Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Immigration économique. Hausse du PIB en 2023 : les gauchistes espagnols ont de bons arguments…

Il y a quelques jours, la chambre basse espagnole votait en faveur d’un projet de loi qui, s’il est également adopté par le Sénat, permettra à un demi-million d’immigrés clandestins d’être régularisés.

À l’image de ce que l’on peut observer en Italie, ce qui s’apparente de prime abord à un « suicide démographique » pour l’Espagne est finalement présenté par de nombreux médias comme une aubaine pour le pays. Sous couvert, une fois de plus, d’immigration économique permettant à l’Espagne de gagner des points de PIB…

Main-d’œuvre immigrée et croissance économique

Selon des données récemment publiées par l‘Institut national de la statistique (en espagnol, « Instituto Nacional de Estadística », INE), les immigrés, principalement originaires d’Amérique latine, ont joué un rôle prépondérant dans la croissance économique de l’Espagne en 2023.

Une immigration qui permettrait même à l’Espagne de devancer ses voisins européens puisque les informations communiquées par l’INE révèlent que le PIB global du pays en 2023 était en hausse d’environ 2 %, quand, dans le même temps, la croissance moyenne de la zone euro était évaluée à 0,7 %.

Selon l’agence de presse internationale Reuters ayant rapporté cette information le 24 avril, cette main-d’œuvre immigrée a permis de combler les lacunes du marché de l’emploi espagnol. Une situation qui ressemble, à s’y méprendre donc, à celle observée en Italie où de nombreuses entreprises, notamment dans le secteur agricole et de l’industrie, réclament une facilitation de l’embauche de migrants pour faire face a cette pénurie de main-d’œuvre.

Des immigrés représentant 64 % des nouveaux emplois ?

Toutefois, les données publiées par l‘Institut national espagnol de la statistique n’attribuent pas cette performance économique de la péninsule ibérique en 2023 à la seule main-d’œuvre immigrée mais aussi aux initiatives du pays en matière de numérisation ainsi qu’à la croissance des investissements et de la consommation privée.

Mais la publication de Reuters met délibérément en avant cette « plus-value » de l’immigration économique pour l’Espagne. L’agence de presse s’appuie pour cela sur les données de Funcas, un groupe de réflexion économique basé à Madrid. Selon celui-ci, l’immigration aurait représenté 64 % des nouveaux emplois créés et la moitié de la croissance économique de l’Espagne en 2023.

Enfin, si l’Espagne conserve le taux de chômage plus élevé d’Europe (11,8 % en 2023), il est toutefois à son plus bas niveau depuis 2007.

Actuellement en Espagne, les personnes nées à l’étranger représenteraient 18 % de la population totale. D’autre part, selon Funcas, 39 % des nouveaux citoyens espagnols sont nés en Amérique latine.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

3 réponses à “Immigration économique. Hausse du PIB en 2023 : les gauchistes espagnols ont de bons arguments…”

  1. Gaï de ROPRAZ dit :

    L’article ne le dit pas, mais on ne peut parler de “Suicide démographique” en mélangeant des immigrés d’Amerique Latine, Chrétiens, instruits et de langue hispanique, avec les hordes sauvages islamiques dont strictement personne n’a besoin.

  2. “l’immigration aurait représenté 64 % des nouveaux emplois créés et la moitié de la croissance économique de l’Espagne en 2023.”
    Avec une politique raciste envers les autochtones et favorisant l’envahisseur, votre conclusion est fausse. Ils viennent pour les aides sociales, comme partout en europe. Ils sont non-diplomés, analphabètes, islamistes (puisque l’islam est islamiste), ultra-violents, inadaptés à toute vie en communauté, et particulièrement laids.
    J’inclus les métisses d’arabes et de natifs américains que vous vous entêtez à nommer “Latinos”. L’espagne devra rembourser toutes les aides européennes pour garder les frontières, et reprendre les 50 millions de racailles qu’ils ont déversé dans les pays du nord. Idem pour l’italie et la GRèce.

  3. gautier dit :

    l’Espagne emploie principalement des saisonniers payés une misère, qui couche dans le foin ! le vrai chômage des espagnoles ne baisse pas, mais la submersion des immigrés fera que le PIB sera bon et que l’Espagne sera bientôt comme l’Angleterre et la Belgique, des pays islamistes ! bonjour les califats !

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International

Immigration en Allemagne : Afflux record de naturalisations en 2023, les Syriens en tête

Découvrir l'article

International

Espagne : VOX s’engage à maintenir les accords régionaux avec le Partido Popular de centre-droit

Découvrir l'article

Immigration, International

VIVA 24. La conférence de Madrid ou les prémices d’une droite européenne unifiée ?

Découvrir l'article

International, Religion

Espagne : Des manifestants pacifiques condamnés à une amende pour avoir prié le rosaire

Découvrir l'article

Economie, Immigration, International, Sociétal

Immigration économique. Confrontée à une pénurie de main-d’œuvre, la Grèce va faire venir d’Égypte 5 000 migrants

Découvrir l'article

Economie, Immigration, International, Religion

Immigration économique. Pour les évêques d’Espagne, les migrants sont « une ressource valable et nécessaire dont nous dépendons » [Vidéo]

Découvrir l'article

Economie, Immigration, International, Politique

Immigration économique. BMW, Siemens, Deutsche Bank : de grandes entreprises allemandes s’allient contre l’AfD

Découvrir l'article

International

Suicide de l’Espagne. Les gauchistes envisagent la régularisation d’un demi million de migrants

Découvrir l'article

International

Espagne. Vers une crise profonde du logement locatif ?

Découvrir l'article

Immigration, International

Espagne. L’immigration clandestine en hausse de 277 % en 2024

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky