Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Fusillade à Rennes. La population a été abandonnée pendant 45 minutes par les autorités

La République française, cette entité dans laquelle le Président bombe le torse face à une puissance nucléaire, tout en laissant ses citoyens à la merci des trafiquants, des dealers qui empoisonnent la vie des quartiers des grandes métropoles, rongées par la drogue, et par une immigration massive non sans conséquence en terme d’évolution sociétale.

Rennes est sous le choc après une fusillade d’une ampleur inédite en France, hors attentats et encore plus en Bretagne, même si la capitale administrative commence à « tenir la concurrence » avec la capitale historique, Nantes . 67 longues minutes d’échanges nourris à l’arme de guerre, sans intervention policière immédiate, malgré la présence d’une antenne du RAID dans la ville. Un article du Télégramme éclaire sur ce qu’il s’est passé, est montre que pendant 45 minutes, entre 1h56 (premier appel à Police Secours) et 2h45 (arrivée sur place du Raid) la population a été littéralement abandonnée par les autorités, faute de matériel, faute d’effectif suffisant.

Plus d’une centaine de douilles de 9 mm et 7,62 mm, dont les projectiles de Kalachnikov capables de traverser des murs, ont été retrouvées sur la scène du crime. Des tirs qui ont miraculeusement épargné les habitants de deux logements touchés.

Le plan national d’intervention des forces de sécurité prévoit un délai d’intervention maximum de 30 minutes pour les unités spécialisées face à des situations de terrorisme ou de tuerie de masse. A Rennes, l’alerte du RAID n’a été déclenchée qu’à 2h18, après 22 minutes de tirs nourris. L’unité n’est arrivée sur place qu’à 2h45, laissant les forces de l’ordre locales face à une situation d’une dangerosité extrême.

La question de l’intervention tardive est au cœur des débats. La hiérarchie policière justifie son choix par la nécessité de protéger les effectifs face à des assaillants lourdement armés. Les syndicats, quant à eux, pointent du doigt le manque de moyens criant à Rennes et appellent à une meilleure formation et dotation des forces d’intervention pour faire face à ce type de menace.

Depuis des mois, les syndicats de police alertent sur la situation à Rennes, en vain. Ils réclament une centaine d’effectifs supplémentaires et une meilleure préparation face à des situations d’urgence inédites. Un cri d’alarme qui résonne avec force après la tragédie de Rennes, soulevant des questions cruciales sur la sécurité et les moyens alloués à sa protection.

Tandis que les autorités françaises se montrent incapables de protéger la population (le droit à la sécurité étant pourtant un droit élémentaire), des citoyens réclament le droit de s’armer, de porter des armes, et de pouvoir être formés à s’en servir le cas échéant. Si le pays se transforme en Far West, autant que les honnêtes citoyens puissent mettre hors d’état de nuire la racaille et non pas l’inverse…

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Sociétal

L’hôpital psychiatrique du Morbihan se barricade contre les dealers

Découvrir l'article

ST-NAZAIRE

Saint-Nazaire : les travailleurs de l’industrie en danger ?

Découvrir l'article

FOUGERES

Fougères : vague de vandalisme : abris de bus et voitures saccagés

Découvrir l'article

International

Manifestation contre l’immigration en Tunisie : « Nous ne voulons pas que les migrants occupent et détruisent notre ville »

Découvrir l'article

Sociétal

Contrôle des populations. Les autorités européennes veulent pouvoir « écouter » les conversations cryptées

Découvrir l'article

Sociétal

La Prison pour femmes de Rennes va accueillir des dizaines de combattantes islamistes

Découvrir l'article

Environnement, Sport

Il réalise le tour du Cap Fréhel à la nage en solo et sans assistance [Vidéo]

Découvrir l'article

QUIMPER

Braquages en série à Quimper : deux hommes condamnés à de la prison ferme

Découvrir l'article

NANTES

Manque de policiers municipaux à Nantes : la ville organise un concours de recrutement

Découvrir l'article

Local, Sociétal

Tentative d’intrusion : Vigilance accrue dans la commune des Forges de Lanouée

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky