la décision électorale et dans la perspective des élections européennes de juin 2024, Ipsos, le Cevipof, La Fondation Jean Jaurès, l’Institut Montaigne et le Monde ont mis en place un dispositif d’enquête exceptionnel basé sur un panel de plus de 10 000 personnes : l’Enquête électorale Européennes.

Enquête Ipsos pour le Cevipof, la Fondation Jean Jaurès, l'Institut Montaigne et Le Monde menée du 1er au 6 mars 2024 auprès de 11 770 personnes, constituant un échantillon national représentatif de la population française, inscrite sur les listes électorales, âgée de 18 ans et plus.

Illustrations : DR
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

5 réponses à “Européennes 2024 : le Rassemblement National creuse l’écart dans les sondages”

  1. coupfranc dit :

    La Macronie propose un programme européen unique: lutter contre l’extrême droite voire le fascisme qui, bien sûr, a envahit la France et plante ses drapeaux nazis sur les édifices publics ! Leur imagination pour essayer de récolter quelques voix fait pitié et le niveau de leur discours est lamentable.
    Macron monte au front pour créer de la diversion avec l’avortement constitutionalisé et hier la fin de vie organisée en un pseudo suicide collectif ! Voulons nous continuer avec les mêmes ou essayer autre chose ? That is the question !

  2. Pschitt dit :

    Bien des choses peuvent se passer d’ici l’élection ! La campagne commence à peine. Le RN est parti plus tôt que les autres ; il n’est pas du tout certain que ce soit un atout, car il s’expose d’autant plus que l’opinion est volatile — souvenez-vous de l’évolution contrastée des intentions de vote Zemmour à la présidentielle.
    Les ténors de Renaissance ont tous embrayé sur une même ligne esquissée par Emmanuel Macron : Haro sur le RN, condamné en particulier pour sa position envers l’Ukraine. Ce n’est sûrement pas un hasard. Comme tous les grands partis, Renaissance effectue ses propres sondages sur les thèmes de campagne les plus porteurs. L’Ukraine est un thème clivant : on est pour l’Ukraine ou on est pour Poutine, il n’y a pas de milieu. Renaissance pense clairement que la position du RN risque de coûter beaucoup de voix à la liste Bardella. Cela n’est pas si évident dans les sondages actuels, mais le thème de campagne vient à peine d’être lancé et Renaissance compte peut-être sur une prise de conscience à venir du danger russe (qui serait accélérée en cas de victoire russe en Ukraine : l’armée russe joue contre le RN !). Il n’est pas impossible aussi que le parti gouvernemental table sur la publication d’informations qui infléchiraient l’opinion publique en faveur de l’Ukraine (Liste de collaborateurs rémunérés ou tenus par les Russes ? Rapports d’enquête internationaux sur les crimes de guerre commis à Boutcha et ailleurs ? Révélations sur la personne de Poutine ? Etc.)
    Face à cette situation, l’abstention annoncée par le RN dans le débat sur l’Ukraine à l’Assemblée nationale risque aussi d’être mise à son passif. La réputation de Ponce Pilate n’est pas sortie indemne des événements de la Passion !

  3. fifi dit :

    SONDAGES SONDAGES FAITES UN PEU MOINS DE BRUIT ET RAPPELEZ CE QUI EST NECESSAIRE POUR UN HUMAIN LIBRE ALLEZ VOTER !!!

  4. Bran ruz dit :

    Espérons que lors de cet élection les électeurs ne seront pas dupés par les allégations des macronistes immigrationistes, europeistes, qui veulent à tous prix imposer un récit sur le soutien à l’Ukraine, sur le retour du fascisme , au lieu de porter les débats sur la dette abyssale de notre pays , la submersion migratoire, notre souveraineté sur tous les sujets vitaux pour notre pays ,le pouvoir d’achat , le logement, le coût de l’assistanat dans notre pays et qui doit en profiter …..D’ici le 9 juin ne nous laissons pas enfumés par la nomenclatura en place , qui a coup de mensonges tentera de sauver son magistère , son pouvoir et ses intérêts.

  5. Jean-François Gordon dit :

    Macron va nous foutre la guerre !
    Renaissance est en train de chier dans son froc au vu des sondages favorables au RN. Alors, Renaissance agite l’épouvantail du fascisme, en espérant que la question Ukrainienne affaiblira l’adversaire politique. Macron en faisant voter l’aide à l’Ukraine se sert de “l’humanisme” à des fins politiques. On est, selon lui, “pour Poutine ou contre Poutine” sans qu’il y ait de juste milieu, sans que la question ukrainienne ne puisse être discutée en d’autres termes que des termes guerriers. Car ce sont des termes guerriers dangereux qui sortent de la bouche de Macron et de Attal. Le vote d’aide à l’Ukraine est un enchérissement du coût de la vie pour tous les Français, un autre coup asséné au porte-monnaie des citoyens. Au lieu de préparer le guerre, Macron devrait oeuvrer pour mettre tout le monde autour de la table, proposer des solutions acceptables pour tous. Ce conflit ne peut pas se régler avec de l’argent et des canons et faire “un perdant”.
    Ce président de pacotille nous foutra la 3eme guerre mondiale. C’est ce qu’il cherche!
    Non, si on n’est pas “pour Poutine” on peut -être “contre Macron” et contre ce vote absurde qui n’est qu’un enfumage des citoyens. Le verdict du vote montre combien les députés sont tombés dans le panneau et se sont fait enfariner par le petit “malin” de l’Élysée. Malin ou le Diable ?
    Ce type nous foutra la 3eme guerre mondiale !

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

A La Une, Politique

Nicolas Bay : « Le Rassemblement national a une approche politique différente de celle de Reconquête » [Interview]

Découvrir l'article

Politique

Sondage européennes. Bardella toujours largement en tête

Découvrir l'article

Politique

Marine Le Pen à Mayotte ou la droite « bürgerlich »

Découvrir l'article

Politique

« Le temps de la dispersion des voix est derrière nous » : l’interview de Jordan Bardella

Découvrir l'article

Politique

Le RN largement en tête à l’approche des élections européennes

Découvrir l'article

Politique

Intimidation politique à Saint-Malo. Un agent municipal pris en flagrant délit de dégradation d’affiches du Rassemblement national pendant son service

Découvrir l'article

Politique

Elections européennes. Le Rassemblement National très loin devant Renaissance dans les sondages

Découvrir l'article

Politique

44 % des français considèrent qu’il faut limiter les pouvoirs du Conseil constitutionnel en matière de législation

Découvrir l'article

Sociétal

Pouvoir d’achat, immigration, délinquance et avenir du système social…les préocuppations principales des Français en ce mois de janvier 2024

Découvrir l'article

Immigration, Tribune libre, Vidéo

“La jeunesse emmerde le Front National” des Béruriers Noirs. Chronique d’une défaite totale [L’Agora]

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky