Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Norvège. Une ville ne voulait accueillir que des réfugiés ukrainiens, « plus facile à intégrer dans la société » : sa décision annulée par une haute autorité

Comme l’a montré l’échec du Brexit sur le plan migratoire, ne pas (ou ne plus) faire partie de l’Union européenne ne garantit pas pour autant de pouvoir agir à sa guise dans ce domaine. L’exemple de la ville norvégienne de Drammen vient nous le rappeler.

Norvège

Source : capture Google Maps

En effet, le conseil municipal (de droite) de cette ville d’environ 100 000 habitants située au sud du pays avait pris la décision par 29 voix contre 28, le 13 février dernier, de n’accueillir que des réfugiés ukrainiens. Une décision motivée par le fait que ces Ukrainiens seraient « plus faciles à intégrer dans la société » que d’autres étrangers.

À l’époque, cette annonce avait suscité des réactions en Norvège et le gouvernement de centre-gauche ainsi que l’opposition avaient déclaré qu’ils considéraient la décision du conseil municipal de Drammen comme une violation des lois norvégiennes.

Des villes norvégiennes dénuées de pouvoirs de décision ?

En février dernier, le Premier ministre norvégien, Jonas Gahr Støre, condamnant cette décision et cité alors par l’agence de presse Associated Press (AP), affirmait que « les 357 municipalités norvégiennes ne peuvent pas décider elles-mêmes des réfugiés qu’elles acceptent, mais seulement du nombre qu’elles peuvent accueillir ». Selon Jonas Gahr Støre, une telle décision n’était « pas légale ».

De son côté, le conseil municipal de Drammen s’expliquait de ce vote à travers une déclaration reprise par le quotidien norvégien VG : « Nous sommes pleinement conscients que nous remettons en question les pratiques actuelles et que nous testons certaines limites de ce que nous avons la possibilité d’influencer en tant qu’élus municipaux ».

Dans un premier temps, c’est un membre du parti d’opposition au conseil municipal de Drammen qui avait signalé cette décision à la police, estimant qu’elle était contraire à la loi et à la constitution.

Norvège

Jonas Gahr Støre. source : Wikipédia

La décision du conseil municipal de Drammen annulée

L’affaire a pris un nouveau tournant le 9 avril dernier, lorsqu’une haute autorité norvégienne a déclaré qu’elle annulait la décision du conseil municipal de n’accueillir que des réfugiés ukrainiens, arguant que cette décision était contraire à la Constitution norvégienne et aux lois sur la discrimination en vigueur dans le pays scandinave.

Le bureau du gouverneur d’Oslo et de Viken avait demandé au conseil municipal de Drammen d’expliquer sa décision de février. Le gouverneur ayant déclaré que la décision municipale « impliquait une discrimination directe fondée sur la nationalité ».

« Nous prenons note de la décision et nous discuterons de la marche à suivre à la fois en interne au sein du Parti conservateur et entre les quatre partis » de la majorité municipale, a déclaré Kristin Surlien, l’une des figures du parti conservateur Høyre (signifiant « droite ») à Drammen, au journal local Drammens Tidende.

Près de 900 000 immigrés en Norvège

Selon les chiffres fournis par la ville, la municipalité de Drammen comptait près d’un tiers d’immigrés ou de citoyens nés en Norvège de parents immigrés parmi sa population en 2023, soit environ 31 000 individus.

L’agence Norway Statistics a indiqué qu’il s’agissait principalement de Polonais, de Lituaniens, d’Irakiens, de Pakistanais et de Somaliens. Depuis 2022, le pays scandinave de 5,5 millions d’habitants a accueilli 70 800 Ukrainiens, selon la Direction norvégienne de l’immigration.

En 2023, la Norvège comptait sur son sol 877 227 migrants, principalement originaires de Pologne, de Lituanie, de Suède, de Somalie et d’Allemagne, selon les statistiques officielles.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

6 réponses à “Norvège. Une ville ne voulait accueillir que des réfugiés ukrainiens, « plus facile à intégrer dans la société » : sa décision annulée par une haute autorité”

  1. Gaï de ROPRAZ dit :

    Expliquez-moi : Pourquoi acceuillir des “réfugiés” Ukrainiens qui fuient une guerre ?

    Autant que je le sache, l’Europe n’a rien à voir dans le conflit actuel qui oppose la Russie à l’Ukraine, et ce d’autant plus qu’il n’y a pas “Guerre” au sens reel du terme, mais simplement, un conflit territorial entre deux Etats.

  2. gautier dit :

    ils sont cons, ils n’avaient qu’à se maquiller avec de la suie, et l’affaire était dans le sac ! il n’y a que ça qui compte aujourd’hui pour nos dirigeants ! le grand remplacement oui ! mais Africain ! les blancs dehors !

  3. Odile dit :

    S’ils peuvent vraiment décider du nombre, ainsi que le dit l’article, il suffit au conseil municipal de dire « zéro ».

  4. voronine dit :

    l’UE , c’est le 4ème REICH , les allemands en ont pris les commandes , elle n’a rien d’une union , c’est une occupation , ils imposent leurs délires sociétaux , immigrationistes , économiques , énergétiques et manient les sanctions contre les récalcitrants ….et le pire est à venir

  5. Georges29 dit :

    Ce n’est pas en raison de la nationalité que l’on devrait refuser l’accueil de migrants, réfugiés, demandeurs d’asile, …, mais refuser en raison de l’éducation et de l’idéologie ou religion de tous ceux qui ont ordre de tuer les non-croyants à leur « religion » islam. Bien lire et relire le Coran et ses nombreux versets ordonnant aux croyants de tuer…, et surtout « Ce n’est pas vous qui les avez tués ! C’est Dieu qui les a tués ! » (S8, v17). (Réf. : Le Coran – Editions Tawhid – Lyon – 2006).

  6. patphil dit :

    la démocratie locale, lorsqu’elle ne convient pas est dissoute!

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Biathlon, Sport

Biathlon à Hochfilzen. Le retour des frères Boe, la montée en puissance de Tandrevold

Découvrir l'article

International

La criminalité des gangs suédois s’étend à la Norvège

Découvrir l'article

Environnement

De l’Islande à la Norvège, de la Suède à la Finlande…Voyages en terres du Nord

Découvrir l'article

Immigration, International

Norvège. Un conflit entre Africains s’invite en Scandinavie [Vidéo]

Découvrir l'article

Sport

Biathlon Oberhof 2023. Le programme des championnats du monde après la victoire de la Norvège sur le relais mixte

Découvrir l'article

Tribune libre

Délire woke : pour la Norvège, la peinture blanche est raciste

Découvrir l'article

A La Une, Culture & Patrimoine, Histoire

Le “rêve des chercheurs de runes” découvert en Norvège

Découvrir l'article

Sociétal

Judith Waintraub répond à Omar Sy : « Les Ukrainiens ne posent pas les problèmes d’assimilation, de différences culturelles, que peuvent poser certains Africains »

Découvrir l'article

International

Vilnius (Lituanie) a ouvert une école en ligne gratuite pour 80 000 réfugiés ukrainiens

Découvrir l'article

International

La Hongrie a aidé plus de 530 000 réfugiés ukrainiens.

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky