page contents
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Aides énergétiques légales ou frauduleuses, 67 % des Français avouent être totalement perdus

Voici les résultats d’un comparatif de deux enquêtes (Rothelecà sur la façon dont les Français choisissent leur système de chauffage. L’une menée en avril 2022 et l’une menée en mars 2024 qui mettent la lumière sur d’importants changements en seulement deux ans.

Les types de chauffage changent

Ces dernières années, beaucoup d’événements ont contraint les Français à faire évoluer leur opinion sur les systèmes de chauffage.

Ainsi, même s’il baisse légèrement depuis 2022 et passe de 40 % à 38 % en 2024, le gaz reste la solution la plus utilisée. Même constat pour l’électrique qui passe de 36 % en 2022 à 35 % en 2024, certainement en raison de la hausse des prix.

Autres faits marquants, l’utilisation des systèmes de chauffage au bois qui double pratiquement en seulement deux ans qui augmentent de 6 % à 11 % ainsi que le solaire qui passe de 5 % à 7 %.

Quel(s) type(s) de chauffage(s) avez-vous dans votre habitation ?
Réponses 2022 2024
Au gaz, GPL 40 % 38 %
Electrique 36 % 35 %
Au fioul 11 % 9 %
Pompe à chaleur, climatisation 9 % 9 %
Au bois, granulés 6 % 11 %
Eau chaude (radiateurs ou plancher chauffant) 5 % 5 %
Solaire 5 % 7 %
Plancher ou plafond rayonnant 2 % 2 %
Géothermique 1 % 1 %
Aucun 1 % 1 %

Les Français ont de plus en plus froid

En 2022, 68 % des Français déclaraient ne jamais avoir froid en hiver, tout en dépensant beaucoup d’énergie. Ils ne sont maintenant que 61 % dans ce cas, soit une baisse de 7 points en 2 ans.

Ainsi, ils sont plus de  31 % en 2024 à avoir froid en hiver contre 21 % en 2022 : 12 % alors qu’ils dépensent beaucoup en énergie (contre 5 % en 2022), 11 % de temps en temps avec d’importantes dépenses énergétiques (contre 6 % en 2022), et 8 % sans dépenser d’énergie (4 % de temps en temps et 4 % tout le temps).

L’hiver vous diriez que :
Réponses 2022 2024
Je n’ai jamais froid mais je dépense beaucoup en énergie 68 % 61 %
Je n’ai jamais froid et je ne dépense pas beaucoup en énergie 11 % 8 %
J’ai toujours froid mais je ne dépense pas beaucoup en énergie 7 % 4 %
J’ai froid de temps en temps et pourtant je dépense beaucoup en énergie 6 % 11 %
J’ai toujours froid et pourtant je dépense beaucoup en énergie 5 % 12 %
J’ai froid de temps en temps mais je ne dépense pas beaucoup en énergie 3 % 4 %

Plus d’1 Français sur 2 veut changer de chauffage

Conséquence de tous ces bouleversements : plus de 51 % des Français ont envie de changer leur système de chauffage en 2024, soit 4 points de plus qu’en 2022.

Prévoyez-vous de changer ou d’améliorer votre système de chauffage prochainement ?
Réponses 2022 2024
Oui 47 % 51 %
Non 53 % 49 %

Des Français qui gagnent en anticipation

Il y a deux ans, très peu de Français réfléchissaient en amont à leur système de chauffage et qui plus est le faisait au moment le plus opportun.

En effet, en 2022, près de 63 % des foyers interrogés déclaraient qu’ils attendaient que les températures soient déjà très basses, autrement dit à partir des mois de novembre à janvier, pour se décider à changer de système de chauffage. Seulement 20 % prenaient les devants et s’en occupaient au printemps ou en été.

En 2024, ils sont beaucoup plus nombreux à mieux s’organiser : 22 % anticipent leur volonté de changer de chauffage pendant la période estivale. Ils sont également plus nombreux à le faire avant l’arrivée du froid : 16 % en octobre (14 % en 2022) et 24 % en novembre (23 % en 2022).

Si vous allez ou si vous deviez changer votre système de chauffage, à quel moment le feriez-vous ?
Réponses 2022 2024
Dès maintenant 2 % 3 %
Mai 3 % 4 %
Juin 1 % 1 %
Juillet 2 % 1 %
Août 4 % 2 %
Septembre 8 % 11 %
Octobre 14 % 16 %
Novembre 23 % 24 %
Décembre 21 % 17 %
Janvier 19 % 8 %
Février 4 % 3 %
Mars 1 % 1 %
Avril de l’année prochaine 1 % 1 %
Je ne sais pas 4 % 3 %
Dans plusieurs années 7 % 5 %

Les prix bas au détriment de la qualité et du confort ? Plus en 2024 !

Quand les prix de l’énergie flambent, les Français optent pour des prix bas au niveau matériel de chauffage. Ainsi, ce critère de choix est passé de 72 % en 2022 à 86 % en 2024 et reste donc à la première place.

Néanmoins, les Français deviennent également plus exigeants avec les autres catégories comme les garanties et le service client qui atteignent 71 % (68 % en 2022), la fabrication française qui prend une place plus importante avec 57 % (51 % en 2022) et une compatibilité solaire à plus de 49 % (44 % en 2022).

En revanche, l’esthétisme régresse à 62 % (67 % en 2022) ainsi que les fonctionnalités d’automatisation à 48 % (54 % en 2022).

De plus, si 61 % des personnes interrogées préféraient (ou n’avaient pas le choix) d’acheter un système de chauffage peu cher quitte ensuite à avoir froid en 2022, elles ne sont plus que 53 % à opter pour cette option en 2024.

Quel(s) est(sont) vos critères de choix ?
Réponses 2022 2024
Prix 72 % 86 %
Garanties, SAV 68 % 71 %
Esthétique 67 % 62 %
Fabrication Française 51 % 57 %
Compatibilité solaire 44 % 49 %
Automatisation 54 % 48 %
Autre 6 % 3 %
A choisir, vous préférez ou bien vous devez :
Réponses 2022 2024
Acheter un système peu cher quitte à avoir froid 61 % 53 %
Acheter un système plus cher pour ne pas avoir froid 39 % 47 %

Les Français de plus en plus nuls en chauffage ?

Déjà en 2022, 66 % des Français avouaient ne rien savoir des spécificités des différents systèmes de chauffage. Deux ans plus tard, c’est encore pire ! Ils sont plus de 71 % à déclarer leur méconnaissance des solutions existantes.

Estimez-vous bien connaître les différents systèmes de chauffage existants ?
Réponses 2022 2024
Oui totalement 5 % 4 %
Oui mais très légèrement 29 % 25 %
Non pas vraiment 66 % 71 %

Faire soi-même… même sans compétences !

Même sans connaissances, plus de 73 % des Français préfèrent se débrouiller seuls dans le choix de leur système de chauffage. Seulement 11 % font judicieusement appel à un expert pour être accompagnés et 16 % uniquement pour confirmer leur opinion.

Pour vous accompagner dans le choix de votre chauffage, faites-vous appel à un expert ?
Réponses Pourcentages
Oui totalement 11 %
Oui mais surtout pour infirmer ou confirmer mes choix 16 %
Non je me débrouille seul(e) 73 %

Besoin d’aide pour les aides !

Que ce soit avec les aides de l’état comme MaPrimeRénov ou le chèque énergie, ainsi que les nombreuses propositions frauduleuses (démarchages à domicile, appels téléphoniques, prospectus, emails, etc.), les Français se sentent totalement perdus et plus de 67 % ne savent pas comment choisir. Uniquement 11 % comprennent parfaitement les différentes aides proposées, 14 % les connaissent mais ne les utilisent pas et 8 % ne semblent pas informés de ces dispositions.

Il existe des aides pour faire évoluer ou changer votre système de chauffage, vous diriez que :
Réponses Pourcentages
Je les connais et elles me permettent de mieux choisir 11 %
Je les connais mais je ne les utilise pas 14 %
Je les connais mais je suis totalement perdu(e) pour choisir 67 %
Je ne les connais pas du tout 8 %

* Méthodologie : comparatif réalisé en mars 2024 à partir de deux enquêtes. La première enquête réalisée auprès de 9 312 personnes en avril 2022 et la deuxième enquête effectuée en mars 2024 auprès de 6 124 personnes réparties sur l’ensemble du territoire français âgées de 18 ans et plus. Sondages effectués en ligne, sur le panel propriétaire BuzzPress France (27 200 personnes). Les réponses ont ensuite été compilées et pondérées en fonction de quotas préétablis visant à assurer la représentativité de l’échantillon et afin d’obtenir une représentativité de la population visée. Toutes les pondérations s’appuient sur des données administratives et sur les données collectées par l’INSEE.

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

2 réponses à “Aides énergétiques légales ou frauduleuses, 67 % des Français avouent être totalement perdus”

  1. Jen-Baptiste Fontaine dit :

    Les renouvelables intermittentes, éolien et solaire, ont provoqué une explosion du prix de l’électricité.
    Le gouvernement déroule le tapis rouge aux escrocs des intermittentes en leur garantissant un prix d’achat démentiel de l’électricité, même si les jours de vents très fort, le réseau est en surcharge et qu’il faut évacuer à perte cette électricité indésirable.
    De plus, question “Climat”, éolien et solaire contribuent à polluer davantage car couplés obligatoirement à des centrales thermiques (charbon-gaz-fioul) en proportion équivalente (1MW intermittent non pilotable pour 1 MW thermique pilotable) afin de stabiliser le réseau et éviter sa casse. L’argument du CO2 et de la planète à sauver par les intermittentes est une grosse escroquerie intellectuelle qui permet à tous les charognards de l’énergie de se faire de C******* en or sur le dos des cochons de payeurs, avec la bénédiction d’incapables et de profiteurs.
    Macron, le 09 Juin tu vas prendre une belle raclée par les Urnes et tu ne feras plus le fanfaron, tout comme tes copains de la Nupes.

  2. jotglars 66 dit :

    Nous avions l’électricité la moins chère et on en revendait à d’autres pays mais nos élites ont combiné pour enrichir des revendeurs et Mr Lemaire n’a pas réussi à mettre l’économie Russe à genoux mais les français oui !

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Economie, Environnement, LORIENT, Sciences, Sociétal, ST-NAZAIRE

Énergie. Au large de Belle-Île-en-Mer, le premier parc éolien flottant en service en 2031 [Vidéo]

Découvrir l'article

Economie

Faillite d’EDF : une trahison bruxello-allemande. Par Alain Le Bihan

Découvrir l'article

A La Une, Environnement

Déploiement de l’éolien : la Bretagne participera à la course folle voulue par l’Etat Français

Découvrir l'article

Economie, Environnement

Energie. Le professeur Samuel Furfari est l’invité de Charles GAVE

Découvrir l'article

Economie

L’inquiétude monte à propos des prochaines augmentations de factures d’énergie

Découvrir l'article

Economie, International, Social, Sociétal

Inflation et pouvoir d’achat : les Européens ont gardé le moral

Découvrir l'article

Economie, Social

Inflation, hausse du coût de l’énergie et précarité énergétique : les habitants des zones rurales en première ligne

Découvrir l'article

Environnement

L’Ifremer et Seaturns testent un prototype pour transformer les vagues en énergie

Découvrir l'article

Economie

Coût de l’énergie. Quel est le prix du chauffage le plus économique ?

Découvrir l'article

Environnement, Sociétal

Energie, inflation : les détonateurs de la révolte populaire ? Avec Philippe Herlin

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky