page contents
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

VIVA 24. La conférence de Madrid ou les prémices d’une droite européenne unifiée ?

Un ensemble de personnalités de droite s’est réuni à Madrid ce week-end dans le cadre de l’événement « Europa VIVA 24 », laissant espérer la possibilité d’une fusion de la droite populiste fragmentée de l’Europe avant et après les élections européennes du mois prochain.

La première ministre italienne Giorgia Meloni est apparue par liaison vidéo tandis que le Hongrois Viktor Orbán est monté sur scène en personne lors d’une réunion entre des groupes et des partis de tous les coins de la droite européenne, y compris l’ancien premier ministre polonais de Droit et Justice (PiS) Mateusz Morawiecki et Marine Le Pen du Rassemblement national (RN).

Au Parlement européen, les partis conservateurs constituent deux groupes différents : le groupe conservateur pro-atlantiste des Conservateurs et Réformistes européens (ECR), y compris les Fratelli d’Italia de Meloni, qui chevauche le camp conservateur-populiste, et le groupe populiste-antimondialiste Identité et Démocratie, qui est largement influencé par le RN français. Les sondages préélectoraux prévoient que les partis de Meloni et de Le Pen seront les plus importants dans les groupes de partis après le mois de juin, dans un parlement qui, bien que l’on s’attende à ce qu’il se déplace vers la droite, sera probablement encore dominé par le Parti populaire européen centriste.

La conférence de dimanche à Madrid s’est concentrée sur les terrains d’entente sur le front européen, soulignant le potentiel de collaboration de l’autre côté des élections. Mettant de côté les questions de politique étrangère qui divisent, comme l’Ukraine, les discours de la conférence se sont concentrés sur la lutte contre le « Green Deal » de l’UE, la lutte contre l’immigration de masse et la protection de la souveraineté nationale, M. Orbán déclarant que « les patriotes doivent occuper Bruxelles » lors de la prochaine législature.

Giorgia Meloni a félicité les dirigeants de VOX pour avoir décidé que « les valeurs conservatrices seraient toujours les piliers de vos vies » et a déclaré qu’ils étaient un exemple du « seul avenir possible pour l’Europe ». … Un continent fatigué, soumis et choyé qui a cru pouvoir troquer l’identité contre l’idéologie, la liberté contre le confort, et qui paie aujourd’hui inévitablement le prix de ses choix. Mais tout n’est pas perdu. Quand l’histoire nous appelle, les gens comme nous ne se retiennent pas ».

Le président argentin « anarcho-capitaliste » Javier Milei et le ministre israélien des affaires de la diaspora Amichai Chikli étaient également présents lorsque l’ECR a lancé son manifeste officiel de campagne, promettant de mener la lutte contre l’eurofédéralisme croissant depuis Bruxelles.

Le soutien à Israël dans sa guerre actuelle contre le Hamas a été l’une des principales caractéristiques de presque tous les intervenants sur scène au Palacio de Vistalegre de Madrid, où les organisateurs de VOX ont estimé le nombre de participants à un peu moins de 11 000.

Le président Milei a déclenché un léger incident diplomatique en décriant le socialisme dans son discours et en qualifiant de « corrompue » l’épouse du premier ministre espagnol Pedro Sánchez, Begona Gómez, ce qui a donné lieu à des demandes officielles d’excuses publiques et au rappel de l’ambassadeur d’Espagne de Buenos Aires « pour consultation ».

Déjà fragilisé par ses alliances avec l’extrême gauche et les séparatistes régionaux, M. Sánchez a été au bord de la démission en avril, après qu’un syndicat conservateur a découvert des liens avec un scandale d’escroquerie impliquant l’épouse du premier ministre espagnol.

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International, Santé

L’euthanasie pour les malades mentaux bientôt validée en Espagne ?

Découvrir l'article

International, Sociétal

Un cours controversé sur la gestation pour autrui (GPA) dispensé par une université espagnole suscite un débat à l’échelle nationale

Découvrir l'article

Economie, Immigration, International, Justice

Immigration économique. En Espagne, un réseau criminel vendait de faux contrats de travail aux migrants : 110 interpellations

Découvrir l'article

International

Europe. Marine Le Pen, Wilders et les leaders d’Identité et Démocratie (ID) discutent d’un éventuel “supergroupe” au Parlement Européen

Découvrir l'article

Politique

Orbán accueillerait favorablement une fusion des droites dans l’UE – la pression sur Marine Le Pen et Meloni

Découvrir l'article

International

Espagne : VOX s’engage à maintenir les accords régionaux avec le Partido Popular de centre-droit

Découvrir l'article

International, Religion

Espagne : Des manifestants pacifiques condamnés à une amende pour avoir prié le rosaire

Découvrir l'article

Economie, Immigration, International, Sociétal

Immigration économique. Hausse du PIB en 2023 : les gauchistes espagnols ont de bons arguments…

Découvrir l'article

Politique

Marine Le Pen et Jordan Bardella, les deux opposants à Macron préférés par les Français

Découvrir l'article

International

Suicide de l’Espagne. Les gauchistes envisagent la régularisation d’un demi million de migrants

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky