Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le piège qu’Emmanuel Macron tend au Rassemblement National

Dès les premiers résultats des élections européennes connus, Emmanuel Macron prononçait la dissolution de l’Assemblée Nationale.

Cette décision, qui a surpris l’ensemble de la classe « politico-médiatique » semble bien être le premier étage d’une fusée qui en comporte plusieurs.

Mécaniquement, cette dissolution implique de nouvelles élections législatives. Pour un certain nombre de raisons, statutaires et conjoncturelles, celles-ci doivent se tenir avec un délai très bref.

Une campagne très courte.

C’est un point important. La tentation de tirer les résultats probables des élections législatives de ceux des élections européennes s’est naturellement imposée à tous les commentateurs, même si, par nature, ces consultations sont très différentes.

Par le mode de scrutin, les premières sont sous forme de liste avec une proportionnelle intégrale alors que les secondes sont uninominales à deux tours.

Contrairement au premier tour ou l’électeur vote suivant son choix préférentiel, le vote du second tour est plutôt un vote d’élimination. On vote contre celui ou celle dont on ne veut pas.

Lors d’une campagne de durée réduite, les réunions publiques sont peu nombreuses et on peut penser que les électeurs verront principalement dans un candidat l’incarnation d’un mouvement politique plus que sa propre personnalité, à moins qu’il ne possède déjà une certaine notoriété qui puisse être un élément de choix avantageant les sortants.

Il n’est donc pas choquant de penser que les scores des partis politiques présenteront une certaine analogie pour ces deux élections.

C’est probablement une des clés pour comprendre la décision d’Emmanuel Macron. Il voulait être sûr que les résultats seraient en corrélation avec les sondages.

Assurer sa position à l’Elysée

Notre président est conscient de sa grande impopularité. Il doit donc trouver le moyen de se « mettre en retrait » afin de moins s’exposer. Depuis deux ans, l’absence de majorité absolue l’a conduit à utiliser d’une façon récurrentes des procédures dont la nature devait rester exceptionnelle.

Il en résulta un mécontentement grandissant qui s’est focalisé sur lui.

Il est temps pour lui de passer à la seconde phase du plan qui consiste à mettre entre les Français et lui une sorte de protection destinée à capter le mécontentement tout en préservant l’essentiel de son pouvoir.

Déja utilisée par François Mitterrand en 1986 et 1993, puis par Jacques Chirac en 1997, la cohabitation entre un prédident qui se met, du moins en apparence, en retrait et un Premier Ministre sortant de l’opposition, mais cependant nommé par lui, apparaît comme la solution la meilleure.

L’intérêt de la cohabitation pour Emmanuel Macron

Tout d’abord, elle évite une crise de régime qui paralyserait toutes les institutions et forçant, à terme, le président à démissionner. Ensuite, elle rend nécessairement impopulaire le Premier Ministre qui doit gouverner en assumant seul les responsabilités et les conséquences de ses décisions. De plus, elle suppose une connivence entre l’Élysée et Matignon qui pourrait entacher la confiance de l’opinion publique d’un doute envers le Premier Ministre.

Enfin, elle permet de transférer sur les seules épaules du Premier Ministre la responsabilité de toutes les actions antérieures sans qu’il puisse s’y opposer, ayant accepté sa nomination et supposé avoir agi en toute connaissance de cause. Pourtant, les conséquences d’une dette abyssale et d’une politique entièrement centrée sur l’Union Européenne seront catastrophiques et il ne pourra pas y faire grand’chose, n’ayant guère de moyen d’action.

Pour toutes ces raisons, toutes les cohabitations sous la Cinquième République se sont faites au détriment du Premier Ministre et à l’avantage exclusif du Président qui, lorsqu’il était candidat à sa succession, à toujours été réélu, même si son impopularité battait des records avant la cohabitation.

Tout ceci, Emmanuel Macron le sait parfaitement.

Une conjoncture particulière

On pourrait penser qu’Emmanuel Macron, ne pouvant se reprèsenter en 2027, sera plutôt en « lacher-prise » et laissera le Premier Ministre gouverner à sa guise, apportant ainsi la preuve de sa compétence et de la justesse de ses idées. C’est difficilement crédible et cela ne cadre pas avec son comportement général.

Emmanuel Macron a laissé entrevoir qu’il nommerait Jordan Bardella, le président du Rassemblement National, Premier Ministre. Contrairement aux autres Premiers Ministres de cohabitation, celui-ci ne serait pas, à priori, candidat à l’Elysée en 2027 au terme de cette cohabitation. Rappelons-nous qu’Edouard Balladur avait dit en 1993 qu’il ne serait pas candidat non plus en 1995. Il est cependant des circonstances qui pourraient le conduire à réexaminer cette question, notamment si Marine Le Pen se trouvait dans l’impossibilité d’être candidate elle-même.

Si tel était le cas, Emmanuel Macron gagnerait sur tous les tableaux…

Jean Goychman 

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

13 réponses à “Le piège qu’Emmanuel Macron tend au Rassemblement National”

  1. Aad dit :

    Je ne partage pas cette analyse d une part parce qu E. Macron se met en avant 3x par semaine depuis et d autre part pcq son plan ne va pas fonctionner: Bardella ne sera pas premier ministre en cas de majorité relative s il ne peut pas gouverner…

  2. Gaï de Ropraz dit :

    L’article signé Jean Goychman me rappelle la tambouille politique. C’est un scénario plongé dans le noir d’un avenir incertain prélude à un bordel politique organisé. Un genre “apres moi le déluge…”. Pour parler vulgairement, rien de tel pour mieux foutre la merde.

    Bref, l’avenir nous le dira. Entre-temps, Bardella n’est pas encore couronné…
    Et on peut s’attendre à n’importe quelle saloperie de la part de Macron …

  3. Pschitt dit :

    Votre analyse suppose un Emmanuel Macron rationnel, “conscient de sa grande impopularité”. Mais de nombreux témoignages évoquent plutôt un président mu par son ego, convaincu de son talent et peu au fait des ressorts de l’électorat : il n’a pas l’expérience d’un homme politique de métier. En revanche, il a l’expérience des “coups” financiers. Je verrais plutôt dans la dissolution une réaction du genre “pile je gagne, face tu perds” à l’encontre d’un Rassemblement National dont le succès est pour lui un affront personnel. Pile, Renaissance et ses alliés l’emportent : Macron a gagné. Face, le Rassemblement National l’emporte : Jordan Bardella ne peut remédier à une situation très dégradée car il a contre lui la plupart des fonctionnaires et des institutions, il a perdu. Emmanuel Macron n’avait juste pas prévu l’hypothèse d’une union de la gauche qui rend l’équation plus compliquée et oblige à envisager une France ingouvernable où tout le monde aurait perdu.

  4. gautier dit :

    Ce Satanique qui n’hésite pas à employer des signes symbolique comme la Chouette et autre pour bien montrer à ce qu’il appartient !! tout est fait pour détruire la France de sa part, il a laissé à Bill Gâtes notre super générateur Phénix !! nous pouvions nous débarrasser d’une partie des déchets entassés ! cadeaux des milliards disparus, comme ! les Américains ne veulent pas que nous soyons premier ! alors cadeau de Maron et de la Hyène. Et il voudrait faire mourir le Pays, afin de revenir le sauveur !! Français il faut continuer comme cela!! il nous restera la fameuse piqure finale pour nous en sortit définitivement !!

  5. VORONINE dit :

    Il est difficile de prévoir le comportement d’un FOU!….le mieux pour le FN, compte tenu de la “personnalité ” du résident de lElysee,et de la situation catastrophique générée par foutriquet l’euro-américain , serait de refuser le poste de premier ministre

  6. Gaï de Ropraz dit :

    De tous les commentaires, je me rangerais avec le premier, celui de Pschitt. C’est bien dit, bien exposé, bien raisonné. Et comme je le disais deja à 08Hres du matin (Hre/Française) le scénario que nous reserve celui qui nous sert encore de President, va être difficile à ingurgiter.

  7. Jacques BRACQUEMONT dit :

    Pour l’ instant madame Le pen est candidate pour 2027 , est ce qu’ elle le sera encore en novembre après le jugement sur l’ histoire des attachés parlementaires ? …

  8. Raymond NEVEU dit :

    En effet le “Jean foutre” est imprévisible, ce Foutriquet va embobiner le bleubite Bordella et ce n’est pas la Grosse Bertha avec sa mèche qui l’empêche d’avoir des idées justes qui va éviter les pièges car cette grande loche visqueuse n’est que le jouet de ses conseillers, quand elle se déplace on dirait une jument qui va mettre bas, aucune élégance dans la démarche… Bien sûr nous voterons utile pour foutre dehors le singe aux yeux bleus qui se prend pour une lumière mais nous n’avons aucune illusion!

  9. Gus dit :

    Je pense que la providence pourrait se manifester de façon inattendue contre les dessins du machin qui nous sert de président.
    Je verrais bien, par exemple, une soudaine et extrêmement brutale crise de saturnisme qui le rendrait totalement incapable de continuer ses exactions.
    A l’Elysée, les vieilles peintures sont très nocives.

  10. mouchet dit :

    La dissolution de l’assemblée Nationale un traquenard mais aussi une descente aux enfers à triple tranchant de Mr Macron. Il sera encore plus détesté que jamais pour avoir fait de la France une terre brûlée. Se venger tout de suite ainsi, en petit gamin mais qui savait depuis 4 mois avant. Toute l’Europe change en comprenant le danger dont les Etats Unis veulent nous mener. On sait que les USA dont nous sommes vassalisés ont organisé ce conflit en Ukraine contre la Russie par refus du dollars, détruit Nord Stream 2 et créé une inflation à 45% chez nous avec le complot de l’UE et de l’OTAN. La France étant obéissance avec l’épidémie du virus de laboratoire des USA SARS COV 2, nos 2 vaccins européens ont été interdit par les USA.En plus la France a souscrit pour 210 milliards de dettes américaines irremboursables. Le coût de l’épidémie pour la France 240 milliards. Les USA tiennent la France par les dettes et les menaces économiques de droit de douane. Mr Macron élève obéissant de la suprématie du dollars subit comme l’Europe, le dictat des USA. Le virus de laboratoire a fait perdre à l’Europe 6500 milliards en économie. On parle de la guerre contre le dollars depuis une décennie voire plus depuis 2008 avec l’alliance de l Russie et la Chine. Les français qui connaissent la géopolitique internationale financière sont unanimes ils ne sont pas dupes à ce point ou du moins je l’espère. 3100 milliards de dettes depuis le temps avec toutes les pertes reportées ou bien souvent cachées, les déficits récurrents du budget est de 7% minimum. 2024 jusqu’en 2027 idem. Déficits extérieurs du commerce en cumulé juste depuis 6 ans c’est plus de 800 milliards. J’estime la dette entre 4’200 et 5’000 milliards et un délabrement du pays catastrophique en tout. Donc Mr Macron va s’accrocher pour rester dans le giron de l’occident couplé et aux ordres des USA avec une dédollarisation déjà à 100% en échanges commerciaux des BRICS et plus de 16 pays en attente. Vous ne pouvez pas dissocier juste la France du contexte financier international explosif. Nos dettes en dépendent et nos décision ne sont plus libres. Mr Macron jeune technocrate d’opérette a choisi son camps USA comme l’Europe vassalisée sans vraiment savoir les conséquences d’un coup de couteau dans le dos des USA “american first” L’Europe vient de se faire fourguer pour 200 milliards d’armement de missiles de F35. N’en jetez plus il y en aura pour tout le monde. Même la Suisse a acheté des F 35 pour ne plus avoir de sanctions financières contre ses banques. Russie amie voilà une décennie et ennemie on ne sait même pas pourquoi. Du gaz naturel on passe au gaz de schiste 5 fois plus cher contrat signé en 2021 jusqu’en 2030 avec méthaniers pour 2,8 milliards annuels. Cette guerre en Ukraine ne nous concerne pas. Elle a été sciemment initialisée par les USA depuis 2010 pour assurer la suprématie du dollars. J’ai vu sur les marchés la Chine et la Russie créacières des USA se débarrasser de ces dollars pour acheter de l’OR Beaucoup de banques centrales se débarrassent discrètement de leurs dollars. Les petrodollars étant absent Mme USA de la FED cite encore que le dollars sera une monnaie refuge alors que les 3/4 de l’humanité refuse sa suprématie. Alors pourquoi cette guerre nous concerne et nous ruine ? Si nous avions eu un président plus vieux avec plus d’expérience en géopolitique financière internationale et la connaissance professionnelles des marchés financiers avec moins d’arrogance nous serions resté à l’écart en refusant le dictat des USA comme en Irak un mensonger d’état devant l’ONU ne l’oubliez jamais avec 2,4 million de morts. Maintenant avec nos dettes et nos déficits remonter la France terre brûlée restera terre brûlée quel que soit le gouvernement en place et Mr Macron s’est donc brûlé 3 fois avec les USA, l’UE et la France. Cela va nous couter très très cher et jouer à la guerre avec la grande Russie incontournable et ses alliés 3/4 de l’humanité ce fut de la folie.

  11. Jean Goychman dit :

    @Jacques BRACQUEMONT
    C’est une donnée importante. Tout dépend du jugement du tribunal judiciaire. L’audience est fin septembre (à vérifier)et le jugement sera probablement différé de quelques mois. Sera-t-il executoire ou non?
    S’il ne l’est pas, il faudra attendre l’appel. On peut penser que Marine Le Pen a encore un peu de temps devant elle…

  12. Raymond NEVEU dit :

    Nous avons un surdoué des symboles…alors c’est quoi la CHOUETTE??? Sinon je fais tourner les tables pour m’enquérir auprès du diabolique abbé Barruel qui éructait des conneries à propos de choses qu’il ne connaissait pas! Mieux vaut lire l’abbé Meslier plus intelligent!

  13. Jean Goychman dit :

    La chouette ou plutôt le hibou, fait, d’après moi, référence au “Bohemian Club” et à la “cremation du hibou”
    voir pour plus d’infos:
    https://www.slate.fr/story/152348/bohemian-club-societe-secrete-house-cardscrémation du hibou”

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

A La Une, Sociétal

« Nous les Blancs étions minoritaires dans ma cité. Je suis revenu en Bretagne pour être avec mes semblables ». Ils ont voté RN..et ils expliquent pourquoi

Découvrir l'article

E brezhoneg, Politique

Politikerezh : hag e vo votet en-dro a-benn bloaz ?

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Jean-Yves Le Gallou : « La dédiabolisation est un échec. Ce n’est pas le diabolisé qui est responsable de la diabolisation c’est le diabolisateur » [Interview]

Découvrir l'article

Tribune libre

Refus de serrer la main à l’Assemblée nationale. Quand est-ce que le RN devient un peu viril ? [L’Agora]

Découvrir l'article

A La Une, Politique, Société

Pour rallier la jeunesse aux idées identitaires, il va falloir être cool ! L’exemple de l’AfD

Découvrir l'article

Sociétal

Diffamé par des médias de grand chemin, l’Institut Iliade se défend

Découvrir l'article

Histoire, Insolite

Plutôt Napoléon que Macron : le sondage insolite sur les Français et le retour de l’Empereur

Découvrir l'article

Politique, Vu ailleurs

Rassemblement national : « brebis galeuses » et poules mouillées

Découvrir l'article

Politique

Marine Le Pen annonce que le RN bloquera tout gouvernement incluant LFI et EELV

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky