page contents
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Immigration économique. Confrontée à une pénurie de main-d’œuvre, la Grèce va faire venir d’Égypte 5 000 migrants

Bien que la question de l’immigration illégale vers les pays de l’Union européenne soit primordiale, il est tout aussi important de prendre en compte l’immigration économique.

Un sujet qui est, comme nous l’avons déjà écrit sur Breizh-Info, plus difficile à aborder puisque cet apport de main-d’œuvre étrangère est plébiscité par un certain nombre d’entreprises européennes et parfois même validé par des responsables politiques dits « de droite ».

Travailleurs migrants : la Grèce à la suite de l’Italie

L’accord conclu par le gouvernement italien de Giorgia Meloni et la Tunisie au mois d’octobre 2023 pour accueillir 12 000 « travailleurs » migrants tunisiens sur trois ans en est le parfait exemple.

Mais pas question d’accabler la seule Italie quand d’autres pays européens adoptent peu ou prou la même politique.

C’est le cas de la Grèce qui a annoncé vendredi 10 mai sa volonté de faire venir des travailleurs d’Egypte pour cet été 2024 afin d’occuper des emplois agricoles temporaires dans le cadre d’un accord entre les deux pays visant à remédier à une pénurie de main-d’œuvre.

Le ministère grec des Migrations a donc fait savoir que le pays accueillerait environ 5 000 travailleurs agricoles saisonniers dans le cadre de l’accord signé avec l’Égypte en 2022. Dans un contexte économique où, après une décennie de difficultés, l’économie grecque devrait croître de près de 3 % cette année, dépassant la moyenne de la zone euro (0,8 %).

Une immigration bientôt ouverte à d’autres secteurs

Cependant, la Grèce a vu un certain nombre de ses travailleurs nationaux partir à l’étranger au cours des dernières années. Un phénomène qui vient s’ajouter à une diminution de la population et qui voit donc les groupes d’employeurs des secteurs de l’agriculture, du tourisme ou encore de la construction réclamer auprès du gouvernement la possibilité d’embaucher des travailleurs migrants.

À l’instar des arguments avancés par l’exécutif italien pour justifier cette immigration légale, le vice-ministre grec des Affaires étrangères, Miltiadis Varvitsiotis, avait souligné, lors de la signature de l’accord avec l’Égypte, l’importance de ce dernier pour répondre en même temps aux besoins du secteur agricole et limiter l’immigration irrégulière.

Miltiadis Varvitsiotis. Source : euroarabsummit.com

Sans surprise, cette possibilité pour les entreprises agricoles de faire appel à de la main-d’œuvre égyptienne pour l’été prochain ouvre la porte à une immigration économique dans d’autres secteurs grecs : le communiqué du ministère grec des Migrations indique que les deux pays ont discuté de l’extension de ce programme « mutuellement bénéfique » aux secteurs de la construction et du tourisme…

Selon l’accord passé entre Athènes et l’Égypte, les travailleurs viendront en Grèce jusqu’à la fin de l’année 2024. Et après ?

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

5 réponses à “Immigration économique. Confrontée à une pénurie de main-d’œuvre, la Grèce va faire venir d’Égypte 5 000 migrants”

  1. gautier dit :

    Pourquoi pas, mais avec contrats comme cela se passait avant, sauf que maintenant ils restent !!

  2. Gaï de Ropraz dit :

    Mais au lieu de faire venir ces “Travailleurs” qui ne sont rien d’autres que des envahisseurs pieds-nus, pourquoi la France n’a pas proposé à la Grèce, et a vil prix qui plus est, nos sympathiques réfugiés, qui n’en branlent pas une chez nous, et ne vivent que sur les cachets de l’Etat, c’est à dire rien d’autre sinon votre et notre pognon !!!

  3. kaélig dit :

    Je n’ai jamais cette propension des souchiens européens à bouder les travaux manuels même lorsqu’ils sont nuls à l’école.
    Accrocs aux écrans, dorlotés par une vie facile nos jeunes générations sont devenues allergiques à l’effort physique exigé par les travaux manuels, le bricolage, même leur déplacements se font en vélo ou trottinette électrique, d’où une génération en surpoids menacée par les maladies cardiaques, endocrinales…

  4. NEVEU dit :

    Anecdote…; une jeune femme qui sans emploi a accepté de travailler la nuit dans une société de Rennes fabriquant des viennoiseries raconte que certains demandeurs d’emploi viennent…ne sont pas intéressés se barrent, d’autres font 5 minutes et se barrent, d’autres se tirent après la pause, d’autres ne reviennent pas le lendemain Vive les allocs du chômage merci Micronmégas! Vive la France des joueurs d’accordéon…Témoignage confirmé par une chef de service d’une société de la région d’Amiens. La société de Rennes voulait se développer à Liffré…devinez laquelle…Grâce aux écolos elle a renoncé!!!

  5. volubilis dit :

    les grecs pourquoi nevont-ils pas chercher des travailleurs immigrés à Lesbos ? C’est moins loin que l’Egypte . Ils sont déjà en Grèce .

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Agriculture, Economie, Immigration, International, Social, Sociétal

Immigration économique. Le secteur agricole et agroalimentaire italien peut-il se passer de travailleurs migrants ?

Découvrir l'article

Economie, Immigration, International, Justice

Immigration économique. En Espagne, un réseau criminel vendait de faux contrats de travail aux migrants : 110 interpellations

Découvrir l'article

International

Immigration. Le centre pour migrants voulu par Meloni en Albanie ouvrira ses portes en août

Découvrir l'article

International

Migrants business : le transfert des migrants de l’Italie à l’Albanie sera dévolu à des navires privés

Découvrir l'article

Immigration

Migrants business : la mafia derrière les entrées légales de travailleurs étrangers

Découvrir l'article

Santé, Société

Dictature sanitaire en Italie : certificat de vaccination HPV et 4ème dose anti-covid obligatoires pour étudier ?

Découvrir l'article

Immigration, Vidéo, Vu ailleurs

Manifestation historique contre l’immigration et l’insécurité à Vérone [vidéo]

Découvrir l'article

A La Une, International

« Aujourd’hui, la normalité est devenue révolutionnaire ». Entretien avec Roberto Vannacci

Découvrir l'article

A La Une, International

Annalisa Tardino (Lega) : « Giorgia Meloni, est le Premier ministre du pays, mais la situation de la question migratoire n’a pas changé » [Interview]

Découvrir l'article

International

Violence politique en Italie. Deux militants de la Lega hospitalisés après une agression brutale

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky