Devenir partenaire
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Législatives : pourquoi le RN ne pouvait pas gagner et pourquoi il va finir par gagner [L’Agora]

Le RN ne pouvait pas gagner ces élections. Impossible !

Pourquoi ? Parce que les élections législatives représentent 577 élections “ministérielles”. Chacun élit son premier ministre à lui.

Le RN a trouvé une pépite en tant que candidat premier-ministrable : Jordan Bardella. Jeune, bien sous tout rapport, gendre idéal, sans aspérité, ultra-crédible. Parfait !

Mais ce que le RN n’a pas compris, c’est qu’il fallait en trouver 577 comme lui ! Des moins bien éventuellement, mais au moins des candidats qui tiennent la route. Or, toute la semaine d’entre deux tours ça a été la curée. Pour UN fiché S Raphaël Arnaud à Gauche, le RN avait VINGT craignos. Des photos avec casquettes nazies, des types sous curatelle, des cruches racontant n’importe quoi devant les caméras, des individus connus sous 50 noms différents alignant les propositions farfelues sur tout et rien. Sans parler des candidats inconnus dans les circonscriptions. La Gauche a des parachutés, mais des parachutés qui s’adaptent très vite. Le RN a des parachutés, mais qu’on ne voit pas de la campagne et qui ne se présentent même pas aux débats proposés par les chaînes locales. Et que les journalistes ne peuvent même pas contacter. Pourquoi ? Parce que le RN a encore du mal à trouver des candidats locaux qui “assument” et fini par présenter n’importe qui. Personne sans visage. Juste un nom sur une affiche représentant Marine Le Pen et Bardella.

Vieux réflexe jacobin qui refuse les spécificités et les enjeux locaux. “Seuls les visages de Marine et de Jordan comptent” disait en substance Louis Alliot sur un plateau de télévision ce dimanche soir. Mouaih !

Gilles Pennelle à la manoeuvre

Et le pire c’est qu’en Bretagne, nous ne pouvons même pas blâmer “l’éloignement parisien” comme à notre habitude : le cadre du RN chargé du “Plan Matignon” qui visait à investir très très en amont des candidats crédibles en cas d’élections législatives était… Gilles Pennelle, le patron du RN breton !

On mesure le sérieux du travail ! Dans certaines circonscriptions, il aurait été pourtant possible de présenter des candidats Reconquête crédibles, voir des historiques du Parti de la France pas trop déglinguos. Mais non. La Gauche est capable de rassembler de Poutou à Hollande, mais le RN est encore dans ses vieux démons de “puputschs” et de “Brutus” et préfère présenter des perdants d’avance que de s’allier avec des opposants internes au camp patriote.

Rien qu’en Bretagne, que pouvait espérer le RN dans la circonscription de Loudéac-Lamballe ? Corentin Le Fur est le fils de Marc Le Fur élu député sans discontinuer depuis 22 ans, jeune -34 ans-, dynamique et surtout qui présente quasiment le même programme que le RN (non à l’immigration, remettre l’église au centre du village, etc…) mais avec une gueule, un discours, un capital électoral familial, une place dans l’équipe de foot de Quintin et un côté “Breizh friendly” appréciable. Face à lui, qui présentait le RN ? Odile De Mellon, 70 ans, qui parle bien mais mais peu connu dans la circo, que l’on n’a pas particulièrement entendue sur les questions bretonnes et surtout qui habite… Sévignac, c’est à dire dans la 2è circo du 22 et non pas dans la 3è où elle se présentait ! Bah oui mais Odile De Mellon est “déléguée départementale du RN” alors…

Au fest-noz, Florent de Kersauson !

Dans la 2è du Morbihan, le RN présentait Florent de Kersauson, dont la presse régionale relaye à l’envie les condamnations judiciaires pour délits financiers. Largement battu au deuxième tour par le macroniste Jimmy Pahun, il bénéficie de l’appui de Marine Le Pen dont il est un proche. Très bien ! Mais la Bretagne ce n’est pas le Var et en Bretagne les condamnations pour des histoires d’argent, l’électeur breton n’aime pas trop ça, c’est tout. De plus Florent de Kersauson aurait pu profiter de ses sympathies pro-bretonnes et draguer un peu le milieu culturel breton très largement à gauche, “en apparence” (et nous soulignons bien cette locution adverbiale), mais il ne le fait pas. Bon, eh bien, en 2025 si Macron redissout l’assemblée devant la bordélisation qui s’annonce, Florent de Kersauson pourrait peut-être lâcher la barre de son voilier et faire quelques efforts pour aller danser la gavotte et boire des Coreffs dans les festoù-noz.

Dans la circo de Lorient, le RN présentait Aurélie Le Goff. Avocate au barreau, sympathique, sérieuse, originaire du coin, elle habite Caudan, Aurélie Le Goff case toutes les cases de la candidate sérieuse. A ceci près que dans un débat, elle joue à 100 contre un dans le parcours ! Aurélie Le Goff, mise devant un vieux briscard de la politique ou face à un jeune loup, se fait laminer comme elle se fait déjà laminer en tant que conseillère régionale à chaque fois qu’elle prend la parole. C’est triste mais c’est ainsi. Mais ça au siège du RN personne ne le sait. Et Pennelle, il ne le sait pas ?

Ce dimanche, au deuxième tour, Aurélie Le Goff a fini troisième dans une triangulaire remportée par le camp Macron.

Erreur fatale

Dans la circonscription de Saint-Malo-Dol, le RN présentait Dylan Lemoine. Jeune, habitant Pleurtuit. Mais l’envoyer face au LR Jean-Luc Bourgeaux c’était clairement l’envoyer à la mort. Dylan Lemoine a quant même été raconter que les gens sur les marchés à Dol lui disaient à quel point l’insécurité avait augmenté “depuis l’ouverture du centre pour Mineurs Isolés” alors même que le dit-centre n’ouvrira qu’à l’automne prochain ! Pas sérieux tout ça. Bien entendu Dylan Lemoine a fait ce qu’il pouvait mais, encore une fois, dans un débat politique en face à face, il se fait laminer. Et à l’heure des réseaux sociaux qui amplifient toutes les bêtises racontées sur un plateau, il n’y a pas le droit à l’erreur.

Et que dire de la campagne chez nos amis basques : dans un Pays Basque largement à droite (là aussi malgré les apparences) et très identitaires, dans la 4è circonscription, le RN présentait une candidate qui n’a été vue nulle part, ne parlait pas basque et n’habitait absolument pas sur le circo. Que dire de plus ?

Car nous pourrions continuer longtemps comme ça en reprenant les erreurs de casting une par une. Le RN a trouvé une figure nationale extraordinaire en la personne de Jordan Bardella, mais sur le terrain, les meilleurs militants ne font pas forcément les meilleurs candidats, c’est ainsi.

La bonne nouvelle est que le parti a entre un et trois ans pour trouver des candidats potables sur chacune des 577 circonscriptions. Parce qu’il est désormais évident que le pays est ingouvernable, que le carburant principal du RN, c’est à dire l’immigration, va être amplifiée avec un parlement sous pression LFI et, partant, le RN ne peut que progresser en terme d’influence et de poids politique.

Ce RN qui ne parle pas breton

En Bretagne, par exemple, le RN pourrait trouver des alliés parmi le très influent mouvement culturel breton. Car beaucoup ne sont pas dupes, en son sein, des errements d’une Gauche phagocytée par le jacobinisme LFI et certains s’inquiètent de voir l’immigration croissante gagner les campagnes. Nous le répétons ici : le mouvement breton est largement à gauche, en apparence. La réalité est beaucoup beaucoup plus nuancée. Mais le RN, qui aurait bénéfice à s’intéresser à ce segment de l’électorat qui sait se mobiliser, est totalement en dehors des réalités sur ce sujet. Le RN ne compte, par exemple, aucun militant capable de s’exprimer en breton sur l’une des 6 radios en breton ou en gallo pourtant tenues de respecter la répartition du temps d’antenne en période électorale. Résultat : il n’y a que la Gauche qui s’y exprime. Et largement !

Malgré tout cela, le RN finira par gagner, c’est certain. Par défaut et par aveuglement de ses adversaires. Parce que son carburant principal ne peut se tarir. Mais reste à savoir quand ? Quand la France sera à genoux et en situation de guerre civile ? Parce que, pour gagner, il va falloir prendre conscience de certains handicaps. Et y remédier vraiment !

Mathurin Le Breton

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

14 réponses à “Législatives : pourquoi le RN ne pouvait pas gagner et pourquoi il va finir par gagner [L’Agora]”

  1. Florentine dit :

    Vous oubliez Anis Bouvard en Haute Savoie.
    Exceptionnel ce monsieur 😂😂

  2. anonyme dit :

    Ô rage ! Ô désespoir ! N‘avons-nous tant écrit que pour cette infamie ?

    Au soir du 7 juillet Jean Luc Mélenchon a solennellement annoncé à la télévision que le programme du NFP, rien que le programme du NFP mais tout le programme du NFP, serait mis en oeuvre dès cet été.
    Chef autoritaire et déterminé, il n’est pas homme à se dégonfler : s’il le dit il le fera peu importe les moyens.
    Bigre. L’urgence est donc de relire très attentivement ce programme. Eclairé par cette lecture, il apparaît que les cigales sont de retour et elles semblent très nombreuses. Les fourmis doivent donc se rendre tout de suite chez un écailler pour acheter des oursins et s’en remplir les poches pour éviter qu’elles ne reçoivent d’incessantes visites jusqu’à ce qu’elles soient … vides.
    Petit moment de détente.
    Si vous voulez savoir à quoi ressemblera le casting pour recruter les futurs ministres regardez, même s’il a très mal vieilli, le sketch des Inconnus « L’audition du Cid ».
    Les esprits simplistes aux intentions réelles inavouables y découvriront quelques clichés racistes diffusés et rediffusés jusqu’à plus soif à la télévision vers la fin du vingtième siècle alors que les Français pouvaient encore rire d’à peu près tout avec à peu près n’importe qui sans se prendre au sérieux en jouant avec les premier et second degré. Le racisme ordinaire existait mais était souvent insoupçonnable bien caché dans les sphères privées et certainement pas sur une scène publique.

  3. Maury dit :

    Le rn est une machine à perdre.
    Conçue pour ça.
    C’est un outil du système.

  4. Versaline dit :

    Malheureusement je crains qu’il ne soit trop tard… La France est gangrénée par une immigration de submersion et une islamisation qui va s’accroître dangereusement avec la gauche au pouvoir, pour le plus grand plaisir de Macron qui laisse une France exsangue… Les Français ne se sont pas rendus compte qu’il était minuit moins une, et maintenant ils vont le payer très cher et ils n’auront bientôt que leurs yeux pour pleurer!

  5. Gérard DAVID dit :

    Tout à fait d’accord avec cette analyse. En particulier concernant le besoin de candidats bretonnants ou gallésants en Bretagne et parlant le basque au pays basque! Pourquoi, en Bretagne par exemple, laisser la culture et les langues bretonnes systématiquement à la gauche ?

  6. jcm78 dit :

    parce que chez lfi ils parlent breton ils parlent plutot le palestinien du hamas

  7. Franck dit :

    Le RN a cru à l’arrivée du grand jour, grisé par des médias lui prédisant un succès phénoménal, mais que nenni, comme d’habitude. Comme une bande d’amateurs ils ont pensé n’avoir besoin de personne, ils pensaient qu’il était suffisant de présenter un beau gosse, tout comme dans le reste du mouvement nationnal ils voulaient être les chefs incontestés, ils n’ont pas voulu d’accords, cela fait des décennies que l’on dit que nous avons la droite la plus bête du monde et ils n’ont pas falli au dicton. Maintenant on laisse croire qu’ils vont apprendre de leur ( encore ) échèc et que ça sera un tremplin pour 2027. Un rêve. Tant que la droite nationnaliste persistera à vivre comme des tribus la gauche et le centre mou auront encore de beaux jours devant eux. De toute façon, je persiste à penser que le nom de Le Pen est maudit pour dix générations

  8. felger dit :

    courage !!!! j ai mis mon drapeau Breton en berne ,il reflottera libre dans le vent quand les Bretons auront pris conscience du danger de leur disparition ;en attendant il pleure piteux sous la pluie

  9. CREOFF dit :

    Et il y avait Martin dans le Morbihan, ex Martinez espagnol, 70 ans ex habitant d’ailleurs venu passer sa retraite en Morbihan. QUi se présente avec un chapeau noir, devant le drapeau breton avec un costume noir et une cravate blanche: une caricature du breton indépendantiste. Quand il s’agit de législatives où tout le monde vote, où tout le monde doit se sentir représenté, c’est ignorer que dans le Morbihan , une grande partie de la population vient d’ailleurs, surtout de Paris. Et que même les locaux ne se sentiront pas représentés par cette caricature de breton. En revanche, impossible de trouver son CV, ou de le rencontrer lors d’une réunion. En revanche adepte des plaisanteries de mauvais gout, et ça ne pardonne pas! Ridicule…

  10. mouchet dit :

    Certes des vérités mais dans tous les partis politiques qui ont soit disant des gens capables, anciens ou nouveaux ministres, députés ou délégués. élus des départements ou régions, de n’importe quoi en allant nul part. Il faut entrevoir la demi instructions du genre théories d’universités science politiques ou de l’ENA qui rend furieux les imbéciles se croyant en dessus des autres mais complètement nuls en gestion financière d’un pays. Aucunes connaissances en géopolitique internationale et financière dont nous dépendons pour nos ressources. Le résultat final est là hélas, c’est cela que je vois. La France est endettée de plus de 4’200 milliards avec pertes reportées et déficits récurrents, comme le commerce extérieur déficitaire de 100 milliards en 2023 2024 2025 2026 et probable aussi en 2027 en cumul c’est 800 milliards de déficits en 7 ans.La France des extrêmes gauche caviar, le centre despote dictateur au macronisme de technocratie diplômée system Madoff ou subprime à la USA, qui achète encore 210 milliards de dettes américaines, liquide tous les diplomates. Au final le résultat est là une débâcle sans pareille depuis 1945. On ne peut plus vivre à crédit et on va tomber de très haut au niveau d’une république bananière.

  11. Raymond NEVEU dit :

    Hélas oui! Mille fois raison hélas tout cela est vrai! Des candidats fantoches…mais la grosse Bertha aussi! Depuis 60 ans la sociologie a changé, dans les communes de la côte trop de touristes qui se sont installés comme des berniques et votent Mitron ou Edouard le Confiseur…Ils ne sont pas encore touchés par les agressions des raclures!

  12. Gaï de Ropraz dit :

    BRAVO à Mathurin Le Breton.
    Excellent exposé, tout au moins pour moi qui ne suis pas Breton, mais qui dans le temps, avait disposé d’une demeure en Bretagne. Tout autant, je constate que votre article a suscité une vague d’intérêt de la part des lecteurs. Bravo Bis repetitas ! Et autant dire que ce qui m’a plu par-dessus tout, c’est votre aisance de parler des erreurs de chacun, et expliquer la manière de les eviter, tout en dressant quand même l’espoir d’un professionalisme politique un rien plus confirmé au sein du RN. Sur ce point je vous rejoint tout à fait. Anyway, it was good to read you ! Miles de Gracias !

  13. Reilles dit :

    Lfi ils ont pas peut être des brebis galeuses ils sont là honte de la France , le RN étais le meilleur parti c est incroyable qu il soit pas passé

  14. JOBARD dit :

    Si la France devient le pays de tout le monde, hé bien la France deviendra la France de personne !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce sujet vous intéresse ?

Créez un compte ou connectez-vous sur Breizh Info et sélectionnez vos catégories favorites pour ne pas rater l'information qui VOUS intéresse.

Publicité

Soutenez Breizh-info

LES DERNIERS ARTICLES

International

Révolte contre l’accueil de migrants à Coolock (Irlande) : début d’incendie dans le futur centre d’accueil

Tribune libre

Refus de serrer la main à l’Assemblée nationale. Quand est-ce que le RN devient un peu viril ? [L’Agora]

Tourisme

Quelles sont les meilleures villes au monde pour télétravailler ?

Crypto, Economie, Informatique, Technologies

Organiser son arsenal de défense face aux cyberattaques de plus en plus sophistiquées

A La Une, Politique, Société

Pour rallier la jeunesse aux idées identitaires, il va falloir être cool ! L’exemple de l’AfD

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Tribune libre

Refus de serrer la main à l’Assemblée nationale. Quand est-ce que le RN devient un peu viril ? [L’Agora]

Découvrir l'article

A La Une, Politique, Société

Pour rallier la jeunesse aux idées identitaires, il va falloir être cool ! L’exemple de l’AfD

Découvrir l'article

Sociétal

Diffamé par des médias de grand chemin, l’Institut Iliade se défend

Découvrir l'article

Sociétal

65% des habitants de Bretagne craignent d’être cambriolés cet été – comment se prémunir contre les cambriolages ?

Découvrir l'article

Politique, Vu ailleurs

Rassemblement national : « brebis galeuses » et poules mouillées

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Histoire, Patrimoine

Qui fût Alan Barbetorte, dont la sculpture sera inaugurée le jour de la commémoration de la bataille de Saint Aubin du Cormier, le 28 juillet 2024 ?

Découvrir l'article

Politique

Bretagne (5) : cinq députés macronistes au tapis

Découvrir l'article

Local, Social

Les communes rurales bretonnes attirent de nouveaux habitants : un dynamisme toutefois freiné

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Histoire

Les conséquences de la révolution française et du 14 juillet 1789 en Bretagne

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky