page contents
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Afrique du Sud : « Face à la décomposition du pays, il va bientôt falloir se décider à en rendre la direction aux Boers »

Le 173ème numéro de la revue l’Afrique réelle vient de sortir. Ci-dessous l’édito et le sommaire signé Bernard Lugan

Dossier :
L’Afrique du Sud avant les élections
– L’Afrique du Sud victime de sa cleptocratie d’Etat
– De Jacob Zuma à Cyril Ramaphosa : le lent déclin du parti-Etat ANC

Dossier :
Traites arabo-musulmanes et traite européenne
– Peut-on comparer les traites arabo-musulmanes et la traite européenne ?
– Et les esclaves européens ?
– Les esclaves français rachetés en 1785 à Alger

S’abonner ici

Editorial de Bernard Lugan

Afrique du Sud : « Face à la décomposition du pays, il va bientôt falloir se décider à en rendre la direction aux Boers » !!!

Cette remarque aussi désabusée qu’iconoclaste a été faite par un journaliste noir sud-africain.
Elle illustre le naufrage d’un pays dans lequel plus de 70 meurtres sont commis quotidiennement, dans lequel le chômage touche environ 40% des actifs, dans lequel le revenu de la tranche la plus démunie de la population est inférieur de près de 50% à celui qu’il était sous le régime blanc d’avant 1994, et dans lequel plus d’un tiers des habitants ne survit que grâce aux aides sociales.

Comment aurait-il d’ailleurs pu en être autrement dans la « nouvelle Afrique du Sud » devenue la proie du parti-Etat ANC dont les cadres, trop souvent aussi incapables que corrompus, semblent n’avoir pour objectif que leur propre enrichissement ?
Un parti-Etat qui va risquer gros lors des élections du 29 mai prochain car il n’aura plus l’alibi du soi-disant héritage « négatif » de « l’apartheid » pour s’exonérer de son incapacité prédatrice.

En effet, en 1994, quand le président De Klerk hissa au pouvoir un Nelson Mandela incapable de le prendre par la force[1], il légua à l’ANC la première économie du continent, un pays doté d’infrastructures de communication et de transport à l’égal des pays développés, un secteur financier moderne et prospère, une large indépendance énergétique, une industrie diversifiée, des capacités techniques de haut niveau et la première armée africaine.

Vingt-huit ans plus tard, pris dans la nasse de leurs propres mensonges, de leurs prévarications et de leurs insuffisances, les dirigeants de l’ANC ne sont donc plus crédibles quand ils continuent à mettre en accusation le « régime d’apartheid » afin de tenter de dégager leur colossale responsabilité dans l’impressionnante faillite dont ils sont les seuls responsables.

Le tout sur fond de lutte acharnée au sein même de l’ANC entre les partisans de Cyril Ramaphosa, l’actuel président de la république et l’ancien président, le Zulu Jacob Zuma qui fut poussé à la démission en 2018 sur fond de scandales de corruption. Or, ce dernier a fait dernièrement son grand retour en politique avec un seul but : se venger de ceux qui l’ont chassé du pouvoir en 2018…
Jacob Zuma est ainsi devenu la figure centrale d’un nouveau parti créé pour barrer la route à l’ANC lors élections du 29 mai prochain, l’Umkhonto we Sizwe (MK), du nom de la branche armée de l’ANC qui, avant 1994, mena la lutte contre le régime blanc.

[1] Voir à ce sujet mon livre « Histoire de l’Afrique du Sud des origines à nos jours ». Editions Ellipses, 2022

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

8 réponses à “Afrique du Sud : « Face à la décomposition du pays, il va bientôt falloir se décider à en rendre la direction aux Boers »”

  1. Gaï de Ropraz dit :

    L’Afrique du Sud actuelle est à l’image de ce que sont capables de réaliser les “Noirs” qui sont aujourd’hui au pouvoir de plusieurs pays. Bref, il est inutile de s’étendre sur le sujet puisque comme d’aucuns le savent, et le comprennent, jamais un Pouvoir Noir n’a pu rivaliser, ou simplement se placer à la hauteur d’un Pouvoir Blanc. Tout Pouvoir Noir (Et encore c’est mal dit, car on devrait dire “Tout Pouvoir Neg…..,” puisque des Noirs il y en a sur les cinq continents et ils ne sont nullement Africains) c’est irremediablement un echec, saupoudré de toutes les saloperies possibles et inimaginables, telles que les assasinats sous le couvert d’une Justice aux ordres, ou bien le vol pur et simple des derniers deniers d’une administration totalement corrompue.

  2. louis dit :

    l’ afrique du sud autrefois prospère maintenant en faillite oui et que dire des 30% d’assistés ; mais au fait ne sommes nous pas nous meme en faillite aussi et que dire des scandales liés a une corruption quasi étatisée sans parler des assistés qui sont désormais légions ? cette france ressemble a s’y tromper a un pays d’afrique désormais , mais chut ! silence ! il y a des élections a lors tout va bien !!😆

  3. louis dit :

    mais au fait ne sommes nous pas nous meme en faillite aussi et que dire des scandales liés a une corruption quasi étatisée sans parler des assistés qui sont désormais légions ? cette france ressemble a s’y tromper a un pays d’afrique désormais , mais chut ! silence ! il y a des élections a lors tout va bien !!😆

  4. Marche à terre dit :

    Toutes resemblances ou analogies avec l’Algérie serait bien évidement fortuites ou involontaires

  5. NOEL dit :

    Du calme , on y arrive , on voit le résultat quand un pays est gouverné par des particularismes et racisés .

  6. kaélig dit :

    Encore un petit effort et l’Af du Sud va faire aussi bien que sa voisine le Zimbabwe (ex Rhodésie du Sud) qui hélas a perdu en 2019 son prestigieux Président Mugabé à 95 ans (décidemment les mauvais ne meurent jamais) qui au bout de 37 ans de pouvoir autoritaire a réussi à ruiner son pays et y instaurer la famine en expulsant tous les “colons” blancs agriculteurs pour confier leurs terres à ses copains aussi nuls, fainéants et incompétents les uns comme les autres.
    Depuis son sucesseur essaie désespérément de faire revenir “les Blancs”.
    Ajoutez à celà, comme de coutume en Afrique, une natalité folle qui multiplie sa population par 3,3 en 62 ans (1960-2022), 2 fois moins qu’à Gaza quand même !, le Sida endémique, l’incurie et l’insécurité et vous avez tous les ingrédients pour un avenir radieux…Bref, un modèle de haute civilisation comme à Haiti.
    Et nos écolos-gauchos-bobos-islamos…vont vous expliquer que c’est la faute des Blancs colonialistes, racistes, destructeurs de la Planète !
    Et comme de bien entendu les organisations internationales ONU, OMS…composées majoritairement de pays autoritaires, musulmans et/ou du Tiers Monde n’osent s’attaquer à la surpopulation mondiale dont ils sont en majeure partie responsable…”Le bateau continue à couler normalement”.
    P… de Planète ! Qu’esce qu’on se marre !

  7. Cht'imi59 dit :

    Un cloporte restera toujours un cloporte, quelque soit le régime sous lequel il vit. C’est si facile de tout prendre à son voisin qui bosse, mais quand il ne reste rien au voisin que faire ? Se mettre à travailler ? Mais c’est du racisme pur et dur que de devoir travailler! Le problème c’est qu’il est devenu difficile de se victimiser lorsqu’on est au pouvoir avec ses frères de couleur. Alors qui accuser de sa propre déchéance ? Et qui va maintenant vouloir vous venir en aide, vous qui avez tué des milliers de travailleurs blancs ?

  8. Estivant dit :

    Cleptocratie d’état comme à Cuba ou au Venezuela avec effondrement économique à la clef. Ne pas oublier donc le rôle fondamental joué par l’URSS dans la montée en puissance de Mandela ainsi que le soutien de Moscou à la junte FLN avant et après sa prise de pouvoir. Quant à l’Afrique du Sud, on peut très clairement faire le parallèle avec le Venezuela pour ce qui est de la déliquescence rapide d’un état auparavant regardé comme une référence continentale en matière de prospérité.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International

Afrique-du-Sud : Deux fermiers blancs du Limpopo de 79 et 84 ans frappés à coup de barre de fer

Découvrir l'article

International

Afrique-du-Sud : l’ANC choisi le parti conservateur et nationaliste zoulou Inkhata pour former une coalition

Découvrir l'article

International

Pourquoi l’Afrique a rompu avec l’« Occident ». Le n°174 de l’Afrique Réelle est sorti

Découvrir l'article

A La Une, International

Séisme politique après les élections en Afrique du Sud

Découvrir l'article

International

EN DIRECT : Elections en Afrique du Sud. Résultats et analyses

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Histoire, International

Orania : collecte de fonds pour l’érection de la statue de “Oom Paul” Kruger

Découvrir l'article

International, Sport

Folie raciale en Afrique du Sud. L’équipe de Cricket sommée de justifier le fait qu’elle aligne trop de joueurs blancs

Découvrir l'article

International

Génocide du Rwanda : 30 ans plus tard. Le 172ème numéro de l’Afrique réelle vient de paraitre

Découvrir l'article

A La Une, International

« Dans 100 ans, les Afrikaners seront toujours en Afrique du Sud ». Entretien avec Jaco Kleynhans

Découvrir l'article

International

Afrique du Sud : Bientôt un reportage de France 2 sur Orania

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky