Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Européennes : Marion Maréchal était à Carnac le jeudi 11 avril : un meeting original et convivial

Dans le cadre de la campagne pour les élections européennes, Marion Maréchal était à Carnac le 11 avril dernier. Devant plus de 600 personnes, elle a développé les enjeux de cette élection et les propositions de Reconquête. 

Un meeting original et convivial

Reconquête ne bénéficiant pas comme Jean-Luc Mélenchon des amphis universitaires  doit trouver des salles privées et sécurisées. Cela lui permet d’innover et de réussir des réunions originales, ici dans une discothèque, et conviviale par la proximité avec le public, le respect des horaires, la présence d’un service d’ordre efficace.

Un grand écran permettra à tous les présents de suivre les diverses interventions.

C’est au rythme d’un chant breton, mais en l’absence de drapeaux bretons, que Marion Maréchal et son équipe, très applaudies, gagnent le podium

La réunion commence par la projection sur cet écran de reportages sur l’islamisation en cours de l’Europe, puis en réponse d’extraits du grand meeting d’ouverture de la campagne de Reconquête en particulier ceux illustrant la grandeur millénaire de la culture et de la science françaises et européennes à travers ses monuments et ses grands hommes.

Après une brève introduction de Franck Chevrel, responsable Reconquête de la Bretagne, Philippe Vardon, conseiller régional de la région PACA, avec beaucoup d’humour, présente Marion Maréchal et ses engagements déclarant ” Marion est ce que je connais le mieux de la Bretagne ” et ” Marion courageuse, déterminée, sincère, la droite qui ne baisse pas les yeux “.

Parlant près d’une demi-heure, Marion Maréchal concentre son intervention sur le fait qu’actuellement il se passe quelque chose de nouveau pour ses élections européennes après 34 ans d’Europe des slogans où L’Union européenne a été dominée et dirigée par le rassemblement des centristes comme les LR, des libéraux comme les macronistes, des socialistes, renforcés épisodiquement par les ” écologistes “.

Marion Maréchal rappelle que plusieurs pays sont maintenant gouvernés par des partis identitaires et les sondages les placent en tête des votes du 9 juin. Selon elle, cela devrait permettre de changer la majorité au Parlement européen, donc le rapport de force, et de remplacer Ursula Von der Leyen, donc la politique qu’elle conduit.

Mais, souligne la candidate, cela se jouera à quelques députés. Donc, pour battre la politique d’Emmanuel Macron et de ses amis au Parlement européen, cela ne pourra se faire sans une mobilisation des électeurs en France de Reconquête, seul parti selon elle qui s’attaque au Grand remplacement et à ses conséquences démographiques et culturelles.

Marion Maréchal illustre cet enjeu et ce défi en rappelant les dérives de la société française, ce qu’elle continuera de faire en répondant aux questions du public, une nouveauté pour un meeting de campagne.

Au cours de cette discussion, seront abordés successivement :

– la situation économique à partir du drame vécu par nombre d’agriculteurs et par les difficultés des entrepreneurs enfermés dans des réglementations ingérables, des impôts insupportables en particulier pour les PME, la concurrence déloyale des pays bénéficiaires des traités de libre échange avec l’UE,

– les enjeux sociétaux avec le projet de loi sur la fin de vie et le suicide assisté,

– l’identité de l’Europe avec le refus d’inscrire dans la Constitution ses racines chrétiennes,

– l’immigration avec la mise en place d’un blocus naval pour arrêter l’immigration illégale, le changement du code de nationalité, la réforme du droit d’asile,

– la reprise de la souveraineté de chaque pays de l’UE  par rapport à l’ingérence de la commission de Bruxelles et d’Ursula Von der Leyen dans des domaines qui ne relèvent pas des accords originaux – politique étrangère, immigration, sociétal et culturel –  mais aussi des électeurs et de leurs représentants face à la jurisprudence abusive des juges, du Conseil d’Etat et du Conseil constitutionnel.

La réunion se terminera par la Marseillaise.

Louis Cruau

Crédit photo : Gage Skidmore from Peoria, AZ, United States of America/Wikimedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

8 réponses à “Européennes : Marion Maréchal était à Carnac le jeudi 11 avril : un meeting original et convivial”

  1. gautier dit :

    Jusqu’à maintenant elle a mis au tapis tous ses opposants, par la clarté sans langue de bois sur tous les sujets, bien sûr les presses n’en parlent pas ! amis Bretons Mitterrand n’est plus là! la gauche a vendu son âme ! il faut passer au présent avant qu’il ne soit trop tard, rendez vous le 9 juin, soyez dans le présent pour les enfants, y’a le feu !

  2. Gaï de ROPRAZ dit :

    Je ne suis pas Breton, mais j’aime la Bretagne où j’ai habité, et de ce fait, je rejoins tout à fait Gautier dans son commentaire sur la présence de Marion et de l’Ami Vardon à Carnac.

  3. JLP dit :

    Marion Maréchal, en n’affichant pas la couleur bretonne (le Gwen ha Du), a perdu l’occasion de montrer qu’elle se démarquait des jacobins à la Zemmour ou à la Marine. Dommage pour une identitaire !

  4. René dit :

    Hello, amis bretons votez le 9 juin prochain pour vos convictions mais vérifiez bien que vous êtes inscrit sur les listes électorales en ligne ou par procuration ; quant à moi, je respecte Marion mais je ne voterai pas pour sa liste car elle ne propose pas la sortie de l’Europe et de l’OTAN par référendum. Étant loin d’être sectaire, je peux aussi me tromper et je respecterai ses idées si elle est élue en tout cas et si elle applique son programme mais j’en doute. Salut

  5. Jérôme dit :

    Je ne crois pas qu’il faille sortir de l’Europe mais il faut sortir très vite de CETTE Europe qui tue les Nations. Une Vraie Europe est une Europe débarrassée de ses parasites, une Europe qui ne dicte pas sa Loi aux pays membres et qui se plie à la volonté souveraine et irrévocable des Pays.

  6. fifi dit :

    que de paroles on va avoir et bien il est a souhaité que les vrais d’EUROPE sachent se rappeler que nous devons avoir des ELUS qui pensent AU PAYS pas des planqués dans un fauteuil un peu de réel
    si l’EUROPE SE REUNIE ELLE PEUT EXISTER ET DANS TOUT CES PALABREURS VICTOR ORBAN PENSE A SON PEUPLE alors espérons pareil car il y en a mare ce gens qui pense même et ose dire ‘je n’aime pas la FRANCE
    ‘tonton SAM tu dois savoir evoluer et ne pas oublier que tu t’es constitué d’EUROPEENS tu as pris des moments de d’éducation de la famille n’importe comment il n’y a pas que le fric qui compte !!!
    amities

  7. NEVEU RAYMOND dit :

    Quel que soit la sympathie que l’on éprouve pour cette personne du jour où les frasques de son mentor Zemmour ont été connues il a perdu de son attrait et pas que chez des catholiques pratiquants…Ce brave homme a eu la cervelle gazeuse!

  8. patphil dit :

    pas de drapeau breton, mais pas de drapeau européen, ça ça fait plaisir

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Politique

Elections européennes : ces candidats bretons qui ne deviendront pas des élus…

Découvrir l'article

International

Immigration. En dix ans, les dirigeants actuels de l’Union Européenne ont permis l’entrée de l’équivalent d’un nouvel Etat membre

Découvrir l'article

Politique

Européennes. Le scrutin du 09 juin peut se révéler crucial

Découvrir l'article

Politique

Européennes 2024. Vedrenne et Pennelle. Deux Français qui veulent sauver la Bretagne

Découvrir l'article

Politique, Tribune libre

Européennes : le 9 juin, et si tout changeait ?

Découvrir l'article

Politique

Elections européennes : les militants se mobilisent… et sont contents

Découvrir l'article

Environnement, Politique

EELV annonce ses 16 premiers noms pour les Européennes : + de 30% de Parisiens, aucun Breton !

Découvrir l'article

A La Une

Marion Maréchal Le Pen : ce qu’elle va vraiment dire à Washington

Découvrir l'article

Politique

IVG : Marion Maréchal-Le Pen fustige les « lubies de féministes ringardes »

Découvrir l'article

Société

SIDA. La campagne d’affichage révèle des dissonances au sein du FN

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky