Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Allemagne : Des politiciens de la CDU et du SPD impliqués par le chef d’une bande de trafiquants d’êtres humains

L’enquête menée depuis quatre ans par le parquet de Düsseldorf (PO) sur un vaste réseau de traite d’êtres humains dans l’ouest de l’Allemagne a pris une tournure inattendue après que le chef présumé du gang a témoigné pour la première fois, mettant en cause plusieurs hommes politiques démocrates-chrétiens (CDU) et sociaux-démocrates (SPD), a rapporté Junge Freiheit le mardi 11 juin.

Selon le quotidien allemand, des élus locaux de la région de Cologne auraient accepté des pots-de-vin importants de la part du gang en échange de l’octroi de permis de séjour illégaux. L’ampleur de ces pots-de-vin reste à découvrir, mais “il s’agit de dons douteux à six chiffres”, écrit le site web.

Le PO de Düsseldorf accuse le chef de bande, Claus B., d’avoir aidé de riches clients, principalement chinois, à obtenir des permis de séjour allemands et à enregistrer de fausses sociétés en Allemagne sans jamais y vivre ou y travailler. Le chef de la contrebande a identifié des hommes politiques qui l’aidaient, des deux côtés de l’échiquier politique, et qui nient tous les accusations à ce stade.

Le chef de bande a notamment identifié Dirk Hürtgen (CDU), ancien chef du service d’enregistrement des étrangers de la ville de Düren, à 35 km au sud-ouest de Cologne, ainsi que sa successeure, Sybille Haussmann (Verts). Le chef des trafiquants affirme que les permis de séjour étaient délivrés à un prix fixe de 20 000 euros l’unité.

Cependant, les révélations de Claus B suggèrent que leurs pots-de-vin pourraient être moindre en comparaison de ceux que le directeur général SPD des sous-districts de Heinsberg et d’Euskirchen, Jens Bröker, a perçus, pour un montant total d’au moins 300 000 euros.

Hürtgen et Haussmann nient ces allégations, affirmant que l’Office fédéral de l’immigration a vérifié chaque cas et n’a trouvé aucune irrégularité dans les documents soumis. Néanmoins, l’Office fédéral de l’immigration continue d’enquêter sur les hommes politiques impliqués.

L’administrateur du district de Düren, Wolfgang Spelthahn (CDU) – peut-être plus connu comme propriétaire du club de football FC Düren – figure également parmi les personnes identifiées par le chef de gang, bien que Spelthahn aurait sollicité des dons à son club plutôt que des paiements directs. Il nie également toute malversation.

Les procureurs enquêtent sur plusieurs dons et contrats douteux liés au club de football et à son stade. Des soupçons pèsent sur une entreprise qui a généreusement sponsorisé les maillots des joueurs et sur une autre qui a loué les espaces publicitaires du stade. En outre, le club a reçu 600 000 euros à titre d’acompte pour la construction d’un nouveau terrain de football.

Spelthahn affirme que les deux contrats de sponsoring ont été correctement taxés, documentés et approuvés par l’ensemble du conseil d’administration. Interrogé à ce sujet, le fonctionnaire a simplement déclaré qu’il ne savait pas que “certains Chinois entrant dans le pays ne remplissaient les conditions nécessaires que sur le papier”.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Une réponse à “Allemagne : Des politiciens de la CDU et du SPD impliqués par le chef d’une bande de trafiquants d’êtres humains”

  1. kaélig dit :

    Ah, bon…Si les chinois s’y mettent aussi après les africains !

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

A La Une, International

L’Etat antifa vs Compact Magazine. Quand l’État allemand attaque l’opposition de manière ciblée

Découvrir l'article

International

Présent lors de la descente de police en Allemagne contre le magazine Compact, notre journaliste témoigne

Découvrir l'article

International

Terreur politique et liberté de la presse en Allemagne. La ministre de l’Intérieur envoie la police contre les journalistes du magazine Compact

Découvrir l'article

Football, Sport

La star du football en Allemagne Toni Kroos déplore les conséquences de l’immigration dans son pays

Découvrir l'article

Religion

Le long déclin du catholicisme en Allemagne

Découvrir l'article

International

Allemagne. Des fonctionnaires du ministère des affaires étrangères font l’objet d’une enquête pour avoir délivré des permis d’entrée illégaux

Découvrir l'article

International

Allemagne. Pour le chef de la police de Berlin, la “plupart” des actes de violence sont commis par de jeunes hommes migrants

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Julien Rochedy : « Nous devons fonctionner comme des lobbies, des syndicats des peuples autochtones » [Interview]

Découvrir l'article

International

Le califat serait « une forme d’État envisageable ! » pour le président de l’Office fédéral allemand pour la protection de la Constitution

Découvrir l'article

International

Invasion migratoire en Allemagne. 57% des migrants arrivent sans passeport

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky