page contents
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Alzheimer. Jusqu’à ce que la mémoire nous sépare

Alors que sa grand-mère est atteinte de la maladie d’Alzheimer, la réalisatrice interroge son grand-père sur les zones d’ombre de l’histoire familiale.

Brigitte s’est mariée avec Bernard en 1956. Lorsqu’on a diagnostiqué chez elle les débuts de la maladie d’Alzheimer, il s’est promis de toujours veiller sur elle. Malgré son grand âge et les soucis que lui cause la santé précaire de son épouse, Bernard s’accroche à sa promesse… Blessures enfouies Depuis qu’elle est enfant, Juliette Thomas Brunet, l’une des petites-filles de Brigitte et Bernard, aime passer du temps avec eux, et, depuis ses 12 ans, les filmer, dans leur appartement parisien ou leur résidence secondaire à la campagne. Les mots prononcés pour un autre et les comportements imprévisibles de celle qu’elle surnomme affectueusement “Nanny” – en facétieuse octogénaire frappée par la maladie, Brigitte cache les objets, siffle l’apéritif au goulot ou débarrasse les fleurs du jardin de leurs bourgeons – sonnent pour Juliette comme une dernière chance d’en apprendre davantage sur le couple formé par ses grands-parents et les zones d’ombre de leur histoire familiale. Entremêlant avec délicatesse les images de films tournés en Super-8 depuis les années 1960 par “Daddy”, son alerte grand-père, celles prises par Gilles, son père mort l’année de ses 20 ans, et les siennes au fil des ans, Juliette Thomas Brunet interroge la mémoire de Bernard, nonagénaire devenu un infatigable aidant. Au travers d’un demi-siècle d’histoire d’une famille française de la classe moyenne, des souvenirs d’un bonheur enfui et des blessures enfouies, un vibrant témoignage intime qui touche à l’universel.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

2 réponses à “Alzheimer. Jusqu’à ce que la mémoire nous sépare”

  1. René dit :

    Bonjour, merci Breizh -infos car c’est un très beau reportage ARTE émouvant mais c’est triste de vieillir comme ça. En effet cette maladie de vieux senior est caractérisée par une perte de mémoire irréversible nécessitant éventuellement une entrée en EPHAD. Je n’oublie pas mes Salutations

  2. Durandal dit :

    A la recherche de la vérité crue et vivante. Un joli cadeau.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Santé

Reportage santé. Un monde obèse

Découvrir l'article

A La Une, International, Santé

Fièvre de Lassa. Quelle est cette maladie africaine potentiellement mortelle détectée en France ? [Vidéo]

Découvrir l'article

Animaux

Entéropathies inflammatoires du chat (ERIS) : signes d’alerte, moyens de prévention et prise en charge

Découvrir l'article

Santé

La dyslexie, un trouble mal compris

Découvrir l'article

International, Santé, Social, Sociétal

Tiers-mondisation. Gale, scorbut, rachitisme : le retour de maladies de l’ère victorienne au Royaume-Uni

Découvrir l'article

Santé

Les humains malades du plastique

Découvrir l'article

Santé

Tiers mondisation. 47% des Français déclarent craindre d’attraper une maladie à l’hôpital ou en clinique.

Découvrir l'article

Santé

Santé. Fumer peut-il faire perdre la mémoire après 45 ans ?

Découvrir l'article

Santé

Covid-19. Le point sur la situation dans le monde au 1er septembre 2022

Découvrir l'article

A La Une, Santé

Covid-19. Une épidémie quasiment terminée avant l’été au niveau mondial

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky