Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Murinais : un nouveau Crépol évité de justesse. C’est pas systémique, là ?

Dans la nuit du 25 au 26 mai dernier, à Murinais dans l’Isère, une bande de racailles a débarqué durant une fête de villaFFge pour en découdre avec les participants. Un habitant de Murinais de 24 ans a été brutalement lynché par une dizaine de “jeunes”. Un fait divers qui rappelle celui de Crépol, situé à 30 km de là.

Samedi dernier, les Jeunes Agriculteurs avaient organisé le «Bal des farmers» dans la salle des fêtes du village. Mais plus tard dans la soirée, quelques “individus” provenant des “quartiers sensibles” des villes voisines de Saint-Marcellin et de Roman-sur-Isère, sont arrivés. Selon des témoins, ils affirmaient vouloir “casser du Blanc”. Une première bagarre s’engage, puis une quinzaine d’autres “individus” rejoignent les premiers, munis de couteaux et de barres de fer. Un jeune homme de Murinais est lynché à terre par dix à quinze racailles. Les images montrent l’habituelle sauvagerie du gang à laquelle nous sommes désormais accoutumés, et qui illustrent parfaitement l’abysse qui séparent les deux civilisations : l’honneur de se battre un contre un ou à armes égales, contre la fierté de la meute qui s’acharne à 15 contre 1.

Pour Patrice Iserable, le maire de la commune interviewé par Cnews, il ne fait aucun doute que les individus en question ont le même profil que ceux qui ont assassiné Thomas à Crépol. Il s’agirait de la même racaille “on ne vient pas à un bal avec des couteaux et des barres de fer, c’est un coup monté“.

La dynamique est donc identique : une fête d’autochtones est assaillie par des racailles désireuses de “casser du Blanc.” Si la médiatisation de la baston et de l’assassinat de Thomas a sûrement fait effet de catalyseur, le phénomène n’est – malheureusement – pas une nouveauté. Depuis que nous avons importé ces chères petites têtes frisées, la haine du Blanc est au rendez-vous. Pour être plus précis, depuis qu’à la première vague de travailleurs importés ont fait suite les générations nées sur notre sol. Des générations qui ont sciemment refusé de s’intégrer parce que notre culture et tout notre être les révulsent, et  qu’ils nourrissent un clair ressentiment contre l’Homme blanc.

Il y a donc bien une dimension “systémique”, pour reprendre un terme cher à la gauche, dans le phénomène. Ces attaques sont récurrentes, sans que cela émeuve les médias, puisque la haine du Blanc n’existe pas.

Nous reproposons ci-dessous une vidéo édifiante de Nicolas Faure, qui reprend quelques cas emblématiques. Des événements surréels, qui ont toujours plus de mal à passer inaperçus.

Or, bien que le caractère systémique du phénomène soit patent, que des propos homophobes aient été tenus, il ne fait aucun doute que la gauche – d’habitude si prompte à rechercher tout phénomène “systémique” et à traquer toute offense au monde LGBT -,  restera muette dans cette affaire. Car rien, absolument rien, ne vaut plus que l’immigration et l’immigré en général. C’est la minorité par excellence, le “bon sauvage”, le saint Graal des opprimés. Et, à l’opposé, rien ne les satisfait autant que les attaques envers les petits Blancs, ces êtres qu’ils haïssent, soumis qu’ils sont à leur ethnomasochisme pathologique.

Audrey D’Aguanno

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

8 réponses à “Murinais : un nouveau Crépol évité de justesse. C’est pas systémique, là ?”

  1. Alan al Louarn dit :

    Dans le sens contraire, on appelait ça des “ratonnades. C’est ce phénomène inversé de prise de pouvoir par les nouveaux colons barbaresques auquel nous assistons.

  2. taliesin dit :

    Petite remarque : arrêtons avec ce 1 contre 1. C’est le duel devant un tiers de la même communauté. Le duel est encadré suivant des règles, sous le regard d’un tiers qui juge.
    Nous sommes ici dans une guerre qui ne dit pas son nom : il faut survivre et gagner. Réseaux, préparation individuelle (dans tous les domaines) et, ce qu’il faudrait, communautarisme réel (cad géographique).

  3. louis dit :

    une enquete a été ouverte 😂🤣 tu parles ! surtout ne pas toucher a nos chers prix nobel

  4. Dédou dit :

    Au bal des Farmers, il y avait sûrement des chasseurs donc les fusils de chasse pourraient servir de décoration à la salle des fêtes….et puis si d’aventure, des porteurs de couteaux voulaient en découdre les ” farmers ” ne feraient que se défendre !

  5. Catherine Valence dit :

    Le “Bon Sauvage” dont parlait J.J.Rousseau au XVIIIe siècle, celui que la “société a perverti et rendu malheureux” a quitté les arbres, délaissé l’arc et les flèches pour rejoindre la Société tout en gardant ses coutumes dont le maniement du couteau qui est un art de vivre. Ce nouveau sauvage profite néanmoins des bontés de la Société qui le nourrit sans rien faire et sur laquelle il crache son venin. Les gauchistes descendants de Rousseau et de l’assassin Robespierre nous expliquent qu’aujourd’hui ces voyous sont des victimes de la pauvreté et du racisme. Ils nous diraient que ce sont des “Résistants” comme ils l’ont dit pour les terroristes du Hamas, qu’on ne serait pas surpris.

  6. Henri dit :

    Élections de 2022, commune de Murinais : Le Pen en tête de justesse (53 %) contre Foutriquet (47 %). Peut-être cet événement fera-t-il réfléchir les 47 %, mais j’en doute.

  7. xavier dit :

    exact de toute façon il va bien falloir se defendre soit meme moi en tout cas je me ferai pas tabasser par une bande de racailles sans broncher y’en aura surement qui iront en enfer avant moi….

  8. patphil dit :

    il reste encore trop de males blanc à éradiquer, le gouvernement macron s’en contrefiche, darmanin étant trop occupé à dissoudre des associations nationalistes

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Tribune libre

Refus de serrer la main à l’Assemblée nationale. Quand est-ce que le RN devient un peu viril ? [L’Agora]

Découvrir l'article

Sociétal

Thomas tué à Crépol car blanc : mobilisation judiciaire pour la reconnaissance du caractère raciste de cet assassinat

Découvrir l'article

Société

“Dans quel pays vit-on ?” Le maire de Romans-sur-Isère revient sur l’inaction du gouvernement après le meurtre d’un adolescent

Découvrir l'article

Ensauvagement, Immigration, Justice, Politique, Sociétal, Vidéo

Meurtre de Thomas. Des « jeunes » du quartier de la Monnaie invités à l’Assemblée nationale par un député écologiste [Vidéo]

Découvrir l'article

Sociétal

Mort de Thomas à Crépol, l’insupportable deux poids deux mesures – Contre-enquêtes

Découvrir l'article

Ensauvagement, Justice, RENNES, Sociétal

Rennes. Dans le quartier « sensible » du Blosne, les centaines de millions d’euros d’aides déversées n’empêchent pas les fusillades

Découvrir l'article

Ensauvagement, Sociétal

Romans-sur-Isère. Lynché, le jeune patriote veut continuer à se battre [Interview]

Découvrir l'article

Ensauvagement, Immigration, Social, Sociétal

Ensauvagement. Deux Français sur trois ne croient plus au « vivre ensemble » ?

Découvrir l'article

Immigration, Politique, Société

Pourquoi l’État matraque les gens bien et laisse proliférer délinquance et terrorisme ordinaire

Découvrir l'article

NANTES, Sociétal

Femmes harcelées et agressées dans la rue : toujours les mêmes coupables ? L’exemple de NANTES

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky