Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Elections européennes : les militants se mobilisent… et sont contents

Salle pleine à la maison des syndicats de Brest pour un meeting dont la vedette était Mathilde Panot, présidente du groupe LFI à l’Assemblée nationale, entourée de plusieurs candidats bretons (Marie Mesmeur, Pierre-Yves Cadalen et Marielle Lemaître). Bien entendu, il s’agissait d’un public acquis à la cause. Lequel n’a pas été déçu puisqu’on lui a annoncé que le parti achetait un local à Brest, « en haut de Jaurès, en lieu et place des anciens locaux de France-Alzheimer » (Le Télégramme, Brest, vendredi 12 avril 2024). Autant dire que Cadalen et ses copains vont pouvoir travailler dans de bonnes conditions. Voilà des moyens matériels qui permettront d’aborder efficacement les élections municipales de 2026, les élections régionales et départementales de 2027. Sans oublier l’élection présidentielle et les élections législatives de 2027. A coup sûr, Jean-Luc Mélenchon prend les Brestois au sérieux. Un seul tracassé par ce développement des insoumis : François Cuillandre (PS), maire de Brest, qui comprend que ces derniers ont des ambitions dans sa ville. Quant au député  Jean-Charles Larsonneur (ancien macroniste, non inscrit), l’inquiétude pourrait également le saisir.

En même temps, Marion Maréchal (Reconquête !) se produisait à Carnac, au Stirwen (l’ancienne boîte de nuit d’Alain Barrière). Là encore, les militants avaient fait le déplacement pour ce meeting : ils étaient 600 venus de toute la Bretagne pour « l’écouter et participer au temps d’échange au cours duquel le public pouvait poser des questions » (Le Télégramme, Bretagne, vendredi 12 avril 2024). Il n’y avait qu’une cinquantaine d’opposants rassemblés le long de la route qui menait au meeting… Les « antifas » sont fatigués ! Pourtant les dirigeants de l’UDB avaient fait de grandes phrases : « La proposition politique de l’UDB est diamétralement opposée à celle de l’extrême droite. Elle promeut une Europe fédérale, écologiste et sociale. Reconquête, elle, promeut le développement de l’énergie nucléaire, alors que nous souhaitons développer les énergies renouvelables, seules à même de permettre une sobriété et une autonomie énergétique » (Ouest-France, Morbihan, mercredi 10 avril 2024). Question : les dirigeants de l’UDB étaient-ils présents au rond-point du Purgatoire ce jeudi  11 avril  pour protester contre la venue de Marion Maréchal ?

On le sait, ce genre de réunions publiques rassemble essentiellement des convaincus, capables de faire des kilomètres pour venir applaudir leur « vedette » préférée. Des motivés utiles lorsqu’il s’agit de remplir les salles, mais pour remplir les urnes une autre catégorie de citoyens est indispensable : les électeurs. Et, dans le cas de LFI et de Reconquête !, les affaires se présentent mal pour les élections européennes de juin – trouver davantage d’électeurs « motivés » s’impose.  En effet, d’après les sondages portant sur les intentions de vote la liste de La France insoumise (Manon Aubry) n’est  créditée que de 7 %, tandis que celle de Reconquête ! (Marion Maréchal) ne recueillerait que 6,5 % des suffrages (Ipsos, Aujourd’hui en France, dimanche 14 avril 2024). Ce qui ne donnerait qu’une poignée de députés européens. Pour obtenir de meilleurs résultats, peut-être faut-il  prendre en compte ce qui constitue les sujets prioritaires aux yeux des électeurs : 1 – le pouvoir d’achat ; 2 – le système de santé ; 3 – l’immigration ; 4 – la protection de l’environnement ; 5 – la sécurité des biens et des personnes (Ipsos, Aujourd’hui en France, dimanche 14 avril 2024). Si Manon Aubry ignore l’immigration et la sécurité, Marion Maréchal néglige le pouvoir d’achat…  Ce qui les empêche de décoller.

Les temps sont durs pour Jean-Luc Mélenchon

Dans le même ordre d’idée, nous avons le « Lider maximo » qui donne des conférences dans les villes universitaires. Jean-Luc Mélenchon se trouvait donc à la faculté de médecine de Nantes. Succès incontestable puisque « entre 900 et un millier d’étudiants étaient présents. La conférence organisée par le syndicat L’Union pirate [proche de LFI] a été un tel succès que trois amphithéâtres ont été ouverts pour retransmettre, via des écrans, sa prise de parole » (Presse Océan, mercredi 10 avril 2024). Est-il populaire pour autant ? Ce n’est pas certain si l’on se réfère à plusieurs enquêtes. Cote de popularité des personnalités politiques françaises : il est populaire pour 22 % des personnes interrogées (du soutien pour 12 % et de la sympathie pour 10 %) ; il est devancé par François Ruffin (34 %) et Fabien Roussel (32 %). Quant à Mathilde Panot, elle est carrément dans les choux puisque sa popularité se limite à 12 % des 1 493 individus interrogés (Cluster 17, Le Point, 4 avril 2024). Le classement des personnalités politiques ne donne pas un meilleur résultat : à la 28e place arrive Méluche dont seulement 33 % des personnes interrogées ont une bonne opinion (Ifop-Fiducial, Paris Match, 14 mars 2024)

Conclusion : les minorités donnent un miroir déformant de la réalité politique. Si elles remplissent les salles, elles ne remplissent pas les urnes… Ne pas confondre « militant » et « Français moyen »… Leur vote ne correspond pas à la même logique.

Bernard Morvan

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

9 réponses à “Elections européennes : les militants se mobilisent… et sont contents”

  1. Brounahans l'Alsaco dit :

    Tous ces gens-là s’occupent avant tout de leur tiroir caisse que le peuple, variable d’ajustement corvéable sans fin, remplit par son travail pour mieux se faire manipuler ! Comme disait l’autre, “élections, piège à cons !”

  2. CREOFF dit :

    LFI prône l’immigration intensive en de la Bretagne. Les mairies finances les associations de passeurs. Résultat, les femmes ne peuvent plus se promener seules. Les femmes, cela fait beaucoup d’électeurs. Quant à défendre l’autonomie de la Bretagne.. personne n’en parle. Il serait temps avant que tout se délite avec l’état français.Les Bretons sont un peuple indo-européen, venu des Carpathes comme les Perses..et les Slaves. Il est temps qu’ils retrouvent leur identité. C’est mal barré avec les invasions de français sur le littoral.

  3. gautier dit :

    Pour moi aucun doute ! Marion est la seule qui connait parfaitement les dossiers, elle répond sans langue de bois et l’à prouvée devants différents opposants, ils veulent tous minimiser sa personnalité, mais mon vote ira à Marion !

  4. yeti59 dit :

    priorité “le pouvoir d’achat”
    oui, mais la richesse nationale ne se décrète pas par une loi.
    Elle découle l’inventivité des entrepreneurs et ensuite du travail des français.
    Soit c’est l’état qui organise tout (communisme) soit il faut créer les conditions favorables à l’économie.
    Je vous laisse deviner lequel des deux programmes a le plus de chances d’augmenter le pouvoir d’achat.

  5. voronine dit :

    Ces élections , comme le parlement qui va en sortir ne servent à rien , sinon se faire du vent sous les fesses et pour les partis mal partis , à se satisfaire à bon compte !Plus que jamais , on peut parler de “piège à cons “

  6. jcm78 dit :

    il y en a encore des lfistes il faut en vouloir

  7. Alain Gigault de Crisenoy dit :

    Et les Brestois sontheyreux que ce parti de merde Anti Français ait un local chez eux????

  8. Michel Sario dit :

    La gauche promeut une Europe écolo, “Reconquête, elle, promeut le développement de l’énergie nucléaire, alors que nous souhaitons développer les énergies renouvelables”.
    Rien que pour cette raison (et de nombreuses autres) , toute cette Gauche Rouge et Verte complètement hors sol doit être dégagée à coups de pied dans le C** le 09 Juin.
    Les renouvelables intermittentes (éolien et photovoltaïque) sont un fléau pour l’environnement et une ruine pour les cochons de payeurs, tandis que les promoteurs du renouvelable (et les intéressés à tous les échelons de l’administration) s’en foutent plein les poches.
    Aux Urnes Citoyens le 09 juin pour mettre toute cette racaille gauchiste dehors et faire changer la musique.

  9. kaélig dit :

    J’aimerais bien connaître le bénéfice /investissement de ces “renouvenables” à rendement erratique et aléatoire promus à grand coup de subventions pour le bonheur des entrepreneurs opportunistes surtout chinois d’ailleurs.
    Quant aux véhicules électriques, sauf à fiabiliser une batterie Aluminium-soufre peu couteuse remplaçant celle en lithium, je ne leur vois pas d’avenir

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Politique

Européennes. Le scrutin du 09 juin peut se révéler crucial

Découvrir l'article

Politique

Européennes 2024. Vedrenne et Pennelle. Deux Français qui veulent sauver la Bretagne

Découvrir l'article

Politique, Tribune libre

Européennes : le 9 juin, et si tout changeait ?

Découvrir l'article

Carnac, Local, Politique

Européennes : Marion Maréchal était à Carnac le jeudi 11 avril : un meeting original et convivial

Découvrir l'article

Environnement, Politique

EELV annonce ses 16 premiers noms pour les Européennes : + de 30% de Parisiens, aucun Breton !

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky