Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Kermaria-Sulard (22). Une commune rurale à la démographie dynamique mais « qui présente une situation financière tendue, appelant des actions rapides »

Kermaria-Sulard est une commune du département des Côtes-d’Armor. La population (1 074 habitants) a plus que doublé depuis 1975. Kermaria-Sulard a déployé une offre importante de services pour répondre aux besoins de ses habitants mais dispose de ressources relativement faibles. La commune doit rapidement restaurer son niveau d’autofinancement, afin de sécuriser sa situation financière et rétablir ses marges de manœuvres, selon un rapport de la Chambre régionale des comptes publié la semaine dernière.

Voici la synthèse de ce rapport.

De fortes attentes de services à la population mais des ressources limitées

Située dans l’aire d’attraction de Lannion, la commune accueille une population en hausse et sensiblement plus jeune que la moyenne départementale (20,7 % a moins de 15 ans, contre 16,7 % en moyenne). Ce dynamisme démographique explique le niveau de prestations offert, relativement élevé (notamment services d’animation jeunesse, équipements sportifs). Les ressources financières de la commune sont néanmoins peu élevées pour couvrir le coût de ces services, les recettes fiscales par habitant (348 €) étant nettement inférieures à la moyenne nationale des communes de même strate (411 €).

Une situation financière qui se tend

Sur la période 2018-2022, la commune est parvenue à financer des investissements importants (près de 780 000 € de travaux) grâce à ses ressources propres (79 %) et à l’emprunt (20 %). Mais ses charges de gestion ont progressé (+52 %) à un rythme nettement supérieur à celui des produits courants (+36 %). Sa situation financière est devenue particulièrement tendue : la capacité d’autofinancement ne couvre plus le remboursement du capital des emprunts

Une nécessaire limitation des investissements et un plan d’action à élaborer

La commune doit limiter ses investissements aux travaux nécessaires à l’entretien minimal des biens communaux et à la sécurité des personnes, notamment sur la voirie, et engager un plan d’actions pour retrouver des ratios d’autofinancement satisfaisants. Plusieurs leviers sont à actionner, portant à la fois sur l’augmentation des recettes (taux des taxes sur le foncier, tarifs communaux…) et la réalisation d’économies significatives sur les charges à caractère général. Notamment, le marché de restauration scolaire est à revoir : il est irrégulier et financièrement défavorable à la commune, qui subit un manque à gagner et supporte des frais indus.

Le rapport en version intégrale est à télécharger ici

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Santé, ST-BRIEUC

Tiers monde médical à Saint-Brieuc. Les IRM limités pour les demandes extérieures à l’hôpital

Découvrir l'article

Economie

Optimiser, adapter et sécuriser les filières de traitement, améliorer la gouvernance ». Les recommandations de la CRC Bretagne pour le SMITRED Côtes d’Armor

Découvrir l'article

ROSTRENEN

Rostrenen. Un roumain condamné à 30 ans de prison pour meurtre et viol

Découvrir l'article

Justice, ST-BRIEUC

Saint-Brieuc. Un mahorais de 25 ans jugé aux Assises pour meurtre

Découvrir l'article

Dinan

Apprendre le breton en 6 mois à Dinan : une formation Skol an Emsav !

Découvrir l'article

Environnement, ST-BRIEUC

Algues vertes en Bretagne : Grosse inquiétude en baie de Saint-Brieuc

Découvrir l'article

Economie, Local

La Chèze, « Une commune des Côtes-d’Armor présentant plusieurs fragilités financières » selon la Chambre régionale des Comptes

Découvrir l'article

Dinan

Fête de la Bretagne. 10 jours de festivités dans le pays de Dinan

Découvrir l'article

Agriculture, Economie, GUINGAMP, ST-BRIEUC

Agriculture. Où en est la profession dans les Côtes d’Armor ?

Découvrir l'article

ROSTRENEN

Rostrenen. Retour des courses hippiques les 19 et 20 mai 2024

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky